Aller au contenu principal

Nasa : La lune est-elle en train de rétrécir ?

Pour la Nasa, la Lune "rétrécit comme un raisin sec ce qui provoque des séismes".

Par Khansaa Bahra, Publié le 16/05/2019, mis à jour le 06/01/2021          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media

Ce lundi 13 mai, la Nasa a dévoilé dans le cadre d'une nouvelle étude que la lune serait en train de rétrécir, ce qui provoquerait des "tremblements de lune".

 

Grâce aux images de la sonde LRO (Lunar Reconnaissance Orbiter), les scientifiques ont découvert récemment des chevauchements de 50 mètres à la surface de la Lune en plusieurs centaines de millions d’années.

 

Contrairement à la Terre, la Lune ne possède pas de plaques tectoniques. Son activité tectonique se caractérise par une perte de chaleur qui entraine des rides à la surface de la planète. La Nasa compare ce phénomène à celui "d’un grain de raisin qui se dessèche, la Lune se rétrécit à mesure que son intérieur se refroidit, ce qui provoque la formation de rides ou de défauts sur sa surface fragile. Quand suffisamment de stress s’accumule, des séismes se déclenchent".

 

Lorsque l’intérieur de la lune se rétrécit, et vu que sa croute est fragile, cela provoque des mouvements similaires aux mouvements sismiques terrestres. La croute lunaire se rompt et les failles sont poussées les unes contre les autres, se chevauchent et font trembler la Lune.

 

Ce n'est pas la première fois que ce phénomène est observé. Des détecteurs de tremblements lunaires, déployés lors des missions Apollo 12, 14, 15 et 16, il y a près de 50 ans, ont mesuré 28 tremblements entre 1969 et 1977.

 

Nicholas Schmerr, professeur à l’université du Maryland aux États-Unis et co-auteur de l’étude explique "qu'on ne voit pas souvent d’activité tectonique active ailleurs que sur Terre, c’est donc très excitant de penser que ces failles peuvent encore produire des tremblements de lune".

Couvre-feu nocturne : plusieurs villes refusent d’adhérer à cette mesure

Plusieurs manifestations et rassemblements ont été organisés dans plusieurs villes marocaines, et ce, en violation du couvre-feu nocturne imposé par le gouvernement pendant le mois de ramadan pour lut...

Éducation nationale : les tensions persistent entre les contractuels et la tutelle

Le bras de fer entre les enseignants contractuels et le ministère de l’Éducation nationale est loin...

MHE : une indemnité spéciale pour les professions impactées pendant ramadan est en préparation

Ce lundi 19 avril au Parlement, en réponse à la question d’un député, Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, a annoncé qu’une indemnité était envisagée en faveur des activités impactées par le...

Masculinités positives VS masculinités toxiques

Dans cet épisode de Machi Rojola, le premier podcast 100% marocain qui promeut les masculinités positives, les invités, notamment Fatna Lbouih, une militante féministe, Fayçal Azizi, un artiste, Hicha...

2020, l'année la plus chaude jamais enregistrée au Maroc

En 2020, le Maroc a connu une année chaude avec des températures annuelles supérieures à la moyenne et un déficit de précipitations sur l’ensemble du pays. Ainsi, cette année a été la plus chaude jama...

Déploiement de la 5G : «pas de risques nouveaux» pour la santé

Dans un avis très attendu en France, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anes) a indiqué, ce mardi 20 avril, que la téléphonie 5G ne présente, au vu des connaissances actuelles, «pas de risques ...