Aller au contenu principal

G20 : les ministres du Commerce s’organisent

Un peu partout dans le monde, l’activité économique a drastiquement chuté. Les ministres du Commerce et des Investissements du G20 se sont engagés à garantir les flux de fournitures essentielles en dépit de la crise mondiale actuelle. Leur réunion intervient quelques jours après celle des chefs d’État qui avaient décidé d’injecter 5000 milliards de dollars dans l’économie mondiale. Les 20 plus grandes économies mondiales ont également annoncé qu’elles travailleraient avec les organisations internationales «afin de déployer un ensemble de mesures financières solides, cohérentes, coordonnées et rapides».

Par Nora Jaafar, Publié le 31/03/2020, mis à jour le 31/03/2020
Teaser Media
G20 : les ministres du Commerce s’organisent

Après les ministres des Finances et les chefs d’État, c’est au tour des ministres du Commerce et des Investissements du G20 de s’organiser pour répondre efficacement à la crise engendrée par la pandémie du Coronavirus. Ils se sont engagés à garantir les flux de fournitures essentielles - notamment de matériel médical et pharmaceutique - en dépit de la crise mondiale actuelle. Au Maroc, ces fournitures font partie des importations prioritaires, rapporte L’Économiste. La baisse de l’activité va mécaniquement réduire les importations. Pour autant, elles seront surveillées de près pour ne pas mettre la pression sur les réserves de change. 

Un peu partout dans le monde, l’activité économique a considérablement chuté. Dans une déclaration commune, les ministres ont exprimé leur inquiétude quant aux problèmes auxquels sont confrontés les travailleurs et les entreprises, notamment les plus vulnérables. D’où la nécessité d’une action collective pour aider les micros, petites et moyennes entreprises. Ils ont également reconnu l’importance d’un renforcement des investissements internationaux. «Nous estimons que les mesures d’urgence conçues pour lutter contre le COVID-19, si elles sont jugées nécessaires, doivent être ciblées, proportionnées, transparentes et temporaires, et qu’elles ne doivent pas créer d’obstacles inutiles au commerce ni perturber les chaînes d’approvisionnement mondiales», ont déclaré les responsables.

La semaine dernière, les chefs d’État avaient décidé d’injecter 5000 milliards de dollars dans l’économie mondiale. Les 20 plus grandes économies mondiales ont également annoncé qu’elles travailleraient avec les organisations internationales «afin de déployer un ensemble de mesures financières solides, cohérentes, coordonnées et rapides». Ces annonces viennent s’ajouter aux mesures propres à chaque pays. Les États-Unis vont déployer un plan de plus de 2000 milliards de dollars et l’Allemagne va injecter plus de 1000 milliards d’euros dans son économie.

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...

Innovation et entrepreneuriat : le CAM et l'UM6P partenaires

Le groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) et l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont signé, mercredi, deux conventions de partenariat pour développer l'innovation et l'entrepreneuriat au Maro...

Antoum : la radio interne de la Société Générale

Société Générale Maroc vient de lancer "Antoum Radio", une radio interne à destination des collaborateurs de la banque. Par ce nouveau canal de communication interne, Société Générale Maroc vise à...

LafargeHolcim : la cimenterie de Settat très performante

LafargeHolcim peut être fière de la performance de ses unités marocaines et surtout de cette de Settat. La cimenterie de la capitale de la Chaouia, dont la capacité annuelle de production est de 1,7 m...

AMMC : un nouveau plan stratégique 2021-2023

La présidente de l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a présenté, jeudi à Rabat, le nouveau plan stratégique de l'Autorité couvrant la période 2021-2023. Fruit d'un travail collaborat...

Comment certaines entreprises échappent-elles aux impôts ?

Il existe des sociétés qui ne paient pas d’impôts sur le bénéfice. Les entreprises des GAFA, notamment Apple Facebook, Amazon et Google, échappent également aux taxations dans les pays dans lesquels e...