Aller au contenu principal

Deux nouveaux programmes pour la relance des TPME industrielles

Le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie verte et numérique a annoncé la mise en place de deux programmes visant la relance des très petites et moyennes entreprises (TPME) industrielles. Baptisées, "Tatwir " et "Nawat", ces nouveaux programmes s’ajoutent à ceux de "Istitmar" et "Mowakaba", déjà lancés et revus avec des taux d’appui attractifs et des conditions de paiements plus souples.

Par Mohamed L., Publié le 29/06/2020, mis à jour le 29/06/2020
Teaser Media
MHE

Moulay Hafid El Alamy, ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie verte et numérique, fait de la relance du secteur industriel une priorité. Deux programmes ont été lancés afin de contribuer à la relance du secteur. Il s’agit des programmes "Tatwir" et "Nawat".

Programme Tatwir : il permet aux entreprises de bénéficier d’un soutien comprenant l’appui à l’investissement, l’assistance technique et le conseil. Il cible toutes les petites et moyennes entreprises (TPME) industrielles investissant dans les secteurs porteurs (croissance verte, innovation industrielle, industrie 4.0...). Le programme accompagne également l’accélération des PME à fort potentiel de croissance ainsi que les projets d’investissement concernant les produits non industrialisés, rapporte L’Économiste.

Programme "Nawat" : il porte sur l’accompagnement en termes de conseil, expertise et assistance technique, au profit des TPE, autoentrepreneurs et porteurs de projets, ayant des projets d’investissement ne dépassant pas les 3 millions de dirhams.

L’accompagnement couvre aussi bien la phase pré-investissement (appui à l’élaboration des Business plans), que la phase post-investissement (accompagnement par des experts et conseillers techniques pour le développement des compétences managériales et entrepreneuriales). Par ailleurs, le programme Nawat offre une mise en réseau de sa cible pour le partage d’expériences nécessaires à la réussite des projets.

 

Deux programmes reconfigurés 

Les programmes "Istitmar" et "Mowakaba" ont été reconfigurés en deux nouveaux programmes avec des taux d’appui plus intéressants et des conditions d’accès et de paiements simplifiés, rapporte EcoActu.

Le programme Istitmar porte sur l’appui à l’investissement des TPME industrielles, pouvant aller jusqu’à 30% du programme d’investissement avec un appui additionnel de 5% pour les projets réalisés au niveau des provinces et préfectures situées en dehors de l’axe atlantique Tanger-Casablanca.

Pour sa part, le programme Mowakaba prévoit une prise en charge des coûts d’assistance technique et de conseil au profit des TPME industrielles pouvant financer jusqu’à 80% des coûts pour les PME (au lieu de 70% actuellement) et 90% pour les TPE.

Le plafond d’appui aux projets de créativité et codéveloppement des TPE est passé pour sa part à 2 millions de dirhams au lieu de 1 million de dirhams auparavant.

À côté du tourisme qui représente 8% du produit intérieur brut (PIB), l’industrie est l’un des secteurs les plus touchés par la pandémie du Covid-19. Début juin, le Comité de veille économique avait rendu publics quelques chiffres représentatifs de l’impact de la crise sur le secteur. Les deux filières qui ont été lourdement impactées par la pandémie sont les filières de l’automobile et du textile et habillement. L’automobile a accusé une baisse de 50% du chiffre d’affaires et 60% de l’emploi, tandis que le textile et habillement a enregistré une baisse de 55% du chiffre d’affaires et de 71% de l’emploi.


  • Partagez

Plan de relance industrielle : les 3 objectifs de Moulay Hafid El Alamy

Moulay Hafid El Alamy, ministre de l’Industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique a dév...

"Mission Innovation" : le Maroc pleinement engagé

Accélérer l'innovation des technologies propres en soutenant le secteur privé et public ainsi que la coopération internationale, telle est la mission principale de l'alliance internationale "Miss...

Les économistes istiqlaliens chargent le gouvernement

La gestion de la pandémie de la Covid-19 a été vivement critiquée cette semaine par l’Alliance des ...

Casablanca Finance City : la réforme se poursuit

Le dernier Conseil de gouvernement a procédé à l’examen du décret-loi relatif à la réorganisation d...

RAM : 307 employés concernés par une nouvelle vague de licenciements

Près d’un mois après l’enclenchement du processus de licenciement économique, dans le cadre duquel 140 employés, dont 65 pilotes et commandants de bord, 59 hôtesses et 16 membres du personnel ont perd...

Tram de Casa : deux soumissionnaires pour les rames des lignes 3 et 4

Dans son édition de ce vendredi 25 septembre, L’Économiste rapporte que la société de développement local (SDL) Casa-Transports «est en train d’étudier les offres des 2 soumissionnaires retenus» pour ...