Aller au contenu principal

«Kolonamaak», nouvelle plateforme dédiée aux femmes victimes de violence

Par Khansaa B., Publié le 31/01/2020, mis à jour le 31/01/2020
Teaser Media
violences-conjugales

L’Union nationale des femmes marocaines (UNFM), présidée par la princesse Lalla Meryem, a lancé une plateforme numérique d’écoute et d’accompagnement «Kolonamaak». Mise en place sur instructions de la princesse, elle est dédiée aux femmes et filles en situation de vulnérabilité, «afin d’améliorer leurs conditions et de protéger leurs droits de toute violation».

Initiée en partenariat avec le ministère de la Santé, le ministère de la Solidarité, de la femme, de la Famille et du Développement social, la DGSN, la présidence du Ministère public, la Gendarmerie royale, l’OFPPT, Poste Maroc et l’Anapec, la plateforme vise à faciliter le signalement des abus ou violences et à orienter les victimes vers les autorités compétentes. «Kolonamaak» offre un service d’aide, d’écoute et d’orientation 24 h/7 j via une ligne téléphonique directe, en appelant le numéro 8350. Le service est disponible depuis mercredi 29 janvier à 17 h. L’initiative fournit également une application mobile gratuite, disponible sur l’AppStore et le PlayStore, permettant de localiser le téléphone de la victime pour lui apporter l’aide nécessaire et l’orienter vers la plateforme d’écoute. La plateforme aidera non seulement les victimes de violences physiques, morales ou sexuelles en les orientant vers l’autorité compétente, mais aussi en leur offrant des conseils sur les possibilités d’emploi, de formation ou de création d’entreprise ou de projets générateurs de revenus aux niveaux local et régional.

Notons qu’en décembre 2019, le Haut-Commissariat au plan (HCP) a partagé des statistiques, après avoir mené une enquête de six mois, sur les circonstances et les conséquences de la violence contre les femmes et les filles. L’enquête a révélé que sur 13,4 millions de femmes âgées de 15 à 74 ans, plus de 7,6 millions ont subi au moins un acte de violence au cours des 12 mois précédents. Selon le rapport, les femmes sans emploi et moins instruites sont les plus touchées par la violence domestique.


  • Partagez

Coronavirus : entre mesures, dépistages et fausses rumeurs

Lors de son intervention à l’ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil du gouvernement, le ch...

Une maladie de peau "mystérieuse" se propage dans des établissements marocains

Ce vendredi 28 février, le quotidien arabophone Al Massae a rapporté qu’une maladie de peau mystérieuse se propage rapidement chez les élèves d’établissements scolaires au Maroc, notamment à Meknès et...

La princesse Lalla Khadija souffle sa 13e bougie

Ce vendredi 28 février, Son Altesse Royale (SAR) la princesse Lalla Khadija, fille et deuxième enfant de Sa Majesté le roi Mohammed VI et de la princesse Lalla Salma, souffle sa 13e bougie. La naissan...

Séisme d’Agadir… 60 ans après !

Le 29 février 1960 est un jour sombre dans l’histoire de la ville d’Agadir. Un tremblement de terre...

La RAM condamnée à verser 350 162 dollars pour avoir perdu les bagages d’un Libérien

Le tribunal civil de Monrovia, la capitale du Liberia, a condamné la Royal Air Maroc (RAM) à payer 350 162 dollars de dommages et intérêts à un passager pour avoir perdu ses bagages. Lancé le 3 n...

80% des femmes parlementaires arabes ont été victimes de violence sexiste

Le Réseau des femmes parlementaires arabes pour l’égalité (Ra’Edat) vient de publier une étude sur l’ampleur de la violence à l’égard des femmes parlementaires dans le monde arabe. Les résultats ont r...