Aller au contenu principal

Rapport sur l'immobilier au Maroc : pot de vin et corruption

Par Khansaa B., Publié le 17/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Selon une étude menée par le ministère de l'Habitat, le secteur immobilier est inondé de corruption. Pots-de-vin et paiement "au noir" fréquents sont des problématiques qui reflètent un manque de confiance entre citoyens et autorités.

 

L’enquête a duré 18 mois et couvre les villes qui connaissent une importante dynamique dans le secteur immobilier, notamment Rabat, Casablanca, Tanger, Marrakech et Fès. Elle a été présentée hier au parlement par le ministre de tutelle Abdelahed Fassi Fihri, en présence du chef du gouvernement.

 

Cette étude a révélé que près de 1.600 personnes, toutes branches immobilières comprises, ont été sollicitées pour dévoiler les différents aspects de la corruption du secteur.

 

78% de cas de pots-de-vin et de paiement "au noir" ont été dénoncés, mais aussi des cas d’extorsion, de fraude, de népotisme et de détournement de biens et de services publics.

 

Selon le rapport de l’étude, la corruption est le résultat d'un manque de contrôle, de failles au niveau du cadre légal et organisationnel du secteur immobilier, de l’ignorance ou le non-respect des lois, ainsi que du manque de confiance des victimes envers les autorités, et ce malgré la mise en place en 2015 d'un numéro vert pour dénoncer les cas de corruption.


  • Partagez

Licenciement économique : parfois nécessaire, gare aux abus

Malgré le dispositif de soutien public, des milliers d’entreprises ne résisteront pas à la crise et...

La BEI signe un accord de 200 millions d’euros pour soutenir l’agriculture marocaine

Ce mercredi 16 septembre, la Banque européenne d’investissement (BEI) et la Banque marocaine Crédit Agricole du Maroc (CAM) ont signé un accord de 200 millions d’euros pour soutenir les entreprises ma...

OCDE : une récession moins forte mais inédite en temps de paix

L’OCDE table désormais sur une récession de l’économie mondiale de 4,5% contre 6% anticipée en juin...

Rebooster le Tourisme : le Maroc multiplie ses rencontres à l’étranger

Nadia Fettah Alaoui, ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Économie soc...

Conjoncture : des impayés plus importants en 2021 ?

Il n’y a pas mieux que les banques pour livrer une analyse fine de la situation individuelle des en...

Conseil d’administration de la CGEM : le PLF à l’ordre du jour

Dans un contexte sanitaire de plus en plus tendu, engendrant une crise économique sans précédent, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) prévoit de tenir son conseil d’administratio...