Aller au contenu principal

Covid-19 : la CGEM et le CVE au chevet des entreprises

Le comité de veille économique (CEV) tient, ce lundi, sa troisième réunion. De nouvelles mesures d'atténuation et de soutien aux secteurs sinistrés par la pandémie du coronavirus sont prévues. De son côté, la CGEM a mis en place un dispositif PCA (plan de continuité d’activité) destiné aux entreprises pour faire face à l’impact économique du Covid-19.

Par Mohamed Laabi, Publié le 23/03/2020 à 17:18, mis à jour le 23/03/2020 à 18:07
Teaser Media
CGEM

Après les deux premières réunions du 16 et du 19 mars, le comité de veille économique (CEV) tient, ce lundi, sa troisième réunion. Cette dernière sera principalement consacrée à «l’examen d’une nouvelle série de mesures au profit des salariés non affiliés à la CNSS et qui opèrent dans le secteur informel», déclare Chakib El Alj, président de la CGEM.

Cette réunion est très attendue par différents secteurs du royaume touchés de plein fouet par l’impact économique du coronavirus ainsi que par les autoentrepreneurs et les salariés travaillant dans l’informel non déclarés à la CNSS. Dans une interview accordée à Medias24, Abdellatif Jouahri, Wali de Bank Al Maghrib, précise que la priorité des mesures du CVE devrait être donnée «à la prise en charge des ménages les plus vulnérables, impactés par les mesures de fermeture de certaines activités et des restrictions sur les déplacements». Un avis partagé également par les économistes istiqlaliens, ces derniers ont présenté plus de 20 propositions. Parmi elles, le versement de revenus solidaires (à travers des cartes bancaires) aux chefs de ménages identifiés à travers les bases de données des programmes d’aide financier RAMED et Tayssir. L’Alliance des économistes istiqlaliens a également appelé à ce qu’on leur offre un accès gratuit à internet à ces chefs de ménages pour permettre à leurs enfants scolarisés de poursuivre leurs cours à distance.

Le patronat lance son dispositif PCA

Le plan PCA (plan de continuité d’activité) lancé par la CGEM en faveur des entreprises membres a pour objectif d’accompagner les entreprises en leur assurant la continuité des services ainsi qu'un climat rassurant pour les collaborateurs, clients et fournisseurs. L’objectif est aussi de préparer la reprise d’activité dans les meilleurs délais et les meilleures conditions. Dans un document adressé à ses membres, la CGEM a affirmé qu’«au vu de la menace et des risques du Covid19, il est indispensable d’élaborer un Plan de continuité d’activité pour identifier les risques et apporter une réponse efficace pour un redémarrage rapide des entreprises».

L’Économiste rapporte, dans son édition du lundi 23 mars 2020, que plusieurs entreprises ont adhéré à ce dispositif, dont la Lydec, gestionnaire délégué de la distribution d’eau et d’électricité. Le journal, qui cite également la société Derichebourg (entreprise de gestion et collecte de déchets) et Inwi comme exemples, affirme que le télétravail a été adopté par une bonne partie des entreprises pour assurer la poursuite des activités 24h/24 et 7j/7. Les regards sont désormais fixés sur cette troisième réunion du CVE. La question est de savoir si les prochaines mesures étancheront la soif des secteurs formels et informels ... ou pas.

Ce qu’il faut retenir de l’African Lion 2021

L’African Lion 2021 touche à sa fin. La 17e édition de cet exercice combiné maroco-américain a tenu...

Tourisme : la détresse des transporteurs touristiques

Alors que le Maroc ouvre petit à petit ses frontières pour accueillir (sous conditions) les Marocai...

Marhaba 2021 : la CNT se mobilise

Dès le lundi 14 juin, la Confédération nationale du Tourisme (CNT) s’est réunie afin de mettre en place la politique d’accueil destinée aux Marocains résidents à l’étranger (MRE), en visite au Maroc a...

Sage présente les résultats de son baromètre TVA

Le leader du marché des solutions de comptabilité, de paie et de gestion commerciale dans le cloud, Sage a organisé une table-ronde sous le thème "Comment la dématérialisation fiscale peut-elle contri...

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...