Temps de lecture : 2 minutes


Coronavirus : Trump inscrit son nom sur des chèques d’aide aux Américains

Temps de lecture : 2 minutes

Catégorie Monde , En Bref

Temps de lecture : 2 minutes

Aux États-Unis, dans le cadre des mesures de l’administration Trump pour lutter contre la crise déclenchée par le Covid-19, un plan de relance a mobilisé plus de 2000 milliards de dollars, soit 10% du PIB du pays, pour secourir l’économie américaine. Dans les grandes lignes, des chèques de 1200 dollars seront envoyés à plus de 70 millions de contribuables directement impactés par la pandémie. Cette mesure, la plus importante de l’histoire américaine, s’inspire très fortement de l’helicopter money, une politique monétaire visant à distribuer de l’argent directement à la population pour relancer la consommation.



L’envoi de cette allocation, votée fin mars par le Congrès, pourrait toutefois être retardé de quelques jours, a indiqué le Washington Post, citant de hauts responsables des services fiscaux américains. Les services techniques du ministère ont dû reconfigurer leur système informatique pour intégrer le nom du président Donald Trump sur les chèques. Il s’agit de la première fois qu’un président américain formule une telle requête. «Je suis sûr que les gens seront très heureux de recevoir ce magnifique gros chèque avec mon nom dessus», s’est félicité Trump.



Cette décision a été critiquée par plusieurs parlementaires démocrates ainsi que des internautes. Selon ces derniers, le président américain, qui joue sa réélection en novembre, veut faire de la politique avec cette aide. «Ce retard qui affecte des familles vulnérables est un nouvel exemple honteux de la manière catastrophique dont Donald Trump traite une crise urgente», a tweeté Nancy Pelosi, la cheffe de la majorité démocrate à la chambre.


Espagne : attaque meurtrière contre deux églises

Espagne : attaque meurtrière contre deux églises à Algésiras

L'Espagne est en deuil après une attaque meurtrière contre deux églises à Algésiras qui s'est produite le 25 janvier. Le bilan est lourd, avec un mort et de nombreux blessés. La po…
Coran brulé à Stockholm : le Maroc condamne cet acte extrémiste

Coran brulé à Stockholm : le Maroc condamne cet acte extrémiste

Le Maroc a vivement condamné l'acte extrémiste des Suédois qui ont brûlé le Coran, le 21 janvier à Stockholm. Le ministère marocain des Affaires étrangères a exprimé «son rejet cat…
Émirats : le PDG de la compagnie pétrolière nationale nommé président de la COP28

Émirats : le PDG de la compagnie pétrolière nationale nommé président de la COP28

C'est une première. La prochaine conférence de l'ONU sur le climat (COP28), qui aura lieu à Dubaï, aux Émirats arabes unis, en novembre et décembre prochains, sera présidée par un …
Covid-19 : la Chine lève la quarantaine pour les voyageurs étrangers

Covid-19 : la Chine lève la quarantaine pour les voyageurs étrangers

Après trois ans du début de la pandémie de la Covid-19, la Chine a mis fin à la quarantaine obligatoire pour les voyageurs internationaux. Cette décision intervient alors que le pa…
Le Maroc condamne la visite du ministre israélien à Al Aqsa

Le Maroc condamne la visite du ministre israélien à Al Aqsa

Le ministre israélien de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, s'est rendu à l’esplanade des mosquées à Jérusalem. Cela a suscité l'indignation de la communauté internationale. P…
Covid-19 : la Chine s'engage à partager les informations avec le monde

Covid-19 : la Chine s’engage à partager les informations avec le monde

La Commission nationale de la santé en Chine (équivalent du ministère de la Santé), a exprimé, le 3 janvier, son engagement à partager les informations liées à la Covid-19 avec le …
FMI : alerte sur une "année difficile" pour l'économie mondiale

FMI : 2023, une « année difficile » pour l’économie mondiale

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, a averti que l'économie mondiale est confrontée à «une année difficile, plus difficile que l'an…
Conseil de sécurité : entrée de cinq nouveaux membres non-permanents

Conseil de sécurité : entrée de cinq nouveaux membres non-permanents

L’Équateur, le Japon, Malte, le Mozambique et la Suisse ont pris leurs fonctions, ce mardi 3 janvier, en tant que membres non permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies. L…