Aller au contenu principal

Coronavirus : ce qui est interdit, autorisé et préconisé

Alors que les inquiétudes s’intensifient quant au Coronavirus, les confinements de populations et les fermetures de frontières se multiplient. Le Maroc compte désormais 29 cas d’infection au Coronavirus. Alors qu’il entame le 2e stade de cette pandémie, le royaume, qui tente d’éviter le pire, a mis en place plusieurs mesures barrières afin de freiner la propagation du virus sur le territoire. Individuellement, chacun a un rôle face à cette menace.

Par Khansaa Bahra, Publié le 16/03/2020 à 13:30, mis à jour le 18/03/2020 à 06:18
Teaser Media
coronavirus maroc

Alors que le Maroc compte 29 cas d’infection, il est en stade 2 de l’épidémie du Coronavirus à partir de ce lundi 16 mars. À ce stade, l’objectif est de freiner la propagation du virus sur le territoire. 

Les mesures barrières en place

Le gouvernement marocain a marqué cette étape avec la mise en œuvre des mesures-barrières, notamment les fermetures des écoles, l’annulation de plusieurs grands rassemblements...

Dans un communiqué diffusé vendredi 13 mars, le ministère de l’Éducation nationale a annoncé la suspension, à compter de ce lundi 16 mars et jusqu’à nouvel ordre, des cours dans tous les établissements scolaires et universités du public, du privé et des missions. Il s’agit d’une mesure préventive visant à protéger la santé des élèves, des éducateurs et du personnel scolaire, afin de lutter contre la propagation de l’épidémie du COVID-19. «Il ne s’agit pas de vacances exceptionnelles», a ajouté la même source. Des cours à distance seront dispensés pour permettre aux élèves de suivre de chez eux les cours prévus sur le site "TilmidTICE" et la chaîne "Arrabia".

De plus, dimanche 15 mars, le Maroc a annoncé la suspension de tous les vols internationaux jusqu’à nouvel ordre. Des avions spéciaux ont été déployés pour rapatrier les touristes européens bloqués au royaume.

Le gouvernement a également décidé de suspendre toutes les activités culturelles, sportives, colloques et autres rencontres qui connaissent la participation d’invités venus de l’étranger. Dans ce sens, conformément aux mesures de sécurité préventives des autorités marocaines et de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la 19e édition du Festival Mawazine-Rythmes du Monde, qui devait avoir lieu à Rabat du 19 au 27 juin 2020, a été annulée. Dans le cadre des mesures préventives contre la propagation de la pandémie, la Fondation Esprit de Fès a également annoncé l’annulation de la 26e édition du Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde, qui devait se tenir du 12 au 20 juin 2020.

Dans le cadre du renforcement des restrictions marocaines pour contenir la propagation du coronavirus, le Maroc a également annoncé la fermeture de tous les musées du pays jusqu’à nouvel ordre. Cette décision entre aussi en vigueur ce lundi 16 mars. Le ministère de l’Intérieur a également décidé de fermer au public, à partir de ce lundi 16 mars à 18 h et jusqu’à nouvel ordre, les cafés, les restaurants, les salles de cinéma et les théâtres, les salles de fête, les clubs et les salles de sport, les hammams, les salles de jeu et les terrains de proximité. Enfin, tout rassemblement, réunion ou activité mettant en présence de manière simultanée plus de 50 personnes, est interdit jusqu’à nouvel ordre. De ce fait, les mosquées du Maroc seront fermées à partir de ce lundi. Cette décision a été prise après une fatwa de l’Instance relevant du Conseil supérieur des Oulémas et sur décision du souverain.

Par ailleurs, le ministère de l’Intérieur a annoncé une série de mesures organisationnelles relatives à la gestion du transport en commun. Afin de préserver la santé et la sûreté des citoyens, les places dans les grands taxis ont été limitées à trois au lieu des six. Les bus et les tramways ne doivent plus dépasser leur capacité maximale, soit le nombre de sièges disponibles. Outre les mesures restrictives concernant le nombre de passagers, le ministère a lancé une large opération de désinfection des moyens de transport en commun pour lutter contre la propagation du Coronavirus.

