Aller au contenu principal

Le monde prépare son déconfinement

Le bilan mondial du coronavirus approche les deux millions cas de contamination. Alors que la pandémie ne cesse de se propager, la moitié de la population mondiale est confinée. En grande partie, c'est une mesure qui s’est avérée efficace. La plupart des pays appellent d'ailleurs à garder leur population confinée, mais d’autres sont sur le point de mettre en place une levée graduelle des restrictions. Des conditions doivent toutefois être réunies pour permettre une fin de confinement efficace.

Par Khansaa Bahra, Publié le 14/04/2020, mis à jour le 15/04/2020
Teaser Media
Le monde se prépare aux déconfinements

La pandémie du coronavirus continue sa propagation à travers le globe. D’après les derniers chiffres de Worldometers, le Covid-19 a fait 121710 morts contre 1946781 infections dans le monde. En Europe, les contaminations se multiplient de jour en jour. Le continent compte 923060 cas et 81773 décès liés au nouveau coronavirus. En 24 heures, 15674 nouveaux cas et 1784 nouveaux morts ont été enregistrés. Ravagés par ce virus, plusieurs pays du continent ont mis en place des mesures de confinement afin de limiter les pertes humaines.

Après plusieurs semaines de quarantaine, les premières démarches vers un retour progressif à la vie normale ont été entreprises. Toutefois, compte tenu de la nécessité d’une stratégie rigoureuse de fin de confinement, ce processus devrait être progressif et bien encadré. Au Maroc, bien que la situation épidémiologique soit «contrôlée», l’état d’urgence sanitaire ne pourrait être levé qu’après la baisse du Facteur R0 de la pandémie dans le royaume, a expliqué Khalid Aït Taleb, ministre de la Santé.

 

Assouplissement des mesures en Italie et en Espagne

En Italie, le Covid-19 a fait 20465 victimes et a contaminé 159516 personnes. Malgré ce bilan élevé, le pays entrevoit une lueur d’espoir. Bien que les mesures de confinement soient prolongées jusqu’au 3 mai, le pays se prépare à assouplir les restrictions mises en place depuis le 10 mars, a annoncé le président du Conseil. Selon Les Échos, les librairies, papeteries et magasins de vêtements pour enfants ainsi que les chantiers et les activités liées à l’entretien des navires dans certaines régions sont autorisés à reprendre le travail. Dans d’autres parties du pays, notamment la Lombardie, le Piémont, le Trentin-Haut-Adige et la Campanie, les autorités régionales s’y opposent. Au niveau national, un comité de 17 experts a commencé cette semaine ses travaux pour élaborer des propositions pour la phase 2, celle de la reprise de l’activité économique.

En Espagne, le confinement de la population semble porter ses fruits. En effet, l’épidémie continue de se stabiliser dans le pays, le bilan quotidien de la pandémie ayant baissé à 517 morts. Ainsi, à l’instar de l’Italie, l’Espagne avait durci les règles du confinement en vigueur depuis la mi-mars. Selon France Info, bien que la population reste encore officiellement confinée, l’activité reprend progressivement dans le pays. Une partie de la population a repris le travail à condition de respecter les distances de sécurité. Afin de donner un coup de frein à la contagion, 46,6 millions d’Espagnols restent toutefois soumis à un confinement strict. «Le déplacement vers le lieu de travail ne peut s’effectuer que lorsqu’il est autorisé et que le télétravail est impossible. Il est vrai que l’activité économique a partiellement repris dans des secteurs très limités, mais nous sommes encore dans la phase de confinement», a rappelé Salvador Illa, le ministre espagnol de la Santé.

 

La France prolonge le confinement

En France, alors que le bilan de l’épidémie du coronavirus frôle les 15000 morts, le confinement a été prolongé au-delà du 15 avril. Le pays, qui entre mardi dans son 29e jour de quarantaine, prévoit une levée du confinement le 11 mai prochain, a annoncé lundi soir Emmanuel Macron. La réouverture progressive des crèches, écoles et lycées est également prévue à partir de cette date. Concernant l’enseignement supérieur, «les cours ne reprendront pas physiquement avant l’été». Les frontières de la France avec les pays non européens «resteront fermées jusqu’à nouvel ordre». Les grands festivals et les rassemblements ne seront autorisés qu’à partir de la mi-juillet.

L’annonce de Macron de rouvrir les crèches, les écoles, les collèges et les lycées le 11 mai suscite des inquiétudes. Les syndicats des enseignants estiment que les conditions sont encore loin d’être réunies pour permettre une fin de confinement efficace, indique France 24.

