Aller au contenu principal

Coronavirus : les propositions des économistes istiqlaliens au gouvernement

L’alliance des économistes istiqlaliens incite le gouvernement marocain à prendre plusieurs mesures afin de faire face aux conséquences de l’épidémie du coronavirus. Ils déclarent que le Maroc risque de perdre jusqu’à 1,5% de croissance, selon l’évolution de ce virus. Tour d’horizon sur la liste des mesures proposées par l’Alliance des économistes istiqlaliens.

Par Mohamed Laabi, Publié le 10/03/2020 à 17:39, mis à jour le 10/03/2020 à 18:41
Teaser Media
Istiqlal

Il y a de ces événements que l’on ne prévoit pas et qui viennent chambouler tout le programme gouvernemental. L’épidémie du coronavirus en fait partie. Selon les estimations de l’Alliance des économistes istiqlaliens (AEI), le Maroc pourrait perdre jusqu’à 1,5% de croissance selon l’évolution de ce virus dans le temps et dans l’espace, rapporte Les Inspirations Eco. L’alliance explique cela par la baisse attendue de la demande adressée au Maroc, aussi bien en produits qu’en services (Agriculture, tourisme, artisanat...etc), mais aussi par le blocage des chaînes d’approvisionnement de certains produits de première utilité pour les entreprises et les ménages.

Exonération des charges sociales, réduction des délais de paiement… parmi les mesures suggérées

Au vu de l’accélération du rythme de contamination du virus à travers le monde, l’AEI prévoit une dégradation de la situation financière de plusieurs entreprises au Maroc (PME et TPME). Afin de faire face à cela et éviter une chute violente des indices économiques du pays, l’Alliance des économistes istiqlaliens lance un appel au gouvernement afin de mettre en place des mécanismes de soutien aux entreprises, rapporte le quotidien Le Matin ce mardi.

Parmi ces derniers, instaurer une exonération des charges sociales. L’Alliance propose également l’encouragement du travail à distance et l’autorisation de travailler à temps partiel pour les fonctionnaires. L’AEI incite les entreprises publiques et les grandes entreprises à une réduction des délais de paiement en faveur des PME et TPE et la mise en place d’un comité de veille stratégique qui aura pour mission d’évaluer les effets de cette crise et d’en anticiper l’évolution.

L’AEI recommande également la mise en place d’un programme approprié de lutte contre les effets de la sécheresse afin de soutenir le pouvoir d’achat des petits et moyens agriculteurs, préserver les ressources animales et assurer l’approvisionnement des villages et douars reculés et enclavés en eau potable. Enfin, l’Alliance appelle à sécuriser les stocks des produits de première utilité pour les ménages et les entreprises ainsi qu'à lutter contre les spéculations, notamment dans la santé et l’alimentation.

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...

Finances publiques : un déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 24,6 milliards de DH (MMDH) pour les cinq premiers mois de cette année, contre un déficit de 23,3 MMDH à fin mai 2020. ...

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son ...

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...

Innovation et entrepreneuriat : le CAM et l'UM6P partenaires

Le groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) et l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont signé, mercredi, deux conventions de partenariat pour développer l'innovation et l'entrepreneuriat au Maro...

Antoum : la radio interne de la Société Générale

Société Générale Maroc vient de lancer "Antoum Radio", une radio interne à destination des collaborateurs de la banque. Par ce nouveau canal de communication interne, Société Générale Maroc vise à...