Aller au contenu principal

Rapatriement des Marocains : Ait Taleb temporise mais rassure

Khalid Ait Taleb, ministre de la Santé a déclaré jeudi devant la commission des secteurs sociaux que 300 Marocains bloqués à l’étranger seront rapatriés chaque semaine au Maroc. Quelques heures plus tard, il affirme que ses propos ont été mal interprétés par les médias et que cette fréquence de rapatriement n’est qu’une démarche réfléchie par une commission technique. Toutefois, le rapatriement de tous les Marocains n'est qu'une question de temps.

Par Mohamed L., Publié le 29/05/2020, mis à jour le 29/05/2020
Teaser Media
Khalid Ait Taleb

C’est un véritable ascenseur émotionnel auquel ont eu droit nos milliers de concitoyens marocains bloqués depuis plus de deux mois à l’étranger. En effet, le grand oral du ministre de la Santé Khalid Ait Taleb ce jeudi à la commission parlementaire a été marqué par une déclaration qui a fait renaître l’espoir d’un retour imminent des Marocains bloqués à l’étranger : «Nous ne pouvons pas être contre le retour des Marocains. C'est leur droit. Ça a déjà été fait sur initiative royale, 167 étudiants ont été rapatriés de Wuhan. Et même ce cas-ci, par initiative royale, l'autorisation a été donnée pour qu'ils rentrent 300 par 300».

 

Des propos sujets à différentes interprétations

Le ministre affirme que ces derniers seront soumis dès leur retour à des tests et à une quarantaine de 9 jours afin de s’assurer qu’ils ne sont pas porteurs du virus. «C’est une durée nécessaire pour nous assurer qu'ils ne sont pas atteints de Covid-19. Nous effectuons un test à l'arrivée et un test sérologique au 8e ou 9e jour pour être sûrs de leur état», souligne le ministre.

Selon le magazine hebdomadaire Telquel, les personnes malades, celles ayant été hospitalisées, les personnes à mobilité réduite, les femmes enceintes et les mères ayant laissé des enfants au Maroc seront les personnes prioritaires au rapatriement. Concernant les modalités de ce rapatriement, Khalid Ait Taleb précise qu’après le retour des Marocains de Sebta et Melilia, ce sera au tour des Marocains bloqués en Algérie d’être rapatriés, ce qui laisse présager à des rapatriements fréquents avec une plus grande cadence dans les semaines à venir.

Le soir même de son oral, une dépêche de l’agence Maghreb Arabe Presse (MAP) vient contredire l'interprétation faite de ces propos déjà relayée dans la presse. Le responsable gouvernemental affirme que certains médias ont mal interprété ses dire. Selon lui, «le rapatriement de 300 Marocains bloqués chaque semaine n'est qu'une démarche technique initiée à titre provisoire par une commission technique, en attendant que les conditions appropriées soient réunies pour leur retour».

 

L'organisation pour un rapatriement prochain

Aït Taleb a ensuite rappelé qu’une commission technique composée de représentants des ministères de la Santé, des Affaires étrangères et de l’Intérieur se penche sur les possibilités d’hébergement des personnes en question dont le retour se déroule progressivement. Le budget de cette opération serait compris entre 135 et 194 millions de dirhams. De leur côté, les responsables hôteliers se disent prêts à prêter main-forte aux ministères de l’Intérieur et de la Santé dans cette démarche de rapatriement.

«Nous n’avons pas encore d’information officielle sur l’opération de rapatriement. Mais depuis le début de la crise, nous respectons les instructions des ministères de l’Intérieur et de la Santé. S’ils veulent utiliser les hôtels de la ville, ceux-ci sont mis à leur disposition, nous les accueillerons à bras ouverts», indique Abdellatif Abouricha, responsable communication du conseil régional de tourisme à Marrakech.

La Royal Air Maroc (RAM) serait également en train de mobiliser son personnel navigant pour le démarrage de la campagne de rapatriements des Marocains bloqués à l’étranger. Challenge avance la date du 15 juin prochain pour le lancement de cette action. Les préparatifs seraient donc en cours, en attendant le feu vert gouvernemental pour le retour progressif des 32000 Marocains bloqués à l’étranger.

Le 20 mai, Saad Dine El Otmani, chef du gouvernement, avait affirmé lors d’une séance plénière de la Chambre des représentants à Rabat, que les scénarios portant sur le processus de rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger étaient enfin prêts. Ce n'est donc qu'une question de temps avant de voir le calvaire de certains de nos compatriotes prendre fin.

Rappelons que l’Algérie a déjà démarré l’opération de rapatriement de ses citoyens. Selon le site Dzairdaily, plus de 8000 ressortissants algériens bloqués à l’étranger ont pu rejoindre leur pays. Depuis le 27 mai, deux vols par jour sont au départ d’Alger et à destination des villes de Paris et de Lyon. Les vols en destination de la France se poursuivront jusqu’au 8 juin prochain.

 


  • Partagez

Casablanca : deux semaines de restrictions supplémentaires

C’est officiel, le gouvernement a annoncé dans un communiqué la prolongation des mesures de restrictions visant Casablanca de deux semaines supplémentaires à compter du lundi 21 septembre. Le nombre d...

Le Maroc passe commande pour les vaccins d'Astrazeneca

Le Maroc fait une nouvelle commande pour les vaccins contre le nouveau coronavirus. Un mémorandum d’entente pour l’acquisition de vaccins anti-Covid 19 produits par la Société "R-Pharm", sous licence ...

Déception et colère sont les mots d’ordre de cette rentrée scolaire

La reprise des cours en présentiel a été reportée dans plusieurs écoles du Royaume en raison de l’e...

Lutte contre le coronavirus : Tanger, le modèle à suivre

La ville du Détroit a connu une large amélioration de sa situation épidémiologique durant ce mois d...

Étude sur l’immunité collective au Maroc : 0,7% de la population a des anticorps

Ce jeudi 17 septembre, le ministère de la Santé a publié les résultats préliminaires d’une étude de séroprévalence recommandée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Selon cette investigation,...

La mort du petit Adnane vue par les hebdos

Le triste destin du petit Adnan Bouchouf, disparu le 7 septembre 2020 et retrouvé violé et enterré ...