Aller au contenu principal

Coronavirus : les salariés licenciés seront indemnisés

Le comité de veille économique a annoncé que des mesures sont prises pour l’indemnisation des salariés licenciés des secteurs les plus impactés par le coronavirus à savoir le tourisme et le textile. Parmi les décisions annoncées, une indemnité chômage de 2000 DH financée par l’État pendant 4 mois avec la prise en charge des allocations familiales et l’assurance maladie obligatoire.

Par Mohamed Laabi, Publié le 19/03/2020, mis à jour le 06/01/2021          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Industrie

Les salariés des secteurs du tourisme et du textile seront indemnisés. C’est l’une des décisions phares du comité de veille économique qui a prévu de faire bénéficier cette catégorie sociale de subventions qui seront versées à la CNSS dans le cadre des indemnités pour perte d’emploi, rapporte le quotidien Le Matin ce jeudi. L’État accordera une indemnité chômage de 2000 dirhams dès ce mois de mars. Elle sera financée par l’État pendant 4 mois à la seule condition d’avoir été déclaré durant le mois de février. Par ailleurs, l’État prendra également en charge les allocations familiales et maintiendra leur assurance maladie obligatoire. Les points retraite seront assurés par la CNSS qui recevra une dotation de l’État, indique pour sa part le quotidien L’Économiste.

La même source affirme que ces modalités ne s’appliquent «qu’aux secteurs déclarés sinistrés sous l’effet des répercussions économiques du Coronavirus», à savoir les secteurs du tourisme et du textile dans un premier temps. Les commerces, à l’image des restaurants, cafés, bars… obligés de fermer sur ordre des autorités pourraient également intégrer la liste, rappelle L’Économiste.

Autre disposition prise par le comité de veille économique, la prise en charge de la part patronale par l’Etat pour les entreprises des secteurs sinistrés qui parviennent à maintenir 80% de leurs effectifs. Ces dernières seront également exonérées des pénalités et des retards de paiement des cotisations. La dernière disposition concerne les entreprises des secteurs déclarés sinistrés qui ont décidé de maintenir leur activité. Ces entreprises pourront reporter à partir du mois de mars le versement des cotisations sociales tout en bénéficiant de l’exonération des pénalités et majorations de retards de paiement.

À noter que Mohamed Benchaâboun, ministre de l’Économie et des Finances, a annoncé que d’autres initiatives allaient être annoncées ces deux prochains jours précisant qu’un comité technique se réunit chaque jour pour suivre l’évolution des différents indicateurs et identifier les actions à entreprendre sur le plan économique et social. Rappelons que les dégâts infligés aux secteurs du tourisme et du textil se chiffrent en milliards de dirhams. Pour cette année 2020, le Conseil national du tourisme évalue les pertes prévues dans le secteur touristique à 34 milliards de dirhams en termes de chiffre d’affaires et 6 millions de touristes en moins. Concernant le textile, près de 500.000 emplois (directs et indirects) sont impactés.

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...

Innovation et entrepreneuriat : le CAM et l'UM6P partenaires

Le groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) et l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont signé, mercredi, deux conventions de partenariat pour développer l'innovation et l'entrepreneuriat au Maro...

Antoum : la radio interne de la Société Générale

Société Générale Maroc vient de lancer "Antoum Radio", une radio interne à destination des collaborateurs de la banque. Par ce nouveau canal de communication interne, Société Générale Maroc vise à...

LafargeHolcim : la cimenterie de Settat très performante

LafargeHolcim peut être fière de la performance de ses unités marocaines et surtout de cette de Settat. La cimenterie de la capitale de la Chaouia, dont la capacité annuelle de production est de 1,7 m...

AMMC : un nouveau plan stratégique 2021-2023

La présidente de l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a présenté, jeudi à Rabat, le nouveau plan stratégique de l'Autorité couvrant la période 2021-2023. Fruit d'un travail collaborat...

Comment certaines entreprises échappent-elles aux impôts ?

Il existe des sociétés qui ne paient pas d’impôts sur le bénéfice. Les entreprises des GAFA, notamment Apple Facebook, Amazon et Google, échappent également aux taxations dans les pays dans lesquels e...