Aller au contenu principal

Le ton monte entre Nasser Bourita et son homologue algérien

Par Khansaa Bahra, Publié le 02/03/2020 à 15:45, mis à jour le 02/03/2020 à 18:35
Teaser Media
Bourita et Boukadoum

En réaction aux multiples déclarations émises par Alger pour «condamner» l’ouverture de plusieurs consulats généraux dans les provinces marocaines du Sud, le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a souligné que ces actions sont contraires au droit international. Bourita, qui était l’invité du Grand Format sur site Le360, a ajouté que «l’Algérie apporte la preuve qu’elle est la principale partie au conflit du Sahara», soulignant que : «cette mobilisation quotidienne de la diplomatie algérienne ne nous surprend pas». «Le Maroc est dans une logique de construction... Si une partie veut se mettre en travers de cette logique, qu’elle assume ses responsabilités», a affirmé le chef de la diplomatie marocaine.

Cette déclaration fait référence à l’Algérie, dont le gouvernement continue d’exprimer son soutien au Front Polisario et à ses revendications d’indépendance. Elle fait également suite aux propos avancés par le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum. Ce dernier a clairement indiqué lors d’une récente conférence de presse que son pays continuera de mener des manœuvres hostiles pour contester la souveraineté du Maroc sur le Sahara. Lors d’une autre sortie médiatique, Boukadoum a également réagi aux dernières déclarations de Bourita sur l’Algérie, qu’il a qualifiées «d’exhibitionnistes» et de «provocatrices». En «Algérie, toutes les autorités, que cela soit aux Affaires étrangères ou ailleurs, font attention à ne pas jeter de l’huile sur le feu, notamment dans les relations avec le Maroc.... J’aurais aimé que le ministre marocain des Affaires étrangères ne fasse pas de telles déclarations», a-t-il ajouté.

Opération Marhaba : une subvention de 4,5 milliards de DH de l'État

Le Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani s’est rendu ce mardi après-midi au Parlement pour prend...

Sahara : quelles perspectives 6 mois après la reconnaissance américaine ?

Ce mois de juin marque le sixième mois après la signature de la proclamation américaine reconnaissant la marocanité du Sahara et qui a été élaborée par l’administration Donald Trump. Depuis, le Maroc ...

Maroc-Espagne : des migrants clandestins marocains encore à Sebta

3.000 migrants clandestins marocains, dont 830 mineurs, sont encore sur le "territoire espagnol", et ce un mois après la crise migratoire de Sebta. C’est ce qu’a affirmé Juan Vivas, chef du gouverneme...

Un dîner en l'honneur de la délégation du Hamas

Dans son journal télévisé arabophone de 21h, la première chaine de télévision marocaine a révélé que le roi Mohammed VI a offert un dîner en l’honneur d’Ismail Haniyeh, le chef du Hamas. Ce dernier, a...

Élections 2021 : une commission de suivi créée

Sur instructions royales, la commission centrale chargée du suivi des élections a été créée ce mard...

Résolution du conflit israélo-palestinien : le rôle significatif du Maroc

Convié par le Parti de la justice et du développement (PJD), Ismail Haniyeh, chef du mouvement pale...