Aller au contenu principal

Rapport sur l'immobilier au Maroc : pot de vin et corruption

Par Khansaa Bahra, Publié le 17/05/2019 à 11:29, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Selon une étude menée par le ministère de l'Habitat, le secteur immobilier est inondé de corruption. Pots-de-vin et paiement "au noir" fréquents sont des problématiques qui reflètent un manque de confiance entre citoyens et autorités.

 

L’enquête a duré 18 mois et couvre les villes qui connaissent une importante dynamique dans le secteur immobilier, notamment Rabat, Casablanca, Tanger, Marrakech et Fès. Elle a été présentée hier au parlement par le ministre de tutelle Abdelahed Fassi Fihri, en présence du chef du gouvernement.

 

Cette étude a révélé que près de 1.600 personnes, toutes branches immobilières comprises, ont été sollicitées pour dévoiler les différents aspects de la corruption du secteur.

 

78% de cas de pots-de-vin et de paiement "au noir" ont été dénoncés, mais aussi des cas d’extorsion, de fraude, de népotisme et de détournement de biens et de services publics.

 

Selon le rapport de l’étude, la corruption est le résultat d'un manque de contrôle, de failles au niveau du cadre légal et organisationnel du secteur immobilier, de l’ignorance ou le non-respect des lois, ainsi que du manque de confiance des victimes envers les autorités, et ce malgré la mise en place en 2015 d'un numéro vert pour dénoncer les cas de corruption.

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...

Finances publiques : un déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 24,6 milliards de DH (MMDH) pour les cinq premiers mois de cette année, contre un déficit de 23,3 MMDH à fin mai 2020. ...

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son ...

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...

Innovation et entrepreneuriat : le CAM et l'UM6P partenaires

Le groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) et l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont signé, mercredi, deux conventions de partenariat pour développer l'innovation et l'entrepreneuriat au Maro...