Aller au contenu principal

Lalla Meryem préside la cérémonie de célébration du 8 mars

Par Khansaa Bahra, Publié le 09/03/2020 à 11:01, mis à jour le 09/03/2020 à 13:15
Teaser Media
Lalla Meryem préside à Marrakech la cérémonie de célébration de la Journée Internationale de la Femme

Dimanche 8 mars, à l’occasion de la Journée internationale de la femme, Son Altesse royale (SAR) la princesse Lalla Meryem a présidé, au Palais Bahia à Marrakech, la cérémonie de célébration de la femme marocaine. Lalla Meryem, présidente de l’Union Nationale des Femmes du Maroc (UNFM), a assisté à une présentation vidéo sur la violence à l'égard des femmes ainsi que sur la Déclaration de Marrakech 2020. Cette dernière vise à élargir l’espace civique et promouvoir et protéger les défenseurs des droits de l’Homme, avec un accent particulier sur les femmes. L’engagement relatif à cette déclaration a par la suite été signé par plusieurs responsables. Une vidéo des témoignages des bénéficiaires des services de la plateforme numérique d’écoute et d’accompagnement, «Kolonamaak», lancée par l’UNFM, a été projetée. Par la même occasion, le Prix Lalla Meryem de l’Innovation et de l’Excellence a été remis aux meilleures initiatives des femmes de 20 à 40 ans, issues du milieu rural et péri-urbain provenant des 12 régions du Maroc.

Notons que les femmes au Maroc et dans le monde sont toujours confrontées à des problèmes d'ordre social et économique. Selon ONU Femmes, 35% des femmes marocaines sont victimes de violences alors que l’écart salarial entre les deux genres est de 23%. En 2004, les réformes du Code de la famille du Maroc (Moudawana) ont garanti plusieurs droits aux femmes marocaines, notamment le droit à la tutelle, le droit au divorce et le droit à la garde des enfants. Malgré ces réformes, les organisations de la société civile au Maroc font toujours état de disparités entre la législation et la pratique du Code de la famille, et les inégalités entre les sexes qui prévalent dans de nombreux domaines de la société. En particulier, les femmes des zones rurales ignorent souvent les droits qui leur sont garantis par la Moudawana et restent soumises aux valeurs patriarcales. La campagne «Chnou Bghiti Nti», qui vise à sensibiliser les Marocains aux inégalités entre les sexes et aux besoins des femmes aux niveaux professionnel et personnel, a été lancée par Global Shapers dans l’objectif d’attirer l’attention sur les problèmes rencontrés par les femmes à l’occasion de la Journée internationale de la femme.

Le sexisme dans les jeux vidéos

Le sexisme dans les jeux vidéos est omniprésent. Ce phénomène est constaté tant dans les jeux eux-mêmes que dans les interactions entre joueurs. Insulte, drague, voire menaces de viol, polluent le quo...

Laâyoune, nouveau hub sanitaire au Maroc

La ville de Laâyoune se dotera dès septembre prochain d’une faculté de médecine et de pharmacie, qu...

Quelles sont les conditions pour se rendre aux Pays-Bas depuis le Maroc ?

Il est actuellement déconseillé de se rendre aux Pays-Bas pour y passer les vacances, et pour certains pays, il est même interdit de s’y rendre. En effet, en raison de la pandémie, une interdiction d’...

ONCF : un dispositif spécial pour accueillir les MRE

Afin de faciliter le retour chez eux des Marocains résidant à l’étranger (MRE), l’Office national des chemins de fer (ONCF) a lancé à partir de ce mardi 15 juin un plan spécial "MRE", et ce, conformém...

Qu’est-ce que l’auto-sabotage et comment l’éviter ?

Si vous vous posez fréquemment la question “mais qu’est-ce qui m’a pris de faire ça ?”, c’est que vous avez tendance à vous auto-sabotez dans tous vos projets. Dans cet épisode du podcast Change ma Vi...

Des averses orageuses localement fortes attendues mercredi et jeudi au Maroc

Ces mercredi et jeudi, des averses orageuses localement fortes sont attendues dans plusieurs provinces du Royaume. Dans un bulletin publié ce mercredi 16 juin, la Direction générale de la météorologie...