Aller au contenu principal

Covid-19 : Les dispositifs de prévention au cœur de la stratégie des autorités

Malgré la progression du coronavirus au Maroc, son taux de létalité est en baisse tandis que celui des rémissions est en hausse. Pour préparer son retour à la normale, l’État a adopté de nouvelles mesures, dont la commande de 700000 kits de dépistage sud-coréens, la mobilisation d’établissements hôteliers pour l’accueil des malades, une application de contrôle et un portail de téléconsultation médicale tbib24. Par ailleurs, bien que la production quotidienne des masques de protection soit passée à 6 millions d’unités, ces derniers sont toujours introuvables.

Par Nora Jaafar, Publié le 22/04/2020 à 12:22, mis à jour le 22/04/2020 à 16:32
Teaser Media
Le Maroc, toujours à cheval sur les dispositifs de lutte contre le Covid-19

Selon les dernières précisions du ministère de la Santé, le bilan de la pandémie du coronavirus s’élève, ce mercredi 22 avril, à 3377 contaminations (+168 nouveaux cas en moins de 24h), 149 décès (+4 morts) et 398 rémissions (+5). De plus, 15560 (+678) personnes ont été testées à ce jour négatif au Covd-19. La tutelle souligne que, malgré l’augmentation du nombre d’infections, la situation reste stable, notant que le taux de guérison est désormais de 12.2%, tandis que celui de mortalité est de 4,5%, en nette baisse. Médias24 rapporte de son côté que le Facteur R0 du pays (indice représentant le nombre de personnes contaminées par un cas confirmé) est tombé à 0,95 dans la soirée du mardi 21 avril. En d’autres termes, cet indice indique qu’en moyenne un malade contamine moins d’une personne, et cela veut dire que la pandémie se propage de moins en moins dans le royaume. En dessous de 1, cela signifie que l'épidémie régresse. Nos confrères de Médias24 se sont appuyés sur Rt.live, un outil de suivi permanent de la vitesse de propagation du Covid-19 et qui a été crée par Kevin Systrom et Mike Krieger, fondateurs d'Instagram.

 

De nouvelles mesures de prévention

Depuis l’apparition du premier cas de contamination au Maroc, les autorités publiques ont été à cheval sur l’élaboration et l’application de disposition visant à protéger les citoyens de cette maladie. C’est dans ce sens que le ministère de la Santé a décidé d’autoriser plusieurs structures sanitaires à effectuer les tests de dépistages afin de contenir au mieux la pandémie. Médias24 indique qu’après avoir commandé 100000 kits de tests fin mars, le royaume aurait passé une nouvelle commande d’au moins 700000 kits auprès de la société sud-coréenne Sugentech. Citant des sources médiatiques du pays asiatique, la même source soutient que ces nouveaux tests, appelés "SGTi-flex COVID-19 IgG/IgM", révèlent en 10 minutes et avec une précision de 94,4% la présence d’une infection au Covid-19, et ce par le biais d’un prélèvement sanguin. La presse sud-coréenne affirme que le coût total de leurs commandes s’élève à 30 milliards de wons, soit plus de 240 millions de dirhams, et que le Maroc a déjà versé 600 millions de wons, soit plus de 4800000 dirhams, sur le total de la commande.

En parallèle, l’Association de l’industrie hôtelière d’Agadir (AIHA), en collaboration avec la Direction régionale de la santé de la même ville, a mis à la disposition des autorités sanitaires 5 établissements touristiques, rapporte Leseco. Il s’agit de l’hôtel Les dunes d’or, Lunja village, Ibis Budget en plus de la résidence Intouriste et l’hôtel Oasis. La même source précise que ces unités ont déjà commencé à accueillir le personnel médical, tout en dédiant certains espaces aux patients mis en quarantaine.

De son côté, LeSiteInfo nous apprend que la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a lancé une application mobile permettant aux policiers de suivre les déplacements des citoyens et résidents marocains pour veiller au respect des dispositifs de l’état d’urgence sanitaire. Cet outil a été développé par une équipe d’ingénieurs et de techniciens de la DGSN afin de limiter les circulations inutiles et d’identifier les contrevenants.

Toujours dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19, le département de Khalid Aït Taleb, en partenariat avec le Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM), a lancé un service gratuit de télémédecine nommé www.tbib24.com. Cette plateforme favorise ainsi la téléconsultation médicale, tout en évitant l’exposition des patients au virus lors de leur déplacement vers les structures ou cabinets de santé, explique LaQuotidienne. tbib24, poursuit le journal digital, compte plusieurs médecins bénévoles de spécialités différentes, et permet aux utilisateurs de communiquer avec ces professionnels de la santé via mail, audio, ou vidéo.

D'un autre côté, laQuotidienne nous informe que les cabines de désinfection des personnes seraient finalement interdites d'utilisation. Il serait pour l'heure impossible de garantir des normes d'utilisation pour les personnes physiques. En conséquence, les ministères de la Santé, de l'Intérieur et de l'Industrie demandent l'arrêt immédiat de l'utilisation et de la vente de ces cabines qui restent pourtant autorisées pour les engins et les matériaux.

 

Le flou autour de la distribution des masques de protection

Dans son édition du jour, L’Économiste rapporte que le ministère de l’Industrie a annoncé que la production actuelle de masques de production est de 6 millions par jour, et qu’elle passera la semaine prochaine à 10 millions. Le ministère a également assuré que 11 millions d’unités ont été distribuées ce lundi 20 avril, dont 6 millions pour les pharmacies d’officine. Toutefois, les pharmaciens n’en auraient réellement reçu que 1,2 million. Hamza Guédira, président du Conseil de l’Ordre des pharmaciens, évoque des difficultés logistiques et rassure que l’approvisionnement des 12000 pharmacies du royaume est «en train de monter en cadence». Et de préciser que les structures pharmaceutiques ont été alimentées de 2 millions de masques mardi 21 avril, ajoutant «dans moins d’une semaine le marché sera suffisamment couvert». Enfin Guédira avance que «les pharmacies vont non seulement vendre les masques, mais elles devront également conseiller les usagers sur la bonne manière de les porter, et aussi de s’en débarrasser, pour limiter au maximum les risques de contamination».

22e anniversaire de la mort de feu le roi Hassan II

Ce vendredi 23 juillet marque le 22e anniversaire de la mort de feu roi Hassan II. Bien que ce jour soit commémoré avec une grande tristesse, il a aussi été porteur d’espoir pour un nouveau départ ave...

Pegasus : les dessous d’une affaire de grande envergure

Conçu en 2013 et vendu officiellement à des organisations étatiques pour la surveillance des person...

Covid-19 : un nouveau rappel à l'ordre du ministère de la Santé

La progression vertigineuse de la Covid-19 au Maroc a poussé le ministère de la Santé à hausser le ...

Vaccin de Sinopharm : le Maroc réceptionne deux millions de doses

Ce vendredi 23 juillet, le Maroc a reçu une nouvelle cargaison de vaccins en provenance de la Chine. Il s’agit de deux millions de doses du vaccin chinois Sinopharm. Ainsi, suite à cette livraison, le...

Comment s'organise l'Aïd Al-Adha au Maroc ?

La célébration de l’Aïd Al-Adha, Aïd El-Kébir, qui est la plus grande fête de l’année pour les musu...

Covid-19 : grave détérioration des indicateurs de la pandémie

Le bilan épidémiologique bimensuel du ministre de la Santé souligne que le nombre d’infections à la Covid-19 a connu une importante hausse durant les deux dernières semaines. Selon Abdelkrim Meziane B...