Aller au contenu principal

Assurance auto : les souscriptions grippées

Les primes d’assurance automobile ont diminué de 10,4% en mars, ce qui est rare pour cette branche. Le moratoire accordé par les assureurs pour le renouvellement des contrats auto expliquerait la baisse des primes. Cependant, le repli pourrait aussi être lié à la baisse des ventes de voitures ou encore à l'incapacité de certains automobilistes de renouveler leurs contrats en raison de la baisse de leurs revenus. Cependant, si les primes baissent, la sinistralité diminue aussi en raison des restrictions de déplacement.

Par J.R.Y, Publié le 06/05/2020 à 16:32, mis à jour le 06/01/2021 à 10:13
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Assurance auto

C'est suffisamment rare pour être signalé. Les primes d'assurances auto ont baissé de 10,4% en mars pour se situer à 877 millions de DH, soit 28% du chiffre d'affaires des compagnies d'assurance durant ce mois.

 

La fin du moratoire

Face à la crise sanitaire et la décision du confinement, les assureurs ont donné la possibilité aux automobilistes dont les contrats sont arrivés à échéance entre le 20 mars et le 30 avril de procéder au renouvellement après le 30 avril. Entre temps, ils demeurent bien entendu assurés jusqu'à cette date. Cela signifie aussi que ceux qui n'ont pas régularisé leur situation à partir du lundi 4 mai sont en infraction. Un véhicule à l'arrêt doit quand même être assuré, en responsabilité civile minimum.

 

Baisse des primes : Le moratoire ou une origine plus profonde ?

Le moratoire accordé par les assureurs pour le renouvellement des contrats auto expliquerait la baisse de primes. Par ailleurs, le repli peut tout aussi être lié à l'incapacité de certains automobilistes de renouveler leurs contrats en raison de la baisse de leurs revenus. Rappelons que plus de 900000 salariés sont en arrêt temporaire de travail et beaucoup devront se contenter de l'indemnité forfaitaire mensuelle de 2000 DH avant de retrouver leur poste une fois le confinement levé. Par ailleurs, les ventes de voitures neuves ou d’occasions ont fortement baissé.

 

Rattrapage sur la baisse de la sinistralité

Depuis l'état d'urgence, les artères des principales villes sont désertées. Le bon côté de la chose est que cela réduit fortement les accidents et donc la sinistralité. En France par exemple, le secteur des assurances essuie à tort ou à raison de nombreuses critiques puisque les compagnies bénéficient de la crise sur cette branche. Certains espèrent un partage des gains avec les assurés. La Maif, par exemple, a décidé de redistribuer 100 millions d'euros à ses sociétaires. Sauf que toutes les compagnies ne peuvent pas se le permettre.

En tout cas, tout dépend des segments dans lesquels elles opèrent. En effet, la baisse de la sinistralité sur l'automobile peut être contrebalancée dans certaines compagnies par la hausse des sinistres en santé et prévoyance. Il faudra voir comment ces branches vont se comporter dans les compagnies marocaines avant de porter un jugement sur la situation.

Affaire "réseau Bitcoin" : saisie de plus de 2 milliards de centimes à Safi et Marrakech

L’enquête judiciaire concernant l’affaire du "réseau Bitcoin" a conduit à la saisie de plus de deux milliards de centimes dans deux villes du Royaume. En effet, les agents du Bureau national de lut...

Lydec : dépôt imminent d’un projet d’offre publique d’achat

Le dépôt d’un projet d’Offre publique d’achat (OPA) sur Lydec est prévu dans les jours qui viennent, a annoncé mercredi 19 janvier l’entreprise dans un communiqué. «Conformément aux termes de l’art...

HCP : Hausse de 1,4% de l’IPC annuel moyen en 2021

Au terme de l’année 2021, l’indice des prix à la consommation (IPC) du mois de décembre a connu une hausse de 0,1% par rapport au mois précédent. L’IPC annuel moyen aura progressé de 1,4% et l’indicat...

Monétique : hausse de 17,9% du nombre des opérations en 2021

Durant l’année 2021, l’activité monétique a connu une bonne reprise. Son volume global est en progression significative par rapport à l’année écoulée, avec une progression de 17,9% du nombre d’opérati...

De nouvelles nominations à l'issue du Conseil de gouvernement

Le Conseil de gouvernement du jeudi 20 janvier a approuvé des propositions de nomination à de hautes fonctions. Au niveau du ministère du Transport et de la logistique, Noureddine Dib a été nommé à...

Plan d’urgence pour le tourisme : une lueur d’espoir pour les opérateurs

Le ministère du Tourisme a annoncé ce mardi un plan d’urgence de deux milliards de DH pour le secte...