Temps de lecture : 3 minutes

Accueil / Monde / La crise au Soudan : Des affrontements à Khartoum font sept morts

La crise au Soudan : Des affrontements à Khartoum font sept morts

Temps de lecture : 3 minutes

En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

Au moins six manifestants soudanais et un membre des forces de sécurité sont morts dans des affrontements dans la capitale, Khartoum.

Ils ont été tués par balles lors d’un sit-in devant le QG militaire où des manifestants revendiquent un gouvernement civil sans faille. Des dizaines de personnes ont également été blessées.

Les manifestants ont affirmé que les soldats étaient responsables, mais l’armée a blâmé des « individus non identifiés ».

Le Soudan est gouverné par un conseil militaire de transition depuis la chute du président Omar El-Béchir le mois dernier.

Des militants occupent la place devant le quartier général depuis le 6 avril, cinq jours avant que le président ne soit renversé par les militaires.

Au départ, les pourparlers entre les généraux au pouvoir et les organisateurs de la manifestation avaient montré peu de signes de progrès.

Cependant, juste avant les violences de ce lundi soir, les deux parties ont annoncé qu’elles s’étaient mises d’accord sur la structure d’une nouvelle administration.

« Les coups de feu dans les rues pourraient indiquer une division au sein de l’armée et une tentative de déstabilisation de ce processus », explique Alastair Leithead, journaliste de la BBC.

« Certains généraux peuvent se sentir frustrés que le sit-in se poursuive malgré les concessions majeures des militaires, alors que les manifestants ont le sentiment qu’ils ne peuvent quitter la rue tant qu’ils n’ont pas obtenu ce qu’ils veulent », ajoute le journaliste.

En décembre, les manifestants ont commencé à protester contre la décision du gouvernement de tripler le prix du pain. Les protestations, dirigées par des médecins, se sont rapidement transformées en colère générale contre les 30 ans de règne du président.

Cinq semaines après le début des manifestations, le 17 janvier dernier, des témoins ont déclaré que les forces de l’État avaient tiré à balles réelles sur des manifestants et tué un médecin.

Il soignait des manifestants blessés chez lui, à Khartoum, lorsque la police a tiré des gaz lacrymogènes sur le bâtiment.

Un témoin avait déclaré que le médecin était sorti les mains en l’air, avait dit à la police qu’il était un docteur et avait été tué sur le coup.

Il fait partie des dizaines de personnes tuées au cours des manifestations anti-gouvernementales qui ont éclaté dans le pays.

Les manifestants ont ensuite organisé un sit-in devant l’état-major militaire pour exiger la destitution du président par la force militaire.

Un conseil militaire a pris le pouvoir le 11 avril, mais les manifestants insistent pour qu’il passe le relais à une administration civile.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 3 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité


Et sur nos réseaux sociaux :

Marhaba 2024 : Grande-Marlaska salue « l’excellente coordination » entre le Maroc et l’Espagne

Le ministre de l'Intérieur espagnol, Fernando Grande-Marlaska, a salué « l'excellente coordination » entre son pays et le Maroc dans le cadr…

Sécurité sociale : Les Marocains en tête des cotisants en Espagne

Pour le deuxième mois consécutif, les Marocains résidant en Espagne arrivent en tête en ce qui concerne le groupe de travailleurs étrangers …

Hajj 1445 : pas de maladie contagieuse enregistrée parmi les pèlerins (ministère de la Santé)

Le vice-ministre en charge de la santé publique saoudien, Hani Jokhdar, a annoncé qu’aucune maladie contagieuse n’a été enregistrée parmi le…

Hajj : plus de 1,8 million de pèlerins pour la saison 1445

L'Autorité générale saoudienne des statistiques a annoncé samedi que le nombre total de pèlerins pour la saison 1445 a atteint 1.833.164 per…

Hajj : rapatriement de plus de 250.000 visiteurs sans visa

Le porte-parole du ministère saoudien de l'Intérieur, le colonel Talal Chalhoub, a annoncé que 256.481 visiteurs détenteurs de visas non lié…

La gauche française crée un front commun

Plusieurs partis de la gauche française ont annoncé, vendredi, s’unir sous la bannière d’un front commun en vue des législatives anticipées …

Washington fustige la redirection de fonds palestiniens par Israël

Les États-Unis ont fermement critiqué jeudi la décision du ministre israélien des Finances, Bezalel Smotrich, de rediriger des fonds initial…

Belgique : quatre morts, dont une petite fille, dans l’explosion d’un immeuble

Quatre personnes ont perdu la vie dans l'explosion qui a ravagé, jeudi matin, la partie supérieure d'un immeuble à Anvers, dans le nord de l…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire