Aller au contenu principal

Mariage des mineurs : plus de 10% des adolescentes se marient à la "Fatiha"

L’association "Droits et Justice" a effectué une étude sur le mariage des mineurs. Cette enquête a concerné un échantillon de 627 personnes, résidant dans 12 régions du royaume. Les deux tiers de ces cas ont été recensés dans le monde rural. Les chiffres de ce rapport sont très inquiétants. 10,7% des mineures sondées se sont mariées à la Fatiha et 72% d’entre elles déclarent ne pas être heureuses ni satisfaites de leur mariage.

Par Mohamed Laabi, Publié le 04/03/2020 à 16:53, mis à jour le 06/01/2021 à 10:40          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Mariage des mineurs

L’association "Droits et Justice" a présenté ce lundi les résultats d’une étude portant sur le mariage des mineures lors d’une conférence de presse à Casablanca. Cette étude, réalisée avec le soutien du centre danois pour la recherche et l’information sur le genre, l’égalité et la diversité (KVINFO) et le programme de partenariat dano-arabe, a concerné 627 cas dans les 12 régions du royaume. 408 de ces cas ont été enregistrés dans le monde rural, rapporte ce mercredi le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia.

Il en ressort que le taux de mariage par la Fatiha représente 10,79% des cas recensés. Ce type de mariage est concentré dans les régions de Béni Mellal-Khenifra et de Drâa-Tafilalet. La région Casablanca-Settat reste la plus touchée par le mariage des mineures avec un taux de 19,86%. Aussi, 72% des mineures estiment ne pas être heureuses et satisfaites de leur mariage. L’étude rappelle des chiffres officiels du ministère de la Justice. Le département de Mohamed Benabdelkader relève que 319177 demandes de mariages des mineures ont été validées entre l’année 2009 et l’année 2018.

"Une violation des droits des enfants"

Dans une déclaration accordée à les Eco, Mourad Faouzi, président de l’association "Droits et Justice", estime que la suppression de toute dérogation à l’âge de 18 ans est une première solution que l’on peut qualifier de radicale, et qui est celle préconisée par la majorité des organes de la société civile. La même source espère que cette étude permettra «de faire avancer la réflexion pour atteindre l’objectif de cette étude, celui de réfléchir et proposer le ou les moyens susceptibles de mettre fin au mariage des enfants».

Cette conférence a connu la présence de plusieurs représentants de la justice, et les ambassadeurs de plusieurs pays internationaux, dont l’Allemagne, la Grande-Bretagne et le Danemark. Nikolaj Harris, ambassadeur du Danemark, a déclaré que le Maroc a réalisé plusieurs avancées dans ce domaine durant les deux dernières décennies, notamment en ce qui concerne les droits des femmes. Il souligne que les mariages des mineurs constituent «une violation des droits des enfants» et y mettre fin fait partie des 17 objectifs de développement durable (ODD) à l’horizon 2030 fixés par l’Union européenne.

Classes sociales : la dangereuse fracture

La haine des riches contre le mépris des pauvres. La société marocaine vit sous l’impulsion de dang...

Royaume-Uni : quelles sont les conditions pour s’y rendre depuis le Maroc ?

Alors que le monde continue de se déconfiner progressivement, de nombreuses personnes en profitent pour partir à l’étranger ou réserver des vacances, notamment au Royaume-Uni. Toutefois, ce pays est d...

Aïd Al-Adha : 5,8 millions de têtes d’ovins et de caprins identifiées

Dans le cadre des préparatifs de Aïd Al-Adha 1442, l’opération d’identification des bêtes se poursuit. En effet, la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR) et l’Association nationa...

Plus de 87% des eaux des plages marocaines conformes

Ce vendredi 18 juin, le département de l’Environnement du ministère de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement a organisé une conférence de presse afin de présenter les résultats du rapport nationa...

Quel avenir pour la Radio au Maroc ? (avec Imad Kotbi)

Du jonglage au DJing en passant par la RNT, Imad nous fera voyager avec lui depuis ses débuts et sa formation, jusqu’à cette époque où la Radio évolue et ses méthodes aussi. Comment a-t-il débuté ? Qu...

Marhaba 2021 : quand le Maroc tend les bras à ses immigrés

Le Conseil de gouvernement a approuvé ce jeudi un projet de décret instituant « une indemnité de tr...