 

L’Europe à l’heure de ses premiers déconfinements

Alors que le bilan s’aggrave dans ces pays, d’autres nations européennes ont été faiblement touchées par le virus. Ces pays préparent leur retour à la vie normale. À compter de ce mercredi 15 avril, le Danemark a décidé de rouvrir ses écoles primaires et ses services de garde pour les enfants de 11 ans et moins. Le pays scandinave, qui compte 5,8 millions d’habitants, ne dénombre à ce jour que 299 morts et 6496 cas d'infection au coronavirus. Mette Frederiksen, la Première ministre danoise, a souligné qu’il «est important de ne pas garder le Danemark confiné plus longtemps que nécessaire». Selon Le Devoir, à travers ce déconfinement progressif, le pays recherche un équilibre entre la nécessité de protéger la santé publique et celle de mettre le pays à l’abri d’une récession. Cette démarche vise également à immuniser la population en l’exposant graduellement au virus d’ici à la mise au point d’un vaccin.

Par ailleurs, la République tchèque et l’Autriche ont également unilatéralement annoncé leur déconfinement. Alors que Prague a «relâché les mesures concernant les sports, la récréation et les loisirs», Vienne a autorisé aux petits commerces d’ouvrir dès aujourd’hui. Les autres magasins vont ouvrir début mai, puis les restaurants, mi-mai.

 

Vers une «réouverture» controversée de l’économie aux États-Unis

Avec 23654 décès et 587815 cas confirmés, les États-Unis restent le pays le plus touché par le coronavirus. Le pays a recensé, ce lundi 13 avril, 1535 nouveaux décès dus au Covid-19 en vingt-quatre heures. Jusqu’à présent, aucune restriction nationale concernant la fermeture des établissements scolaires, des services publics ou des entreprises n’a été imposée, chaque État assumant ses responsabilités. L’État de New York, le plus sinistré du pays, a enregistré lundi 671 morts en 24 heures, dépassant les 10000 décès dus au Covid-19. Le nombre de décès est ainsi passé sous la barre des 2000 pour la première fois depuis le 29 mars, rapporte le New York Post. Selon Andrew Cuomo, le gouverneur de l’État, «le pire est passé», appelant les habitants à continuer «à être intelligents». Selon lui, la population doit continuer de respecter le confinement.

Un ralentissement de la propagation du coronavirus a également été constaté dans huit autres États américains, indique France 24. Dans l’est du pays, six États ont déjà entamé les préparatifs de la «réouverture» de leur économie et de la levée des mesures de confinement. Selon Cuomo, son État coordonnera cette démarche avec les États du New Jersey, du Connecticut, du Delaware, de la Pennsylvanie et du Rhode Island. Sur la côte ouest, les gouverneurs de Californie, de l’Oregon et de l’État de Washington ont annoncé s’être mis d’accord sur une approche commune du redémarrage de l’activité économique, tout en assurant que la santé de la population était prioritaire.

Ces décisions s’alignent sur la volonté du président américain, Donald Trump, qui espère voir l’activité économique reprendre dès que possible, voire début mai. Cependant, selon les experts américains, un déconfinement prématuré pourrait donner lieu à une deuxième vague de propagation. Selon des épidémiologistes américains cités par NBC News, les États-Unis ne peuvent rouvrir certaines entreprises et assouplir certaines exigences de distanciation sociale que si le processus est «graduel», «lent» et «méthodique».

G7 : un sommet pour reconstruire le monde

Le Royaume-Uni accueille à partir d'aujourd'hui le sommet du G7. Les dirigeants des grandes puissances mondiales ont donné vendredi le coup d'envoi de leur conclave ambitionnant de remettre le monde s...

Covid-19 : les USA promettent 500 millions de doses à Covax

Le gouvernement américain compte acheter 500 millions de doses du vaccin contre la Covid-19 de Pfizer pour en faire don au programme Covax, chargé d’assurer l’accès des pays pauvres aux vaccins et aux...

Dieselgate : Peugeot poursuivi par la justice française

Après Renault en mai et Volkswagen mardi 8 juin, c’est au tour de Peugeot d’être rattrapé par le scandale du Dieselgate. Accusé d’avoir trompé plusieurs clients sur les taux de produits polluants émis...

Comprendre l'histoire du génocide culturel des Ouïghours

Depuis le début des années 2010, la Chine mène une politique répressive contre les Ouïghours, une minorité musulmane vivant en grande majorité dans le Xinjiang, région autonome du Nord-Ouest du pays. ...

Biden s'envole pour l'Europe et réhabilite TikTok

Joe Biden s’est envolé mercredi pour le Royaume-Uni, première étape d’une tournée européenne, la première depuis son arrivée à la Maison-Blanche. Juste avant de quitter les USA, le président améric...

ONU : le Conseil de sécurité octroie à Guterres un deuxième mandat

Ce mardi 8 juin, lors d’une brève session à huis clos, le Conseil de sécurité, qui joue un rôle clé dans le processus de nomination du secrétaire général des Nations Unies (ONU), a unanimement recomma...