Aller au contenu principal

Le Coronavirus met à l’arrêt la filière automobile

Par Khansaa Bahra, Publié le 17/03/2020 à 15:59, mis à jour le 18/03/2020 à 06:23
Teaser Media
Industrie Automobile

Alors que l’Italie et l’Espagne ont décidé d’instaurer un régime de confinement obligatoire et que la France a opté pour un confinement partiel, plusieurs groupes automobiles européens ont annoncé la suspension de leur production en Europe pour faire face à la crise du Coronavirus.

Ce lundi 16 mars, Fiat Chrysler (FCA) a publié un communiqué annonçant la fermeture de la plupart de ses usines de fabrication européennes jusqu’au 27 mars, en raison de la pandémie du Coronavirus. Le constructeur italo-américain a précisé que cette décision concerne six usines en Italie, une en Serbie et une en Pologne. Malgré la suspension de l’activité, «le groupe va travailler avec ses fournisseurs et ses partenaires commerciaux pour permettre de livrer au niveau de production précédemment prévue, dès que la demande du marché sera revenue», a ajouté FCA.

Herbert Diess, le patron du constructeur automobile allemand, Volkswagen, a annoncé, ce mardi 17 mars, que le groupe va fermer «de manière imminente» la plupart de ses usines en Europe pour deux à trois semaines en raison du Coronavirus. Il a ajouté qu’en raison de la «nette détérioration» des ventes et de «l’incertitude dans l’approvisionnement», «il y aura des interruptions de production» sur la plupart des autres sites de leurs marques.

Pour sa part, Renault a décidé de geler son appareil de production, pour éviter la propagation du COVID-19 parmi ses équipes. «Nous allons fermer nos douze usines françaises, qui emploient 18000 personnes, et nos quatre sites espagnols, où travaillent près de 10000 salariés, et ce jusqu’à nouvel ordre», a annoncé un porte-parole du groupe. Ce jeudi soir, le groupe français a décidé d’arrêter l’activité de ses deux sites de production de Tanger et de Casablanca jusqu’à nouvel ordre. Le premier à prendre cette disposition dans le royaume mais d'autres suivront certainement.

De son côté, Michelin a également décidé de fermer ses usines en Europe, au moins jusqu’au 22 mars. Pour le moment, seules ses usines italiennes, françaises et espagnoles sont concernées. Il s’agit de 21 sites où travaillent 20000 salariés.

Imitant ses concurrents, PSA a décidé de mettre à l’arrêt la quasi-totalité de ses sites en Europe. Le groupe fermera ses quinze usines européennes, dont les sites de Madrid et Mulhouse, qui fermeront dès aujourd’hui. Cette décision est évidemment en lien avec «l’accélération de cas graves de COVID-19 proches de ses sites de production», mais également avec les risques de «rupture d’approvisionnement de fournisseurs majeurs».

G7 : un sommet pour reconstruire le monde

Le Royaume-Uni accueille à partir d'aujourd'hui le sommet du G7. Les dirigeants des grandes puissances mondiales ont donné vendredi le coup d'envoi de leur conclave ambitionnant de remettre le monde s...

Covid-19 : les USA promettent 500 millions de doses à Covax

Le gouvernement américain compte acheter 500 millions de doses du vaccin contre la Covid-19 de Pfizer pour en faire don au programme Covax, chargé d’assurer l’accès des pays pauvres aux vaccins et aux...

Dieselgate : Peugeot poursuivi par la justice française

Après Renault en mai et Volkswagen mardi 8 juin, c’est au tour de Peugeot d’être rattrapé par le scandale du Dieselgate. Accusé d’avoir trompé plusieurs clients sur les taux de produits polluants émis...

Comprendre l'histoire du génocide culturel des Ouïghours

Depuis le début des années 2010, la Chine mène une politique répressive contre les Ouïghours, une minorité musulmane vivant en grande majorité dans le Xinjiang, région autonome du Nord-Ouest du pays. ...

Biden s'envole pour l'Europe et réhabilite TikTok

Joe Biden s’est envolé mercredi pour le Royaume-Uni, première étape d’une tournée européenne, la première depuis son arrivée à la Maison-Blanche. Juste avant de quitter les USA, le président améric...

ONU : le Conseil de sécurité octroie à Guterres un deuxième mandat

Ce mardi 8 juin, lors d’une brève session à huis clos, le Conseil de sécurité, qui joue un rôle clé dans le processus de nomination du secrétaire général des Nations Unies (ONU), a unanimement recomma...