Aller au contenu principal

Coronavirus : le déconfinement reporté

L’état d’urgence sanitaire, instauré depuis le 20 mars dans le cadre des mesures de lutte contre le coronavirus et dont la levée était prévue le 20 mai, a été prolongé jusqu’au 10 juin prochain. Le confinement reste de mise pour le moment. C’est Saad Dine El Otmani, Chef du gouvernement, qui a annoncé cette décision, ce lundi 18 mai, lors de son allocution à la séance commune de la Chambre des représentants et de la Chambre des conseillers, et qui avait pour thème "le développement de la gestion du confinement pour l’après 20 mai".

Par H.L.B, Publié le 18/05/2020, mis à jour le 19/05/2020
Teaser Media
report du déconfinement au 10 juin

Mis en place le 20 mars 2020 pour endiguer la pandémie du coronavirus, l’état d’urgence sanitaire vient d’être prolongé pour la deuxième fois par le gouvernement. Initialement prévu le 20 avril puis reporté au 20 mai, le retour à la normale ne se fera désormais qu'après le 10 juin. Cette décision a été annoncée ce lundi 18 mai, par Saad Dine El Otmani, Chef du gouvernement, lors de son intervention à la séance commune de la Chambre des représentants et de la Chambre des conseillers. Les nouvelles modalités de cet état d'urgence sanitaire seront donc votées demain en conseil de gouvernement.

Selon Médias24, le chef de l'Exécutif a souligné que cette prorogation vise à éviter l’apparition de nouveaux clusters de contagion et confirme que «la protection à tout prix des citoyens marocains» est la principale priorité de l’État. Il a expliqué qu'avec le report de la levée du confinement, le pays cherche à se prémunir de l’exacerbation de la crise sanitaire, en particulier pendant les célébrations de la nuit du Destin (26-27 ramadan) et de la fête de l’Aïd-el-Fitr.

 

Le pire a été évité

Pendant sa présentation, qui a avait pour thème "le développement de la gestion du confinement pour l’après 20 mai", El Otmani a soutenu que le confinement obligatoire de la population a permis de contenir la progression du coronavirus de 80%. Il avance que les dispositions drastiques adoptées par le gouvernement ont pallié la contamination de 300000 à 500000 personnes, le décès de 9000 à 15000 citoyens ainsi que l’admission de 4650 à 7600 patients en soins intensifs.

 

Le Maroc n’est pas prêt pour le déconfinement

Concernant le déconfinement du pays, le Chef du gouvernement a précisé que le Facteur R0 (nombre de contaminations causées par un cas confirmé) est toujours élevé. Il explique que l’indice du Maroc est aujourd’hui d’environ 0,9 (contre 2,9 pendant le pic de la pandémie), et qu’il doit rester sous le seuil de 0,7 pendant 10 à 15 jours avant d’envisager une levée de l’état d’urgence sanitaire. «Nous ne voulons pas que l’Aïd-el-Fitr se transforme d’une célébration à un deuil», a-t-il martelé. El Otmani a également abordé le problème persistant des foyers de contagion, rapporte EcoActu. «Ce qui nous inquiète est la multiplication de clusters, économique, social, familial et commercial. Depuis le déclenchement de l’épidémie, nous avons recensé 467 foyers de contamination dans 10 régions avec 3800 cas testés positifs, soit 65 % du total des contaminations du pays, dont 50% sont issus de clusters familiaux», déclare-t-il. En outre il soutient que ce sont les rassemblements et réunions familiales, notamment les célébrations et les enterrements, qui sont à l’origine de ces foyers endémiques, dont 27 restent encore actifs à ce jour.

Enfin, tout en affirmant qu’il compatit et comprend la frustration et la fatigue des citoyens face à la crise actuelle, Saad Dine El Otmani a annoncé qu’une levée progressive du confinement sera effectuée après l’Aïd-el-Fitr. Il a également annoncé que l’Exécutif dévoilera au fur et à mesure les actions qui seront prises pour gérer cette nouvelle phase. Notons qu’à ce jour, la pandémie du coronavirus a entraîné la contamination de 6953 personnes ainsi que 192 décès dans le pays.


  • Partagez

Le Maroc dénonce la position hostile d’Amnesty International à son égard

Le Maroc dénonce les allégations injustes et fausses qu’Amnesty International lui impute. L’Organis...

Entretiens maroco-portugais : coopération bilatérale en matière d’énergie

Ce jeudi 2 juillet, Aziz Rabbah, ministre de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement, et João Pedro Matos Fernandes, son homologue portugais, se sont entretenus, lors d’une vidéoconférence, en prés...

Soutien à l’intégrité territoriale du Maroc devant le CDH de l’ONU

Ce mardi 30 juin à Genève, un groupe composé de 26 pays a réitéré son soutien à l’intégrité territoriale du Maroc devant le Conseil des Droits de l’Homme (CDH) de l’Organisation des Nations unies (ONU...

Artisanat : adoption d’un projet de loi pour restructurer le secteur

Afin de faire face aux répercussions de la pandémie du coronavirus et de promouvoir l’artisanat mar...

Député américain : Trump devrait soutenir le Maroc au sujet du Sahara

Dimanche 28 juin, Paul Gosar, député républicain à la Chambre américaine des représentants, invité de l’émission de Medi1 TV "Avec le Maroc depuis Washington", a appelé l’administration Trump à «dénon...

Réunion du Comité central de l’Istiqlal : Baraka alerte le gouvernement

Le parti de l’Istiqlal (PI) a tenu samedi dernier une réunion de son Comité central. Le secrétaire ...