Aller au contenu principal

Coronavirus : les salariés licenciés seront indemnisés

Le comité de veille économique a annoncé que des mesures sont prises pour l’indemnisation des salariés licenciés des secteurs les plus impactés par le coronavirus à savoir le tourisme et le textile. Parmi les décisions annoncées, une indemnité chômage de 2000 DH financée par l’État pendant 4 mois avec la prise en charge des allocations familiales et l’assurance maladie obligatoire.

Par Mohamed Laabi, Publié le 19/03/2020 à 11:45, mis à jour le 06/01/2021 à 10:30          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Industrie

Les salariés des secteurs du tourisme et du textile seront indemnisés. C’est l’une des décisions phares du comité de veille économique qui a prévu de faire bénéficier cette catégorie sociale de subventions qui seront versées à la CNSS dans le cadre des indemnités pour perte d’emploi, rapporte le quotidien Le Matin ce jeudi. L’État accordera une indemnité chômage de 2000 dirhams dès ce mois de mars. Elle sera financée par l’État pendant 4 mois à la seule condition d’avoir été déclaré durant le mois de février. Par ailleurs, l’État prendra également en charge les allocations familiales et maintiendra leur assurance maladie obligatoire. Les points retraite seront assurés par la CNSS qui recevra une dotation de l’État, indique pour sa part le quotidien L’Économiste.

La même source affirme que ces modalités ne s’appliquent «qu’aux secteurs déclarés sinistrés sous l’effet des répercussions économiques du Coronavirus», à savoir les secteurs du tourisme et du textile dans un premier temps. Les commerces, à l’image des restaurants, cafés, bars… obligés de fermer sur ordre des autorités pourraient également intégrer la liste, rappelle L’Économiste.

Autre disposition prise par le comité de veille économique, la prise en charge de la part patronale par l’Etat pour les entreprises des secteurs sinistrés qui parviennent à maintenir 80% de leurs effectifs. Ces dernières seront également exonérées des pénalités et des retards de paiement des cotisations. La dernière disposition concerne les entreprises des secteurs déclarés sinistrés qui ont décidé de maintenir leur activité. Ces entreprises pourront reporter à partir du mois de mars le versement des cotisations sociales tout en bénéficiant de l’exonération des pénalités et majorations de retards de paiement.

À noter que Mohamed Benchaâboun, ministre de l’Économie et des Finances, a annoncé que d’autres initiatives allaient être annoncées ces deux prochains jours précisant qu’un comité technique se réunit chaque jour pour suivre l’évolution des différents indicateurs et identifier les actions à entreprendre sur le plan économique et social. Rappelons que les dégâts infligés aux secteurs du tourisme et du textil se chiffrent en milliards de dirhams. Pour cette année 2020, le Conseil national du tourisme évalue les pertes prévues dans le secteur touristique à 34 milliards de dirhams en termes de chiffre d’affaires et 6 millions de touristes en moins. Concernant le textile, près de 500.000 emplois (directs et indirects) sont impactés.

PLF 2022 : comme un vent d'optimisme

Lors de sa rencontre, ce mercredi avec les Commissions des finances des deux Chambres du Parlement,...

Ce qu’il faut retenir du Conseil d’Administration de la CGEM

Ce mercredi 28 juillet, à la veille des élections de la Chambre des conseillers, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a tenu son Conseil d’Administration (CA) et une réunion du Co...

M. Benchaâboun présente le cadre général de la loi de Finances 2022

Mohamed Benchaâboun, ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, a p...

Renouvèlement des accords entre Renault et le Maroc

Ce mardi 27 juillet, le groupe Renault Maroc a annoncé la signature du renouvèlement de ses accords avec le Maroc sur la période 2021-2030. Cette convention, paraphée dans le cadre du plan d’accélérat...

Le projet de loi de Finances 2022 au centre des débats

Le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun, ...

L’État cède 35% de Marsa Maroc à Tanger Med

Dans un communiqué publié ce mardi 27 juillet, Marsa Maroc a annoncé que l’État procèdera à la cession au profit du groupe Tanger Med, d’une participation stratégique à hauteur de 35% du capital socia...