Aller au contenu principal

Hausse du trafic aérien mondial : Quels constats?

On entend toujours parler du secteur aérien, que ça soit l’arrêt du programme A380 ou des déboires du Boeing 737 Max, il est désormais très présent dans nos vies. Il est également en plaine croissance et augmente en moyenne de 6 % par an.

Par Khansaa B., Publié le 09/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le trafic aérien mondial semble croitre chaque année. En 2018, 4,3 milliards de passagers ont embarqué sur l’une des 1 300 compagnies aériennes à travers le monde. Désormais, plus de 24 000 avions commerciaux ont réalisé plus de 38 millions de vols, ce qui représente environ 72 vols par minute.

 

Malgré des profits relativement faibles, rien ne semble arrêter la croissance du secteur aérien. Selon les prévisions réalisées par Boeing et Airbus, à l’horizon 2037-2038, les compagnies aériennes devraient transporter plus de 8 milliards de passagers par an – soit deux fois le nombre actuel de passagers.

 

Malgré cette croissance, on enregistre des écarts régionaux intéressants : la croissance annuelle est de 8 à 10 % dans les pays asiatiques ou du Moyen-Orient, mais de 3 à 4 % en Europe ou aux États-Unis. Cet écart a profondément modifié le poids des différents continents dans le trafic global.

 

En 2000, l’Europe représentait 26 % du trafic et l’Asie 22 %, alors que l’Amérique du Nord représentait à elle seule 40 %. 19 ans plus tard, l’Asie domine le marché avec près de 36 % du trafic mondial, suivie par l’Europe avec 26 % et l’Amérique du Nord avec 24 %.

 

La forte évolution du secteur en Asie peut s'expliquer par l'essor rapide de la classe moyenne asiatique, par le développement des infrastructures aéroportuaires, l'évolution des compagnies aériennes asiatiques, ainsi que par la probable libéralisation du transport aérien en Asie du Sud-est. En effet, selon les prédictions de Boeing, le marché chinois détrônera le marché américain à la première place du marché aérien mondial dans moins de 20 ans. La flotte d’avions devra elle aussi doubler pour compter plus de 48 000 avions dans les airs en 2038.

 

Le secteur connait également plusieurs nouveaux acteurs, parmi ceux, on remarque le lancement de plusieurs campagnes à bas coûts. Ces compagnies représentent 25 % du trafic mondial et plus de 40 % du trafic en Europe et influencent radicalement la nature du secteur notamment les prix des concurrents.

 

Parmi les activités humaines susceptibles d'altérer l'environnement, l'aviation mérite une attention particulière. À l'échelle globale, elle contribue au réchauffement climatique par l'émission de gaz carbonique (CO2), elle est à l'origine de 2% de ces émissions.

 

Ses émissions sont rejetées directement dans la région de la tropopause où leur potentiel d'impact sur l'atmosphère se trouve démultiplié. Avec la croissance alarmante du secteur, on se retrouve face à un dilemme écologique.


  • Partagez

La COP26 de Glasgow reportée à cause du coronavirus

Initialement prévue en novembre à Glasgow, en Écosse, la Conférence sur le climat (COP26) a été reportée à 2021 en raison de la crise sanitaire du coronavirus. Cette annonce a été faite, ce mercredi 1...

Enchères de Londres : une œuvre de Mohamed Melehi cartonne

Du 27 au 31 mars, la vente aux enchères de Sotheby’s à Londres s’est tenue en ligne, en raison du coronavirus. L’événement exposait les œuvres des artistes «les plus rares et les plus recherchés de l’...

Hajj : vers une annulation de la saison 2020 ?

Même si le pèlerinage à la Mecque ne se tiendra qu’à partir de fin juillet, les autorités saoudiennes ont appelé, ce mardi 31 mars, les musulmans de tous les pays à suspendre leurs préparatifs pour le...

Coronavirus, la pire crise mondiale depuis la Seconde Guerre mondiale

La pandémie du coronavirus est la pire crise mondiale depuis la Seconde Guerre mondiale, a déploré Antonio Guterres, le secrétaire général de l’ONU. Ce mardi 31 mars, Guterres a expliqué que...

Coronavirus : New York se prépare au pire

Ce mardi 31 mars, alors que le coronavirus a fait plus de 850 morts en 24 heures aux États-Unis, le président américain, Donald Trump, a prévenu que les États-Unis allaient faire face à deux semaines ...

Quelques bonnes nouvelles dans la crise du coronavirus

En ce moment, la crise que connaît le monde à cause du coronavirus affecte l’activité, mais aussi l...