Aller au contenu principal

Commerce extérieur : Annus horribilis ?

En raison du Covid-19, le commerce extérieur va enregistrer une de ses pires années. Sa performance n’est à comparer avec aucune autre au cours des dernières années en raison justement de cet élément exceptionnel qui plonge l’économie mondiale dans le chaos. Les principaux pays partenaires du Maroc seront durement touchés et afficheraient des baisses de PIB à deux chiffres. Vu le poids des échanges avec l’Europe (66% du commerce extérieur), la reprise pourrait mettre du temps à se dessiner pour les exportations marocaines.

Par J.R.Y, Publié le 29/06/2020, mis à jour le 29/06/2020
Teaser Media
Des choix décisifs pour la relance de l’économie

Selon les dernières prévisions de Bank Al-Maghrib, les exportations devraient chuter de 15,8% et les importations de 10,7% en 2020. Ces performances ne sont comparables à aucune autre au cours des dernières années en raison principalement de la pandémie du Covid-19 qui a plongé l’économie mondiale dans le chaos. Les principales institutions, dont le FMI, ont par ailleurs abaissé leurs prévisions de croissance. Le Fonds prévoit une récession de 4,9%.

 

Une balance commerciale encore trop déficitaire

En regardant dans le rétroviseur et au vu du poids des échanges extérieurs avec l’Europe, la reprise pourrait mettre du temps à se dessiner. Les baisses de PIB dans les principaux pays partenaires que sont l’Espagne et la France sont de l’ordre de deux chiffres. En 2019, les échanges avec l’Europe ont atteint 509 milliards de DH dont la moitié avec l’Espagne et la France. Globalement, la balance commerciale avec l’Europe est déficitaire de 108 milliards de DH avec des situations variées selon les pays. Le déficit avec l’Espagne s’établit à 8 milliards de DH. En revanche, le commerce avec la France fait ressortir un excédent de 1 milliard de DH. La balance commerciale avec ce pays est excédentaire pour la troisième année consécutive. Les relations avec la Turquie ont cristallisé l’attention un moment avant la pandémie. Le bilan 2019 est largement en faveur de la Turquie qui exporté 26 milliards de DH de marchandises vers le Maroc et en a importé 6 milliards de DH. La balance y est donc négative de 19 milliards de DH pour le Maroc.

Globalement, le déficit de la balance commerciale s’est chiffré à 209 milliards de DH en 2019. En dehors de l’Europe, la balance commerciale avec les autres régions du monde est déficitaire sauf avec l’Afrique. Mais, les échanges avec le reste de l’Afrique ne représentent que 5% du commerce extérieur.


  • Partagez

Plan de relance industrielle : les 3 objectifs de Moulay Hafid El Alamy

Moulay Hafid El Alamy, ministre de l’Industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique a dév...

"Mission Innovation" : le Maroc pleinement engagé

Accélérer l'innovation des technologies propres en soutenant le secteur privé et public ainsi que la coopération internationale, telle est la mission principale de l'alliance internationale "Miss...

Les économistes istiqlaliens chargent le gouvernement

La gestion de la pandémie de la Covid-19 a été vivement critiquée cette semaine par l’Alliance des ...

Casablanca Finance City : la réforme se poursuit

Le dernier Conseil de gouvernement a procédé à l’examen du décret-loi relatif à la réorganisation d...

RAM : 307 employés concernés par une nouvelle vague de licenciements

Près d’un mois après l’enclenchement du processus de licenciement économique, dans le cadre duquel 140 employés, dont 65 pilotes et commandants de bord, 59 hôtesses et 16 membres du personnel ont perd...

Tram de Casa : deux soumissionnaires pour les rames des lignes 3 et 4

Dans son édition de ce vendredi 25 septembre, L’Économiste rapporte que la société de développement local (SDL) Casa-Transports «est en train d’étudier les offres des 2 soumissionnaires retenus» pour ...