Temps de lecture : 3 minutes


CMC : une récession, mais le Maroc devrait éviter le pire

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Le Centre Marocain de Conjoncture vient d’actualiser ses prévisions et s’attend désormais à une baisse de 3,2% du PIB contre une hausse de 0,8% prévue il y a quelques semaines. Cependant, le Maroc devrait sans doute éviter le pire dans la mesure où sa réactivité face à la pandémie permettra d’éviter un coût humain plus lourd et réduira les effets néfastes de la crise sur l’économie.

Temps de lecture : 3 minutes

Petit à petit, les actualisations des prévisions de différents organismes rejoignent le scénario du FMI. Pour rappel, le Fonds Monétaire International prévoit une baisse de 3,7% du PIB marocain en 2020.



 



Une révision à la baisse



Aujourd’hui, c’est au tour du Centre Marocain de Conjoncture d’anticiper une contraction de 3,2% du PIB. Il y a quelques semaines, le CMC prévoyait une hausse de 0,8% du PIB. Entre temps, la situation a évolué et pas forcément dans la direction souhaitée. Même si le Maroc arrive à globalement bien gérer la crise, le prolongement du confinement et la forte récession dans les principaux pays partenaires auront un impact significatif.



Cependant, le Maroc devrait sans doute éviter le pire dans la mesure où sa réactivité face à la pandémie permettra d’éviter un coût humain plus lourd et réduira les effets néfastes de la crise sur l’économie. «Cette réactivité exemplaire pour contrecarrer la déferlante de l’épidémie à ces débuts est à saluer comme l’ont déjà fait certains pays et organisations internationales. Il est à louer aussi l’esprit d’unité, de coopération, de solidarité et de sacrifice qui a caractérisé l’adhésion de l’ensemble des composantes de la société à cette vision anticipative en vue de stopper la propagation du virus et sauver des milliers de vies», relève le CMC.



 



Les nouvelles prévisions du Centre se basent sur différentes hypothèses à savoir :




  • La fin de la crise sanitaire au milieu de l’année et redémarrage de l’économie plus tard de façon progressive ;

  • Une production céréalière ne dépassant guère les 40 millions de quintaux ;

  • Aucun effet immédiat de la baisse du taux directeur de Bank Al Maghrib sur l’économie réelle ;

  • Une politique budgétaire largement accommodante initiée par la création du fonds spécial de gestion de la pandémie du coronavirus et la solidarité agissante des Marocains permettant d’éviter la faillite à un bon nombre d’entreprises et sauver des emplois.



Les autres hypothèses concernent un redressement du prix du pétrole au milieu de l’année pour se stabiliser autour de 50 dollars, une inflation contenue à un niveau bas et une dépréciation du dirham face à l’euro et au dollar.


CRI

Charte de l’investissement : le soutien étatique fixé

Encourager l'acte d'investir. C'est le but ultime de la nouvelle Charte de l'investissement dont l'exécutif a amorcé la mise en œuvre à travers un premier décret d'application adop…
Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Ces deux dernières semaines, les prix de la viande rouge sont montés en flèche au Maroc. Dans les abattoirs, le prix de la viande ovine varie entre 90 et 100 DH le kilogramme (kg) …
Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

La sécheresse et les conséquences économiques de l'invasion russe en Ukraine ont affecté l'économie marocaine en 2022. Malgré les efforts déployés par le gouvernement pour remédier…
SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

Le ministère de l'Economie et des Finances vient de publier un document sur la situation des charges et ressources du Trésor (SCRT) au titre du mois de décembre 2022. Le document f…
Maroc-Espagne : un forum économique aux attentes majeures

Maroc-Espagne : un forum économique aux attentes majeures

Ayant presque le statut d’un sommet, la réunion de haut niveau (RHN) entre le Maroc et l’Espagne se tiendra les 1ᵉʳ et 2 février 2023 à Rabat, avec une représentation importante de…
Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Les perspectives économiques nationales pour 2023 tiennent compte d'un environnement international fortement contraignant. Cet environnement est notamment marqué par la poursuite d…
Tourisme : le Maroc rayonne !

Tourisme : le Maroc rayonne !

Les objectifs du Maroc en matière de tourisme durable se concrétisent. Le prestigieux magazine espagnol, Viajar, a désigné le Royaume comme "meilleure destination durable émergente…
Entreprises au Maroc : quels enjeux économiques ?

Entreprises au Maroc : quels enjeux économiques ?

La loi de Finances pour l’année 2023 (LF 2023) prévoit plusieurs changements fiscaux. La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a tenu, le 18 janvier, son Conseil n…