Temps de lecture : 3 minutes


Indemnités CNSS : interrogations et craintes pour le mois d’avril

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Le site de la CNSS dédié aux entreprises qui désirent inscrire les salariés en arrêt provisoire de travail ne fonctionne toujours pas. Le portail a été désactivé après le versement des 1000 dirhams dédiés aux 15 premiers jours du mois de mars. Selon certaines sources médiatiques, la CNSS serait toujours en attente de la nouvelle liste des secteurs éligibles à ces aides depuis l’adoption par le Comité de veille économique (CVE) des nouveaux critères d’octroi de l’indemnité.

Temps de lecture : 3 minutes

Le portail www.covid19cnss.ma, dédié aux déclarations des entreprises en difficulté désireuses d’inscrire leurs salariés en arrêt provisoire de travail, est toujours indisponible. Il avait été désactivé après le versement de la première tranche des 1000 dirhams, relative à la période du 15 au 30 mars, rapporte LeDesk. Selon la même source, les déclarations doivent s’effectuer entre le 16 du mois concerné et le 3 du mois suivant. Pour le mois d’avril, la déclaration devait être effectuée le jour suivant la publication du décret au Bulletin officiel. Le portail a été désactivé après le versement des 1000 dirhams dédiés aux 15 premiers jours du mois de mars.



La CNSS serait en effet toujours en attente de la nouvelle liste des secteurs éligibles à cette aide. Cette liste, devant maintenir leur activité, n’est toujours pas arrêtée et aucune information fiable sur la date de réactivation du mécanisme n’est connue. Le 17 avril, le gouvernement avait adopté lors de son conseil de gouvernement, un texte de loi ayant pour but de verrouiller les accès aux bénéficiaires des indemnités CNSS. Ainsi, pour bénéficier de cette aide, l’entreprise doit être en arrêt temporaire de travail et justifier une baisse du chiffre d’affaires d’au moins 50% par rapport à la même période de l’année précédente.



Concernant les entreprises dont la baisse de chiffre d’affaires enregistrée est entre 25 et 50%, l’octroi de l’indemnité est conditionné par l’acceptation du dossier par une commission interministérielle, composée de fonctionnaires du ministère des Finances, de ceux de l’emploi, ainsi que de fonctionnaires du département régissant l’activité de l’entreprise en difficulté. Par ailleurs, le nombre d’employés, de vacataires et de stagiaires sous contrat d’insertion, déclarés à la CNSS au titre du mois de février 2020, ne doit pas dépasser 500 personnes mises en arrêt technique.



Le ministre de l’Économie et des Finances, Mohamed Benchaâboun a indiqué, lors de sa présence lundi après midi à la Chambre des représentants, que 132000 entreprises sur les 216000 affiliées à la Caisse ont révélé avoir été affectées par la pandémie, rapporte la Nouvelle Tribune. Ces entreprises ont déclaré plus de 800000 salariés en arrêt de travail. Le ministre a souligné que le Fonds Covid-19 consacrera deux milliards de dirhams chaque mois pour ces indemnités.


Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Le Maroc fait face à une vague de froid intense qui touche plusieurs régions. La baisse des températures a un impact dévastateur sur les populations des zones reculées, où les rude…
Khalid Aït Taleb

Réforme de la santé : Aït Taleb rassure

Invité dimanche de l’émission "Décryptage" diffusée par la radio MFM, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, a répondu en direct, deux heures durant…
Grippe saisonnière : le citoyen inquiet

Grippe saisonnière : le citoyen de plus en plus inquiet

La grippe saisonnière inquiète tout le monde autant que la Covid-19. À l’échelle nationale, plusieurs citoyens ont affirmé présenter des symptômes grippaux plus sévères que d’habit…
Concours du barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Concours d’accès au barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Après sa déclaration provocatrice, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a provoqué un tollé. L’acharnement médiatique contre lui a commencé lorsqu’il a répondu à un journa…
Forum de la MAP : Ouahbi s'explique sur la polémique du concours d’accès aux barreaux

Concours d’accès aux barreaux : les explications de Ouahbi

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, était, mardi 24 janvier, l'invité du Forum de la MAP, qui s’est tenu sous le thème "Code pénal : les enjeux de la réforme". Cette renc…
Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Sur instructions royales, la Fondation Mohammed V pour la solidarité a mis en place l’action solidaire "Grand Froid" dans les zones les plus touchées par la vague de froid inhabitu…
Le Maroc séduit toujours les retraités français

Le Maroc séduit toujours les retraités français

Même si la Grèce et le Portugal sont les nouvelles destinations favorites des Français à la recherche d'un supplément de qualité de vie, le Maroc conserve ses adeptes. Le Royaume a…
Stress hydrique : les dernières pluies sauveront elles la donne ?

Stress hydrique : les avantages et les inconvénients de la vague de froid

La sécheresse est l'un des principaux défis auxquels le Maroc est confronté. Ces derniers mois, la hausse des températures et la pénurie des précipitations, provoquées par le chang…