Aller au contenu principal

Le fort engagement du Maroc en faveur d’une Afrique nouvelle

Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l’Afrique, le continent, confrontée à une myriade de défis redoutables, vise à « faire taire les armes » et à « créer les conditions propices au développement ». Devenu un acteur incontournable du développement régional, le Maroc affirme son engagement en faveur d’une Afrique nouvelle, confiante en ses potentialités et ouverte sur l’avenir. Le royaume fait partie des pays les plus intégrés sur le continent.

Par Khansaa B., Publié le 27/05/2020, mis à jour le 27/05/2020
Teaser Media
Le fort engagement du Maroc en faveur d’une Afrique nouvelle

Ce lundi 25 mai a marqué le 57e anniversaire de la Journée mondiale de l’Afrique. Célébrée en Afrique et dans le reste du monde, cette journée est le jour de la commémoration annuelle de la fondation de l’Organisation de l’unité africaine (OUA), devenue Union africaine (UA) en 2002. Cette instance a été créée le 25 mai 1963 à Addis-Abeba, en Éthiopie. Cette année, la journée, observée comme un jour férié national officiel dans plusieurs pays du continent, a pour thème : "Faire taire les armes : créer les conditions propices au développement de l’Afrique".

Cette initiative vise à réfléchir à la manière dont les pays africains peuvent consolider la paix et la démocratie sur leur continent. L’objectif est également de lancer une réflexion sur l’avenir du continent, notamment après la pandémie du nouveau coronavirus.

Soulignant que cette journée mondiale est une occasion de mettre en avant l’engagement fort du Maroc dans le cadre de la coopération Sud-Sud, le quotidien francophone Le Matin a tenu à rappeler que la politique africaine du royaume a connu une nouvelle dynamique. Ce processus est depuis longtemps au cœur de l’action diplomatique du Maroc, souligne la même source. Cependant, il a été révolutionné en 2014. Cela a fait suite au lancement d’un nouveau modèle de coopération basé sur «le partage, l’échange, la solidarité et le co-développement». Ce modèle a conduit à la signature de 1000 accords de coopérations couvrant plusieurs domaines, notamment l’éducation, la santé, la formation, l’infrastructure et l’agriculture, avec 28 pays.

Par ailleurs, le quotidien a mis en avant les initiatives concrétisant la «volonté royale de gagner le pari d’édification d’une Afrique forte, apaisée, prospère et solidaire». En effet, Sa Majesté le roi Mohammed VI vise à construire un modèle de partenariat politique et économique, culturel, spirituel et humain entre le royaume et le reste du continent. Depuis son intronisation, le souverain a notamment effectué plusieurs tournées africaines, dans le cadre d’une coopération économique. Depuis lors, à travers plusieurs initiatives, le roi promeut son engagement en faveur des efforts menés pour relever les grands défis auxquels fait face le continent, notamment le changement climatique, l’insuffisance alimentaire ainsi que les menaces sécuritaires. «Autant d’initiatives, de projets et de partenariats qui convergent pour donner corps à un véritable modèle innovant de coopération Sud-Sud fondé sur l’échange de connaissances, de compétences, d’expertises et de ressources. Et c’est le modèle que préconise Sa Majesté le roi Mohammed VI pour l’émergence d’une Afrique nouvelle, confiante en ses potentialités et ouverte sur l’avenir», écrit Le Matin.

 

Le Maroc, l’un des pays les plus intégrés d’Afrique

L’édition 2019 de l’indice de l’intégration régionale en Afrique a été publiée vendredi 22 mai. Cet indice, publié conjointement par la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA-ONU), la Banque africaine de développement (BAD) et la Commission de l’Union africaine (CUA), utilise 16 indicateurs, regroupés en 5 dimensions, pour mesurer le degré d’intégration des 54 pays du continent. Dans ce sens, l’indice se base , entre autres sur l’intégration commerciale, l’intégration productive, l’intégration macroéconomique et l’intégration des infrastructures.

Avec un score de 0,809, le Maroc est le pays africain le plus intégré dans le domaine macroéconomique, se positionnant loin devant Maurice, l’Égypte, le Rwanda et le Mali. S’agissant de l’intégration générale, le royaume détient la 4e place après l’Afrique du Sud et le Rwanda. En matière d’intégration des infrastructures, avec un score de 0,498, le Maroc est classé en 4e position, précédé par les Seychelles (3e position), l’Égypte (2e) et l’Afrique du Sud qui occupe la première place de ce classement.

Pour les communautés économiques régionales (CER), l’indice montre que l’Union du Maghreb arabe (UMA) est modérément intégrée, avec un score moyen de 0,488. D’après le rapport, ses plus grandes faiblesses résident dans la liberté de circulation des personnes, tandis que son score en politiques macroéconomiques est relativement satisfaisant. En matière d’intégration commerciale, l’UMA affiche un score de 0,481. Bien que les pays membres maintiennent des relations commerciales avec des pays non africains, leurs exportations intra-régionales restent faibles, note le rapport.


  • Partagez

Navalny aurait été empoisonné dans sa chambre d’hôtel

Ce jeudi 17 septembre, les proches de l’opposant russe Alexeï Navalny ont affirmé que ce dernier avait été empoisonné à l’aide d’une bouteille d’eau minérale qui se trouvait dans sa chambre d’hôtel de...

Niger : l’État islamique revendique l’attentat qui a fait huit morts

Ce jeudi 17 septembre, l’État islamique (EI) a revendiqué l’assassinat de huit personnes, dont six humanitaires français et deux Nigériens, qui a eu lieu le 9 août au Niger. Dans sa revue de propagand...

Le chef du gouvernement libyen prêt à démissionner d’ici fin octobre

Ce mercredi 16 septembre, Fayez Al-Sarraj, le chef du Gouvernement d’union nationale (GNA) libyen, a annoncé son intention de quitter ses fonctions avant fin octobre. «J’annonce à tous mon souhait sin...

Green Deal : Ursula von der Leyen veut augmenter l’objectif de réduction des émissions

Ce mercredi 16 septembre, Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, a prononcé un long discours devant le Parlement européen, son premier sur l’état de l’Union européenne. Élue ...

Sous l’égide de Trump, Israël, les EAU et le Bahreïn signent des accords historiques

Ce mardi 15 septembre à Washington, le Bahreïn et les Émirats arabes unis (EAU) ont officiellement signé des accords pour normaliser les relations avec Israël, baptisés accords d’Abraham. En présence ...

Guerre commerciale Chine-USA : l’OMC tranche en faveur de Pékin

Ce mardi 15 septembre, le groupe d’experts de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) a publié un rapport visant à trancher dans l’affaire des taxes douanières imposées par Washington à la Chine, à ...