Ce qui va rester ouvert

À partir de ce lundi, seuls les commerces indispensables à la vie quotidienne seront autorisés à rester ouverts. La liste comprend les magasins et marchés d’alimentation, les pharmacies, les banques, les commerces indispensables dans les centres commerciaux, les bureaux de tabac et de presse, les stations essence et les bureaux de poste...

Ce que vous pouvez faire

Pour l’heure, le COVID-19 ne suscite pas d’inquiétude. Les mesures mises en place par le gouvernement visent à ralentir sa propagation. Individuellement, chacun a un rôle face à cette menace. Bien que de nouveaux cas devraient inévitablement se déclarer dans les prochains jours, il est important de ne pas céder à la panique et de respecter le sort des autres citoyens en adoptant une attitude responsable, notamment en faisant ses courses. Il suffit d’adopter une série de «gestes barrières» pour se protéger. Continuez à appliquer les mesures d’hygiène de base :

  • Se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon, ou avec une solution hydro-alcoolique ;
  • Tousser et éternuer dans un mouchoir en papier ;
  • Tousser et éternuer dans le creux du coude en l’absence de mouchoir ;
  • Éviter les poignées de main, la bise et les embrassades.

Au-delà de ces quatre gestes, d’autres sont également préconisés :

  • Jeter vos mouchoirs à usage unique dans une poubelle fermée ;
  • Faire attention aux messages transférés sur les réseaux sociaux ;
  • Éviter au maximum de se rassembler et limiter les réunions amicales et familiales ;
  • Sortir de chez soi uniquement pour faire les courses essentielles, se laver les mains avant et après et maintenir 1 mètre de distance avec les autres clients en faisant la queue à la caisse ;
  • Faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement ;
  • Ne pas amasser d’aliments de première nécessité par crainte de la pandémie ;
  • Bien nettoyer les objets et appareils du quotidien que vous touchez (téléphones, claviers et souris d’ordinateur...).

Bien qu’il ne faille pas paniquer, il ne faut surtout pas se montrer négligeant face à cette crise sanitaire. Il n’est pas facile de rester confiné chez soi. Pourtant, c’est essentiel pour limiter la propagation du Coronavirus sur le territoire. En cas de signes d’infection respiratoire dans les 14 jours suivant le retour d’une zone dans laquelle circule le virus, il faut contacter le numéro dédié à l’aide médicale urgente Allo SAMU 141. Cet outil vient s’ajouter au service Allo Yakada 080 100 47 47, qui est déjà opérationnel.

Classes sociales : la dangereuse fracture

La haine des riches contre le mépris des pauvres. La société marocaine vit sous l’impulsion de dang...

Royaume-Uni : quelles sont les conditions pour s’y rendre depuis le Maroc ?

Alors que le monde continue de se déconfiner progressivement, de nombreuses personnes en profitent pour partir à l’étranger ou réserver des vacances, notamment au Royaume-Uni. Toutefois, ce pays est d...

Aïd Al-Adha : 5,8 millions de têtes d’ovins et de caprins identifiées

Dans le cadre des préparatifs de Aïd Al-Adha 1442, l’opération d’identification des bêtes se poursuit. En effet, la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR) et l’Association nationa...

Plus de 87% des eaux des plages marocaines conformes

Ce vendredi 18 juin, le département de l’Environnement du ministère de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement a organisé une conférence de presse afin de présenter les résultats du rapport nationa...

Quel avenir pour la Radio au Maroc ? (avec Imad Kotbi)

Du jonglage au DJing en passant par la RNT, Imad nous fera voyager avec lui depuis ses débuts et sa formation, jusqu’à cette époque où la Radio évolue et ses méthodes aussi. Comment a-t-il débuté ? Qu...

Marhaba 2021 : quand le Maroc tend les bras à ses immigrés

Le Conseil de gouvernement a approuvé ce jeudi un projet de décret instituant « une indemnité de tr...