Aller au contenu principal

Carburant : une nouvelle baisse attendue le 30 mars

Selon la fédération nationale des propriétaires et gérants des stations de service, la consommation du carburant a connu une chute vertigineuse cette semaine. Le prix à la pompe devrait connaître également une nouvelle baisse le 30 mars 2020. Mis à part le prix du baril, qui est toujours en baisse, le confinement dû à l’état d’urgence sanitaire, décrété vendredi dernier par le Maroc, n’a pas arrangé les choses. La baisse de consommation est estimée à 70%.

Par Mohamed L., Publié le 26/03/2020, mis à jour le 26/03/2020
Teaser Media
Pétrole

La chute de la consommation du carburant se poursuit. En effet, l’Économiste rapporte, dans son édition du jeudi 26 mars 2020, que les pompistes ont constaté une forte baisse de la consommation de carburant. La même source rappelle que de nouvelles diminutions sont attendues la semaine prochaine et pourraient dépasser 1 dirham ! Selon la fédération nationale des propriétaires et gérants des stations-service au Maroc, la chute en consommation de carburant est estimée à 70%. La même source rapporte qu’au vu du confinement des clients, les stations-service ont été contraintes d'accorder des congés payés ou d'organiser des rotations de service pour leurs salariés. Pour l'instant, les stations-service écartent tout licenciement de personnel. Selon plusieurs opérateurs, cette situation risque de s’aggraver durant le mois de Ramadan, puisque cette période est connue pour la baisse de sa consommation en carburant.

Les pétroliers en souffrance

La dépréciation des stocks des pétroliers rend la situation difficile pour les pétroliers. En effet, les stocks ont été constitués durant le mois de janvier, à un moment où le cours du baril était beaucoup plus élevé qu’aujourd’hui. Selon un opérateur cité par l’Économiste, les pertes avoisinent 1,5 milliard de dirhams. Le journal souligne que le marché d’hydrocarbures compte aujourd’hui 700.000 mètres cubes, tous produits confondus, dont 65% pour le diesel. Le secteur, qui est tenu par l'obligation des stocks stratégiques, dispose aujourd'hui de 30 jours de stock. Or, le stockage est normalement de 60 jours.

Rappelons enfin que les tarifs à la pompe ont connu une baisse record le 16 mars dernier dans toutes les villes du royaume. Le prix du gazoil est même passé sous la barre des 8 dirhams chez certains pétroliers (Afriquia et Winxo). Cette chute de prix a été estimée entre 80 centimes et 1 dirham pour le gasoil et entre 95 centimes et 1,07 dirham pour l’essence sans plomb.


  • Partagez

Covid-19 : l’Afrique en pleine souffrance

50 pays africains sur un total de 55 ont détecté des contaminations au Covid-19 sur leurs territoir...

Benchaâboun appelle les EEP à poursuivre l’accompagnement des TPME

Le ministre de l’Économie, des Finances et de la réforme de l’administration a émis mardi une circu...

Croissance : une année à oublier !

Le Haut-Commissariat au Plan a livré les performances de l’économie au quatrième trimestre 2019. La...

La CGEM lance une plateforme dédiée au coronavirus

Ce mardi 31 mars, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a annoncé le lancement de son nouveau site web, coronavirus.cgem.ma. Ce dernier est dédié à la pandémie Covid-19. Cette init...

G20 : les ministres du Commerce s’organisent

Un peu partout dans le monde, l’activité économique a drastiquement chuté. Les ministres du Commerc...

Les acteurs du textile demandent un plan de sauvetage

Le textile marocain est frappé de plein fouet par la crise induite par la pandémie du coronavirus. ...