Aller au contenu principal

Une enquête révèle des taux élevés de violence contre les marocaines

Par H.L.B, Publié le 15/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

La ministre de la Famille, de la Solidarité, de l'Égalité et du Développement social, Bassima Hakkaoui, a partagé mardi des chiffres alarmants, montrant que la violence contre les femmes est toujours prédominante.


 


Les données ont été recueillies à partir des résultats préliminaires de la deuxième enquête nationale sur la prévalence de la violence contre les femmes au Maroc. Les résultats montrent que les taux de violence à l'égard des femmes s'élèvent à 54,4 % à l'échelle nationale.


 


Hakkaoui a indiqué que la violence à l'égard des femmes dans les zones urbaines est de 55,8 %, alors qu'elle est légèrement inférieure dans les zones rurales avec un taux de 51,6 %. La ministère a mené son investigation entre le 2 janvier et le 10 mars.


 


La ministre a expliqué que les femmes les plus vulnérables sont âgées de 25 à 29 ans, ajoutant que la violence conjugale contre les femmes est la plus fréquente. L'étude a révélé que 54,4 % des fiancés et 52,5 % des femmes mariées ont été victimes de violences au Maroc.


 


La maltraitance des femmes dans les lieux publics est également courante au Maroc avec 12,4 % des femmes marocaines âgées de 18 à 64 ans. L'étude a montré que le nombre de victimes est différent entre les zones urbaines et rurales. Hakkaoui a déclaré que les femmes des zones rurales sont plus vulnérables à la violence en dehors du foyer, avec 19,6 % des femmes ayant subi des incidents de violence contre 16 % dans les zones urbaines.


 


La violence électronique est également en augmentation au Maroc. 13,4 % des femmes ont déclaré avoir été victimes de violence en ligne et sont plus exposées à ce type de sévices.


 


Le harcèlement représente 7,2 % des incidents de cyberviolence.


 


Les données, citées par la Maghreb Arabe Press (MAP), montrent qu'au total 54,4% des femmes ont subi au moins une forme de brutalité au cours de leur vie. Ils soulignent aussi que près d'un tiers des personnes interrogées ont été victimes de plusieurs types de violence.


  • Partagez

Coronavirus : Casablanca durcit les restrictions

Ce vendredi 23 octobre, la préfecture de Casablanca a diffusé un communiqué annonçant de nouvelles restrictions instaurées afin de faire face à la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus dan...

Covid-19 : la pandémie ravage le Maroc et son système de santé

Le Maroc dépasse la barre des 4.000 nouvelles contaminations au coronavirus ce jeudi 22 octobre. Ca...

Tariq Ramadan accusé de viol par une cinquième femme

Tariq Ramadan fait face à une nouvelle accusation de viol. Ce jeudi 22 octobre, l’éminent érudit islamique, déjà poursuivi pour viols sur quatre femmes, a été mis en examen pour le même crime sur une ...

Un timbre-poste spécial pour le Complexe Noor Ouarzazate

Le Groupe Barid Al-Maghrib et l'Agence marocaine pour l'énergie durable (Masen) ont émis, jeudi à Rabat, un timbre-poste spécial illustrant le complexe solaire Noor Ouarzazate, à l'occasion de la Jour...

Brésil : le vaccin testé au Maroc sera utilisé dès janvier 2021

Alors que la course effrénée au vaccin contre le coronavirus se poursuit, le Brésil prévoit de commencer la campagne nationale de vaccination de sa population contre la Covid-19 en janvier 2021. C’est...

Électricité : l’ANRE prend ses fonctions

Le Conseil de l’Autorité nationale de régulation de l’électricité (ANRE) a tenu sa première réunion...