Aller au contenu principal

Covid-19 : El Otmani sollicite la contribution des syndicats

Saad Dine El Otmani, Chef du gouvernement, a convoqué ce samedi 30 mai une réunion avec les centrales syndicales du pays. Il a rappelé lors de cette rencontre les mesures adoptées par l’Exécutif pour endiguer la pandémie du coronavirus. El Otmani a également profiter de cette occasion pour souligner l’ampleur de l’impact du Covid-19 sur l’économie, le social et l’administratif au Maroc, appelant les secrétariats syndicaux à soumettre leurs propositions quant à la gestion de cette crise sanitaire.

Par H.L.B, Publié le 01/06/2020, mis à jour le 01/06/2020
Teaser Media
El Otmani sollicite la contribution des syndicats

Le gouvernement sollicite les syndicats sur la gestion de la crise engendrée par la pandémie du coronavirus. Le samedi 30 mai, Saad Dine El Otmani, chef de l’Exécutif, a tenu une réunion avec les secrétaires généraux des centrales syndicales les plus représentatives afin d’échanger sur la gestion des répercussions de la crise sanitaire que vit le Maroc. Selon H24Info, El Otmani a salué les mesures mises en places par les autorités publiques pour endiguer le Covid-19, précisant qu’elles ont permis d’éviter le pire au royaume.

 

L’économie nationale dans la tourmente

Dans sa livraison de ce 1er juin, Le Matin rapporte que le Chef du gouvernement a précisé ce samedi que la pandémie du Covid-19 a affecté l’économique, le social et l’administratif du Maroc. Il a expliqué que cet impact se traduit par «l’arrêt partiel ou total de certains secteurs productifs», notamment ceux du tourisme (160000 entreprises et près d’un million de salariés en arrêt de travail), de l’export (ralentissement de 95%) et des transferts des Marocains résidant à l’étranger. Toutefois, El Otmani a assuré que d’autres secteurs ont réussi à poursuivre leurs activités et ont même connu un rebond considérable. Il a ainsi avancé que l’agriculture, l’agroalimentaire et la pêche maritime n’ont pas été bouleversés par la crise sanitaire et ont pu poursuivre leurs productions afin d’assurer l’approvisionnement permanent des marchés. Le Chef du gouvernement a également soutenu que «la production des produits médicaux, notamment les désinfectants et les masques de protection», a fortement augmenté permettant au «Maroc de réaliser son autosuffisance et même de commencer à les exporter».

 

L’engagement des syndicats du Maroc

En dépit de l’effort déployé par les différentes autorités du pays pour soutenir l’économie nationale, El Otmani exhorte à «faire face d’une manière audacieuse aux impacts négatifs de la pandémie». C’est ainsi qu’il s’est tourné vers les secrétaires généraux des centrales syndicales pour les appeler à soumettre leurs propositions quant à «la défense des intérêts économiques et sociaux des employés et à la promotion de la stabilité sociale», précise Hespress Fr. Ces derniers ont été sollicités pour préparer des mémorandums écrits regroupant leurs propositions liées à «l’assouplissement des mesures du confinement et du plan de relance économique» ainsi que «leurs suggestions portant sur la loi de finances rectificative au titre de l’année 2020».

De son côté, Khalid Houir Alami, secrétaire général adjoint de la Confédération démocratique du travail (CDT), a expliqué à Aujourd'hui le Maroc que les représentants syndicaux sont «tous conscients des difficultés économiques et sont pour la relance de l’économie et des entreprises». Cependant, il note que «le report de la hausse du SMIG et SMAG» risque de compromettre «cette relance qui passe par le renforcement du pouvoir d’achat des citoyens et des classes ouvrières». Khalid Houir Alami soutient en plus qu'il faut réformer code du travail pour davantage de flexibilité d’emploi.

Enfin, les syndicats ont mis en avant lors de cette réunion les suggestions qu’ils ont avancées pour la gestion de la pandémie du coronavirus ainsi que leurs recommandations pour l’après-déconfinememt. Ils se sont enfin engagés à joindre leurs forces à celles du gouvernement afin de «contribuer à la relance de l’économie nationale, au soutien des entreprises et à la préservation des emplois».


  • Partagez

Le Maroc dénonce la position hostile d’Amnesty International à son égard

Le Maroc dénonce les allégations injustes et fausses qu’Amnesty International lui impute. L’Organis...

Entretiens maroco-portugais : coopération bilatérale en matière d’énergie

Ce jeudi 2 juillet, Aziz Rabbah, ministre de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement, et João Pedro Matos Fernandes, son homologue portugais, se sont entretenus, lors d’une vidéoconférence, en prés...

Soutien à l’intégrité territoriale du Maroc devant le CDH de l’ONU

Ce mardi 30 juin à Genève, un groupe composé de 26 pays a réitéré son soutien à l’intégrité territoriale du Maroc devant le Conseil des Droits de l’Homme (CDH) de l’Organisation des Nations unies (ONU...

Artisanat : adoption d’un projet de loi pour restructurer le secteur

Afin de faire face aux répercussions de la pandémie du coronavirus et de promouvoir l’artisanat mar...

Député américain : Trump devrait soutenir le Maroc au sujet du Sahara

Dimanche 28 juin, Paul Gosar, député républicain à la Chambre américaine des représentants, invité de l’émission de Medi1 TV "Avec le Maroc depuis Washington", a appelé l’administration Trump à «dénon...

Réunion du Comité central de l’Istiqlal : Baraka alerte le gouvernement

Le parti de l’Istiqlal (PI) a tenu samedi dernier une réunion de son Comité central. Le secrétaire ...