Aller au contenu principal

Reprise du trafic aérien : les billets d’avion coûteront plus cher

Que ce soit au Maroc où à l’étranger, les compagnies aériennes se préparent pour le déconfinement. Quelques mesures pourraient être mises en place durant la reprise des vols. Parmi elles, la distanciation physique pour éviter la transmission du Covid-19. Cette mesure pourrait faire grimper le prix des billets de plus de 50%, a souligné l’Association internationale du transport aérien (IATA).

Par Mohamed L., Publié le 07/05/2020, mis à jour le 08/05/2020
Teaser Media
RAM

Le prix du billet d’avion coûtera cher après le déconfinement et la reprise du trafic aérien. En effet, l’Association internationale du transport aérien (IATA) a annoncé cette semaine que cette mesure pourrait faire grimper le prix des billets de plus de 50%, rapporte le20minutes. L’IATA souligne que «s’il était demandé aux compagnies de laisser le siège du milieu vide, le taux de remplissage maximum des avions tomberait à 62 %, bien en dessous du seuil de rentabilité d’un vol qui est de 77 %». Les tarifs des billets pourraient alors augmenter de «43 à 54 %, selon les régions, juste pour couvrir les coûts opérationnels».

Dans une interview accordée à Médias24, le président de la Royal Air Maroc (RAM), Abdelhamid Addou, a déclaré que l’option de supprimer un siège à côté de chaque passager d'avion pour éviter tout contact physique est possible. «Si on décide de ne pas vendre un siège, il n’y a pas besoin de le retirer physiquement, il suffit juste de ne pas le commercialiser et l’histoire sera réglée», souligne Abdelhamid Addou. Le président s’inquiète tout de même de l’avenir des compagnies aériennes en cas de hausse de prix des billets. «Le problème n’est pas l’avion, mais plutôt de quitter sa maison et sa ville pour aller ailleurs. Si la demande est faible et qu’en plus, vous augmentez les prix, il y a un risque non négligeable de destruction de l’industrie».

 

La mise en garde de l’aviation civile internationale

L’aviation civile internationale (OACI) prévient les compagnies aériennes contre les risques d’une reprise des vols. «Même si les restrictions de vols sont levées, l’industrie aura des difficultés à accélérer et reprendre ses activités», souligne l’agence onusienne. L’OACI s’attend à ce que les destinations, où persiste l’épidémie, ne puissent plus héberger les membres d’équipages pour se reposer entre les vols. «Cela pourrait entraîner des contraintes sur les limitations obligatoires de temps de vol et de la fatigue des pilotes», constate l’OACI dans un communiqué.

L’OACI aurait même adressé un manuel d’avertissements aux autorités responsables du transport aérien pour prévenir des risques liés à la reprise du trafic aérien, rapporte LeFigaro. L’organisation demande également à ce que les autorités préparent une «évaluation au regard des risques pour la sécurité ainsi que des propositions d’atténuation de ces risques supplémentaires». 


  • Partagez

Les défaillances d’entreprises s’accélèrent

Les défaillances d’entreprises risquent de se multiplier dans le monde à cause de la pandémie du Co...

Bourses de mérite : la Fondation OCP et l’Ambassade de France ouvrent les candidatures

Ce jeudi 2 juillet, le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a annoncé le lancement des candidatures aux bou...

Déconfinement : les conditions de reprise ne sont pas du goût de tout le monde

Le Maroc fait face à une nouvelle hausse des cas de contaminations et dépasse la barre des 13000 in...

Modèle de développement : l’IRES appelle à une nouvelle gouvernance

L’Institut royal des études stratégiques (IRES) a publié cette semaine son rapport 2019/2020. Ce de...

Baccalauréat 2020 : une organisation sans précédent

Ce vendredi 3 juillet marquera le début des épreuves du baccalauréat 2020. Cette année, les examens...

Accor Live Limitless : une campagne inédite pour raviver l’amour du voyage au Maroc

Accor Live Limitless, le compagnon lifestyle du quotidien qui réunit les avantages, services et expériences de l’univers des marques Accor, lance une campagne inédite au Maroc, #ALLFBLADNA, conçue pou...