Aller au contenu principal

Réfugiés syriens : Ankara espère ébaucher un accord avec l’UE avant le 26 mars

Par Khansaa Bahra, Publié le 10/03/2020 à 15:53, mis à jour le 10/03/2020 à 18:14
Teaser Media
Erdogan à Bruxelles

Ce lundi 9 mars, un sommet s’est tenu à Bruxelles entre le président turc, Recep Tayyip Erdogan, la présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen, et le chef du Conseil européen, Charles Michel. Cette réunion a été convoquée en urgence après que la Turquie a ouvert ses frontières avec la Grèce, il y a deux semaines. Depuis lors, ce pays fait face à l’afflux de milliers de migrants tentant de rejoindre l’Europe.

Lors de cet entretien, Erdogan a tenté de convaincre les Européens de revoir l’accord sur l’accueil des migrants, signé en 2016 avec l’Union européenne (UE). De son côté, le bloc des 27 a appelé Ankara à «respecter les engagements» issus dudit accord. Ce dernier prévoyait que les migrants restent en Turquie, en échange d’une aide financière européenne. Cependant, Erdogan accuse l’UE de n’avoir pas tenu toutes ses promesses.

Au lendemain de ce sommet, la Turquie a indiqué qu’elle espère trouver un accord avec le bloc d’ici le 26 mars. «Si nous parvenons à trouver un accord d’ici au 26 mars, alors celui-ci sera mis sur la table lors d’un sommet des dirigeants européens (qui se tiendra à cette date)», a déclaré Mevlüt Cavusoglu, le ministre des Affaires étrangères de Turquie.

Les négociations sur la question migratoire se poursuivront entre l’Union européenne et la Turquie. Cavusoglu s’entretiendra prochainement avec Josep Borrell, haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.

«Murs de la paix» et séparation communautaire

Les premiers murs ont été érigés en 1969 à Belfast, capitale de l’Irlande du Nord, dans les quartiers habités par les protestants et les catholiques pour séparer les deux communautés. Leur objectif ét...

Faut-il craindre une invasion russe en Ukraine ?

Les tensions entre la Russie et l'Ukraine s'enveniment de jour en jour. Faut-il craindre une invasion russe ? Et pourquoi les négociations entre Joe Biden, président américain, et son homologue russe,...

Pandémie : des pertes d’apprentissage à rattraper, selon l'Unesco

Grâce aux leçons tirées ces deux dernières années, la majorité des pays touchés par le variant Omicron parvient à maintenir les écoles ouvertes avec des protocoles sanitaires renforcés, estime ce lund...

OMS : Omicron marquerait-il la fin de la pandémie en Europe ?

Selon le directeur Europe de l’OMS, l’hypothèse d’une sortie de la pandémie est «plausible». L’organisation onusienne anticipe une période de calme dans les prochains mois avant le retour de la Covid-...

Stratégie "Zéro Covid" : le vaccin chinois à ARN messager, seule solution viable ?

Dans sa revue de presse internationale, le journaliste Adrien Toffolet, souligne que les opérations de testing et de confinement extrêmes commencent à montrer leurs limites en Chine face au variant Om...

Pourquoi l'immigration a fortement augmenté en France en 2021 ?

Dans Europe midi, Patrick Stéfanini, conseiller d’État honoraire, ancien secrétaire général du ministère de l’Immigration, directeur de campagne de Valérie Pécresse, est l’invité de Romain Desarbres p...