Aller au contenu principal

La digitalisation de la Justice s’accélère

Dans une circulaire, le ministère de la Justice a appelé les présidents des tribunaux à n’accepter l’enregistrement d’aucune sureté mobilière sur les registres en papier. Les opérations se feront désormais entièrement par internet, via un site électronique. Cette plateforme vise à simplifier les procédures administratives.

Par Mohamed L., Publié le 16/03/2020, mis à jour le 16/03/2020
Teaser Media
AA

La digitalisation des services publics s’intensifie. Dans une circulaire, le ministère de la Justice a appelé les présidents des tribunaux de première instance et de commerce à n’accepter l’enregistrement d’aucune sûreté mobilière sur les registres en papier, rapporte le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia ce lundi 16 mars 2020.

Le ministère a demandé aux administrations d’orienter les détenteurs des sûretés mobilières vers l’enregistrement au registre national électronique. Ledit registre est accessible via le lien https://rnesm.justice.gov.ma. Toujours selon le quotidien arabophone, cette plateforme électronique, entrée en service au début de ce mois de mars, s’inscrit dans le cadre des efforts fournis par le gouvernement pour faciliter et simplifier les procédures administratives.

Selon L’Économiste, ce registre devra fournir des informations aux administrations et institutions publiques, relatives à la nature, au genre et au nombre de sûretés mobilières enregistrées. L’administration devra fournir une assistance technique aux utilisateurs en vue de faciliter les procédures et les opérations qui y sont liées. Il permet également de définir les opérations d’enregistrement, de manière à assurer la transparence et la rapidité, tout en donnant aux parties le pouvoir de s’enregistrer et d’imputer la responsabilité juridique à la partie qui effectue la procédure d’enregistrement. 

Pour rappel, dans le cadre du dispositif de prévention contre le coronavirus, le ministère de la Justice a annoncé, dans un communiqué rendu public ce week-end, que les usagers peuvent obtenir toutes les informations qui leur seront nécessaires pour faciliter leurs procédures d’octrois des certificats via le site http://www.mahakim.ma. Les personnes qui voudront demander une immatriculation sur registre de commerce, des attestations de casier judiciaire, suivre le cours des affaires devant la justice où les décisions prises dans le cadre de dossiers judiciaires devront s’y rendre. Le département de tutelle a appelé l’ensemble des usagers à bénéficier de ces services électroniques, sans se déplacer aux tribunaux pour éviter les rassemblements et le risque d’infection au Coronavirus.

Sahara : les tentatives désespérées du Polisario

Le Front Polisario a déclaré ce week-end avoir «lancé quatre missiles en direction de la brèche ill...

Ambassade des États-Unis : David Greene nouveau chargé d’affaires US au Maroc

Après le départ officiel de l’ambassadeur David T. Fischer, l’ambassade des États-Unis au Maroc a annoncé ce jeudi 21 janvier que le diplomate de carrière David Greene a entamé le jour même ses foncti...

Transport aérien : signature d'un accord maroco-israélien

Israël et le Maroc ont signé ce jeudi 21 janvier un accord pour lancer des vols directs (commerciaux et de fret) entre les deux pays. Selon un communiqué du ministère israélien des Transports, la comp...

USA : l'ère Biden, entre optimisme et appréhension

Joe Biden a officiellement entamé ses fonctions de président des États-Unis ce mercredi 20 janvier....

Le roi Mohammed VI reçoit le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis à Fès

Ce mercredi 20 janvier, le roi Mohammed VI a reçu Cheikh Abdallah Ben Zayed Al-Nahyane, ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis (EAU), au Palais royal de Fès. Ce dernier a transmis un...

Sahara : le Maroc assoit sa domination

La Proclamation américaine sur la marocanité du Sahara a été distribuée aux 193 États membres de l’...