Aller au contenu principal

Déconfinement : 5 scénarios établis par le HCP

Le Haut-commissariat au plan (HCP) a publié, le samedi 16 mai, une étude intitulée "Pandémie Covid-19 dans le contexte national : situation et scénarios". Cette étude fait le point sur les différents scénarios de déconfinement, leurs répercussions sanitaires au Maroc et le rôle que doivent jouer les citoyens et les services publics dans la lutte contre cette pandémie.

Par Mohamed L., Publié le 18/05/2020, mis à jour le 18/05/2020
Teaser Media
Scénarios

Le Haut commissariat au plan (HCP) a rendu publique, ce samedi, une étude sur les différents scénarios de déconfinement et leur impact sur la situation sanitaire au Maroc (consultable ici). Le chef de l’Exécutif, Saad Dine El Otmani, fera ce lundi une intervention au parlement pour détailler les démarches qui ont été décidées par le gouvernement sur ce sujet.

Pour le HCP, la mesure la plus radicale pour bloquer cette dynamique de diffusion du virus, reste le recours au confinement de la population. D’après l’Économiste de ce lundi 18 mai 2020, le relâchement des citoyens concernant le respect des mesures sanitaires pourrait multiplier par 8 le nombre des cas touchés par la maladie et mettrait par la même occasion en échec la politique nationale d’hospitalisation des cas actifs.

 

Le Maroc devant 5 cas de figure

Le HCP a établi 5 scénarios relatifs à l’évolution de la pandémie du Covid-19 au Maroc, souligne le journal Aujourd'hui le Maroc ce lundi. Il s’agit de scénarios "de référence d’évolution naturelle", "tendanciel", "de déconfinement généralisé", "de déconfinement large" et "de déconfinement restreint".

 

1- Scénario de "Référence d’évolution naturelle"

Ce scénario suppose une évolution naturelle de la pandémie sans aucune barrière, jusqu’à ce qu’une immunité collective éventuelle soit acquise. Ce scénario aboutirait à un nombre très élevé de cas infectés induisant une forte pression sur le système sanitaire et un taux de létalité élevé, notamment causé par l'incapacité à traiter correctement chaque cas sévère. Il se traduirait à terme par une contamination d’environ 80% de la population.

 

2- Scénario "tendanciel"

Il prévoit le prolongement de la situation actuelle, c’est-à-dire le maintien des mesures déjà entreprises par le gouvernement. D’après les simulations du HCP, le nombre total des cas infectés cumulés atteindrait les 7800 en début juillet (6930 au 18 mai 2020), et un nombre de contaminations cumulées actives aux alentours de 3200 cas. Dans ce cas de figure, le HCP souligne que «tant qu’un vaccin n’a pas été trouvé, les risques de transmission seront toujours présents».

 

3- Scénario de déconfinement "généralisé"

Ce scénario implique un déconfinement de l’ensemble de la population âgée de moins de 65 ans, non atteinte de maladies chroniques (27,5 millions). Ce scénario déclenché suppose 2000 cas infectés actifs au moment du déconfinement. La simulation sur cette base aboutirait à l’infection de 8% de la population en 100 jours. Le HCP estime que le système sanitaire serait submergé en l’espace de 62 jours avec seulement un taux d’hospitalisation de 10% des cas actifs.

 

4- Scénario de déconfinement "large"

Ce scénario stipule le déconfinement de la population active des moins de 65 ans et de la population âgée de plus de 15 ans, non atteinte de maladies chroniques (16,7 millions). La simulation donnerait dans cette situation 31663 cas confirmés positifs en 100 jours avec un pic de 3200 cas infectés actifs, ce qui se traduirait par un besoin maximal de 3200 lits d’hospitalisation, 160 lits de réanimation et aboutirait à 1266 décès (4% des infectés cumulés).

 

5- Scénario de déconfinement "restreint"

Le dernier scénario est celui du déconfinement restreint. Il permet d’ouvrir l’économie sans compromettre la population qui présente un risque élevé de développer des complications. Ce scénario suppose le déconfinement de la population active âgée de moins de 65 ans non atteinte de maladies chroniques (7,9 millions). Ce scénario aboutirait à un niveau de 18720 cas confirmés positifs cumulés en 100 jours avec un pic de 3200 cas infectés actifs. Cela engendrerait selon l’étude un besoin de 3200 lits d’hospitalisation, 160 lits de réanimation, tandis que le nombre de décès atteindrait 748.

 

Cette étude du HCP est basée sur des données démographiques, socio-économiques et sanitaires de la population (projections de la population 2020, enquête nationale sur l’emploi 2019, enquête nationale sur la population et la santé familiale 2018), ainsi que des données observées relatives à la pandémie par le ministère de la Santé.


  • Partagez

Aïd Al Fitr, couvre-feu et retour à l’horaire GMT+1

Au Maroc, le Ramadan, mois lunaire de 29 ou 30 jours, a débuté le samedi 25 avril. Aïd Al Fitr, fête célébrant la fin de ce mois, coïnciderait avec le dimanche 24 ou le lundi 25 mai.  Suivant ...

Covid-19 : évolution de la pandémie et consolidation des mesures de prévention

Le Maroc a atteint ce vendredi 7332 contaminations au Covid-19. Lors de son point presse quotidien,...

Réouverture imminente des cabinets dentaires

Après plus de deux mois de quasi-suspension des activités, les cabinets dentaires s’apprêtent à accueillir leurs patients en suivant les recommandations sanitaires. «Ce sont les dentistes eux-mêmes qu...

Rapatriement des Marocains bloqués à Ceuta

Ce vendredi 22 mai, l’Espagne et le Maroc entameront la première phase du processus de rapatriement des Marocains bloqués dans l’enclave espagnole de Ceuta. C’est ce qu’a annoncé la délégation gouvern...

Alerte canicule, les températures atteindront 44 °C

Ce jeudi 21 mai, la Direction nationale de la météorologie (DMN) a annoncé qu’une vague de chaleur frappera plusieurs provinces du royaume entre le samedi 23 et le mardi 26 mai. Avec des températ...

Le CCM propose gratuitement 10 nouveaux films marocains en ligne

Du 20 mai au 10 juin, le Centre cinématographique marocain (CCM) met en ligne 10 nouveaux longs métrages marocains. Selon un communiqué du centre, il s’agit des films : "En attendant Pasolini" ; ...