Temps de lecture : 2 minutes

Accueil / Société / Omar Radi et Imad Stitou relâchés après plusieurs heures d’interrogatoire

Omar Radi et Imad Stitou relâchés après plusieurs heures d’interrogatoire

Temps de lecture : 2 minutes

En Bref

Temps de lecture : 2 minutes

Après avoir été interpellés et placés en garde à vue, le dimanche 5 juillet, les journalistes marocains Omar Radi et Imad Stitou ont été libérés, le lundi en fin d’après-midi. Ils ont été appréhendés par la police à la sortie d’un bar du centre-ville après une altercation avec un caméraman du site d’information Chouf TV. Ce dernier se trouvait en voiture, accompagné de sa femme et de leur enfant.

Selon Le Desk, le média d’enquête auquel contribuent les deux journalistes, ces derniers «ont manifestement été piégés par le caméraman de Chouf TV qui n’a pas hésité à appeler la police, présente non loin des lieux». Les chefs d’accusation retenus contre Stitou sont : ivresse sur la voie publique, insultes et enregistrement vidéo d’une personne sans son consentement. Radi, journaliste marocain et militant des droits de l’homme, au cœur d’une affaire d’espionnage, a été interpellé pour les mêmes chefs d’accusation en plus de faits de violences. Le journaliste de Chouf TV et son épouse seront aussi poursuivis pour enregistrement vidéo d’une personne sans son consentement, ajoute Le Desk.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 2 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité


Et sur nos réseaux sociaux :

Record de demandes de visas français par les Marocains en 2023

En 2023, les marocains se sont imposés comme les premiers demandeurs de visas pour la France, avec un total de 310.000 requêtes, représentan…

Mort de 70 moutons de l’Aïd à Berrechid

C’est une catastrophe sans précédent ! En l'espace de seulement 3 jours, 70 moutons et quelques veaux destinés à la fête de Aïd al-Adha ont …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire