Aller au contenu principal

Hajj : les restrictions imposées par Ryad, le Maroc rembourse les candidats

Par Khansaa B., Publié le 23/06/2020, mis à jour le 23/06/2020
Teaser Media
Le hajj

Ce lundi 22 juin, l’Arabie saoudite a annoncé qu’elle compte organiser le hajj à la fin de juillet 2020, avec seulement au profit du «nombre très limité» de fidèles «se trouvant à l’intérieur du royaume» saoudien. L’objectif est de limiter la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus. Ainsi, seules les personnes de toutes nationalités «se trouvant à l’intérieur du royaume» saoudien pourront effectuer ce pilier de l’islam. Le pèlerinage est obligatoire pour tous les musulmans qui ont la capacité financière et physique de l’accomplir. En 2019, la saison du hajj a attiré près de 2,5 millions de pèlerins du monde entier.

Cette décision tant attendue intervient alors que le pays continue de lutter contre cette pandémie mondiale. Au 22 juin, le royaume avait enregistré plus de 161000 cas de coronavirus, dont plus de 54000 cas actifs et 1300 décès.

La décision de l’Arabie saoudite affecte 34000 Marocains, sélectionnés par le ministère marocain des Affaires islamiques pour effectuer leur pèlerinage. Ces candidats ont déjà effectué des paiements au ministère et aux agences de voyages privées pour leur voyage, leur hébergement et leur restauration. Le 15 juin, Ahmed Taoufik, ministre des Affaires islamiques, a déclaré que le Maroc n’annoncerait sa décision concernant le hajj que lorsque les autorités saoudiennes auraient officiellement communiqué leur verdict définitif sur la question.

Ce mardi 23 juin, après l’annonce de l’Arabie saoudite, la Commission royale du pèlerinage a décidé de rembourser les 34000 candidats marocains au pèlerinage qui ont déjà effectué des paiements pour participer à la saison de 2020. La campagne de remboursement, qui doit commencer le 1er juillet et durer jusqu’au 24 juillet, concerne à la fois les candidats qui envisageaient de voyager pour le pèlerinage dans le cadre du programme organisé par l’État ainsi que ceux qui ont fait des plans avec des agences de voyages privées.


  • Partagez

Biélorussie : la police annonce la mort d’un deuxième manifestant, le centre de Minsk bouclé

Ce mercredi 12 août, les autorités biélorusses ont annoncé la mort d’un manifestant lors du troisième jour d’une contestation post-électorale violemment réprimée. Le Comité d’enquête a indiqué qu’un h...

Covid-19 : des doutes subsistent autour du vaccin russe

Ce mardi 11 août, le président russe Vladimir Poutine a affirmé que son pays avait développé le «premier» vaccin au monde contre le Covid-19. Baptisé Spoutnik V, ce dernier, dont le président russe va...

Le PIB du Royaume-Uni chute de plus de 20% au deuxième trimestre

Ce mercredi 12 août, l’Office national des statistiques (ONS) a dévoilé que le Royaume-Uni, durement impacté par la crise du nouveau coronavirus, a subi au deuxième trimestre une chute record de 20,4%...

Ligue arabe : session virtuelle pour élaborer une vision de précaution

Ce mercredi 12 août, la Commission permanente arabe des droits de l’Homme, relevant du Conseil de la Ligue arabe, se réunira lors d’une session extraordinaire virtuelle sous la présidence du Koweït et...

Présidentielle aux USA : Joe Biden désigne Kamala Harris comme colistière

Ce mardi 11 août, Joe Biden, ancien vice-président américain, a confirmé avoir choisi la sénatrice Kamala Harris comme colistière en vue de l’élection présidentielle du 3 novembre 2020. «J’ai le grand...

Liban : la démission du gouvernement ne résout pas les problèmes du pays

En colère, les Libanais proclament que la démission de leur gouvernement ne résoudra pas les réperc...