Aller au contenu principal

Une brève histoire de la crise israélo-palestinienne

Par H.L.B, Publié le 15/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Cette année, l'Eurovision fait l'objet d'une controverse accrue, parce qu'il se déroule en Israël.

 

Bien que le pays ne soit pas situé en Europe, il participe à l'Eurovision depuis plus de 45 ans et l'a accueillie deux fois auparavant, et ce parce qu'Israël fait partie de l'Union Européenne de la Radio-Télévision.

 

Les détracteurs de la politique israélienne à l'égard des Palestiniens en Cisjordanie occupée et à Gaza ont toutefois appelé à boycotter l'événement.

 

Le conflit entre Israël et les Palestiniens dure depuis des décennies et le différend foncier est au cœur de ce conflit.

 

Comment tout a commencé ?

La Grande-Bretagne avait pris le contrôle de la région connue sous le nom de Palestine après la défaite du dirigeant de cette partie du Moyen-Orient, l'Empire ottoman, pendant la Première Guerre mondiale.

 

Le territoire était habité par une minorité juive et une majorité arabe.

 

Les tensions entre les deux peuples ont crû lorsque la communauté internationale a confié à la Grande-Bretagne la tâche d'établir un "foyer national" en Palestine pour la communauté juive.

 

Pour les Juifs, c'était leur demeure ancestrale. Les Arabes palestiniens revendiquèrent aussi cette terre et s'opposèrent à ce déracinement.

 

Entre les années 1920 et 1940, le nombre de Juifs qui arrivèrent sur place augmenta, beaucoup fuyaient les persécutions en Europe et cherchaient une patrie après l'Holocauste de la Deuxième Guerre mondiale.

 

La violence entre Juifs et Arabes, et contre la domination britannique a également augmenté.

 

En 1947, l'ONU a voté pour que la Palestine soit divisée en États juifs et arabes séparés, Jérusalem devenant ainsi une ville internationale.

 

Ce plan a été accepté par les dirigeants juifs, mais rejeté par la partie arabe et n'a jamais été concrétisé.

 

La création d'Israël où le grand désastre

En 1948, incapables de résoudre le problème, les dirigeants britanniques quittèrent le pouvoir et les dirigeants juifs déclarèrent la création de l'État d'Israël.

 

De nombreux Palestiniens protestèrent et une guerre s'ensuivit. Les forces armées des pays arabes voisins ont envahi le pays.

 

Des centaines de milliers de Palestiniens ont fui ou ont été chassés de chez eux dans ce qu'ils appellent Al Nakba, ou la "Catastrophe".

 

L'année suivante, lorsque les combats prirent fin par un cessez-le-feu, Israël dominait la majeure partie du territoire.

 

La Jordanie a occupé des terres qui sont devenues connues sous le nom de Cisjordanie, et l'Égypte a occupé Gaza.

 

Jérusalem était divisée entre les forces israéliennes à l'ouest et les forces jordaniennes à l'est.

 

Puisqu' il n'y a jamais eu d'accord de paix - chaque partie blâmait l'autre - les guerres et les combats se sont poursuivis au cours des décennies qui ont suivi.

 

Ce qui se passe maintenant ?

Les tensions sont souvent fortes entre Israël et les Palestiniens vivant à Jérusalem-Est, à Gaza et en Cisjordanie.

 

Gaza est gouvernée par un groupe militant palestinien appelé Hamas, qui a combattu Israël à plusieurs reprises. Israël et l'Égypte contrôlent étroitement les frontières de Gaza pour empêcher les armes d'atteindre le Hamas.

 

Les Palestiniens de Gaza et de Cisjordanie affirment qu'ils souffrent à cause des actions et des restrictions israéliennes. Les Israéliens prétendent qu'ils n'agissent que pour se protéger de la violence palestinienne.

 

Au cours de l'année écoulée, il y a eu plusieurs épisodes de violence à la frontière israélo-gaza.

 

Les Palestiniens y ont manifesté chaque semaine pour demander aux réfugiés de retourner dans leurs anciennes maisons dans ce qui est devenu aujourd'hui Israël.

 

Israël dit que les protestations servent de couverture pour l'attaquer. Des dizaines de Palestiniens ont été tués par les troupes israéliennes, qui disent agir en état de légitime défense.

 

Quels sont les principaux problèmes de la région ?

Il y a un certain nombre de questions sur lesquelles Israël et les Palestiniens ne sont pas d'accord.

 

Il s'agit notamment de savoir ce qui doit advenir des réfugiés palestiniens ? Si les colonies juives en Cisjordanie occupée doivent rester ou être évacuées ? Si les deux parties seront obligées à cohabiter à Jérusalem ? Et - plus délicat peut-être - si un État palestinien doit être créé aux côtés d'Israël ?

 

Des pourparlers de paix se poursuivent depuis plus de 25 ans, mais n'ont pas encore abouti à une solution à ce conflit.

 

Que nous réserve l'avenir ?

Bref, la situation ne sera pas réglée dans un futur proche.

 

Un nouveau plan de paix est en cours d'élaboration par les États-Unis, qualifiés par les américains " d'accord du siècle ".

 

Personne ne sait encore ce qu'il contient, mais les États-Unis disent qu'ils le révéleront probablement en juin 2019, après la fin du mois de ramadan.

 

Cependant, les Palestiniens déclarent que les États-Unis sont en faveur d'Israël et qu'ils n'accepteraient aucun plan présenté par Trump.

 

Les autorités israéliennes ont laissé entendre qu'elles attendraient de voir en quoi consisterait ce plan.

 

Si le plan fonctionne, il mettra fin à l'un des conflits les plus anciens du monde.

 

Mais si elle échoue, les combats vont reprendre.


  • Partagez

Coronavirus : le monde a franchi le cap de 1,5 million de morts

La pandémie du nouveau coronavirus ne cesse de se propager dans le monde. Alors que les pays se préparent à vacciner leurs populations, le bilan mondial du virus s’élève à 65.626.723 de cas d’infectio...

Lancement du rapport d’António Guterres sur le Pacte mondial pour des migrations sûres

Ce mardi 1er décembre, António Guterres, le Secrétaire général des Nations Unies (ONU), a publié un rapport intitulé "De la promesse à l’action : le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordon...

Rapport mondial sur les salaires : les femmes sont les plus affectées par la Covid-19

Ce mercredi 2 décembre, l’Organisation internationale du Travail (OIT) a publié un nouveau rapport consacré aux effets de la pandémie du nouveau coronavirus. En raison de la Covid-19, les salaires men...

Le Maroc soutient la candidature d’Audrey Azoulay, la deuxième femme à la tête de l’Unesco

Ce mercredi 2 décembre, le Maroc a officiellement annoncé son soutien à la candidature d’Audrey Azoulay, la Directrice générale de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et...

Rapport de l’ONU sur le climat : une pluie de mauvaises nouvelles

Ce mercredi 2 décembre, l’Organisation des Nations unies (ONU) a publié le rapport annuel provisoire de l’Organisation météorologique mondiale (OMM) sur l’état du climat mondial. Selon le document, l’...

Le «copain» de feu Hassan II n'est plus

Ce mercredi soir, Valéry Giscard d’Estaing, le 20e président de la République française, est décédé. Victime du coronavirus, l’ancien chef de l’État de 1974 à 1981 a péri à l’âge de 94 ans. Hospitalis...