Aller au contenu principal

La tension monte entre les USA et l'Iran

Par H.L.B, Publié le 10/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le chef du bureau politique du Corps des gardes de la révolution islamique, Yadollah Javani, a déclaré "qu'il n'y aura pas de pourparlers avec les Américains et que les Américains n'oseront pas lancer une offensive militaire contre nous", indiqué ce vendredi Tasnim, une agence de presse semi-officielle.


 


Le président américain Donald Trump a exhorté jeudi les dirigeants iraniens à s'asseoir et discuter avec lui au sujet de l'abandon du programme nucléaire de Téhéran. Il a déclaré ne pas être en mesure de rejeter une confrontation militaire en raison des fortes tensions entre ces deux pays.


 


L'armée américaine a annoncé mardi qu'un certain nombre de bombardiers B-52 feraient partie des forces supplémentaires envoyées au Moyen-Orient pour contrer ce que l'administration Trump qualifie de "signes évidents" des menaces que l'Iran représente pour ses forces américaines là-bas.


 


L'Iran a rejeté les nouveaux déploiements américains, dont celui d'un porte-avions, dénonçant "une manipulation et une guerre psychologique" à son encontre. Des milliers d'Iraniens ont pris part vendredi à des manifestations parrainées par l'État pour exprimer leur soutien à la décision prise mercredi par le gouvernement. Une décision qui consiste à réduire certains dispositifs de son programme nucléaire convenus dans le cadre de l'accord de 2015 avec plusieurs puissances mondiales. L'Iran a menacé d'éliminer davantage de dispositifs si les signataires ne le protégeaient pas des sanctions américaines.


 


L'Union européenne et les ministres des Affaires étrangères de la France, de l'Allemagne et du Royaume-Uni ont d'ailleurs exprimé, ce jeudi, leur "grande préoccupation" quant à cette décision.


 


Rappelons que Washington a renforcé le blocus contre l'Iran en éliminant des exemptions qui avaient autorisé certains pays à acheter son pétrole. L'Iran a réagi en restreignant quelque peu son programme nucléaire, bien qu'il respecte toujours l'accord visant à limiter son activité nucléaire et que les États-Unis ont abandonné depuis un an.


  • Partagez

Les deux candidats à la présidentielle américaine délivrent un dernier débat moins chaotique

Ce jeudi 22 octobre à Nashville, à moins de deux semaines de la présidentielle américaine du 3 novembre, Donald Trump et Joe Biden se sont affrontés pour la seconde fois dans le cadre de la course à l...

Saad Hariri de nouveau nommé Premier ministre du Liban

Ce jeudi 22 octobre, le président libanais Michel Aoun a désigné Saad Hariri, l’ancien Premier ministre qui avait été poussé à la démission à l’automne 2019, Premier ministre. Et ce, suite à des «cons...

Coronavirus : l’Espagne devient le premier pays de l’UE à franchir le cap du million de cas

La pandémie du nouveau coronavirus ne cesse de se propager dans le monde. Ce jeudi 22 octobre, le bilan mondial du virus a atteint 41541220 cas d’infection et 1137190 morts. En Espagne, alors que les ...

Un accord d’exemption de visa entre Israël et les Émirats arabes unis

Ce mardi 20 octobre, Israël et les Émirats arabes unis (EAU) ont décidé d’exempter leurs ressortissants de visas. Cette mesure, inédite entre un pays arabe et l’État hébreu, a été annoncée à l’occasio...

Hum to Search : une application de Google pour retrouver une chanson oubliée

Il y a quatre jours, Google a lancé sa nouvelle fonctionnalité Hum to Search. Ainsi, grâce au nouvel algorithme du géant de la tech disposant d’une bibliothèque d’empreintes digitales, il est désormai...

Formalisation de la normalisation des relations entre le Bahreïn et Israël

Ce dimanche 18 octobre, Israël et le Bahreïn ont paraphé un document portant sur la mise en place de relations diplomatiques et pacifiques entre les deux pays. Lors d’une cérémonie à Manama, une ...