Aller au contenu principal

L’emploi, une zone d’insécurité

Le tableau du marché du travail dépeint par le Haut Commissariat au Plan n’est pas très reluisant. Plus de la moitié des salariés (55%) ne disposent d’aucun contrat formalisant leur relation avec l’employeur. En outre, une faible proportion d’actifs occupés bénéficie d’une couverture médicale liée à l’emploi (seulement 24%) et très peu sont affiliés à un régime de retraite (seulement 22%). Cette vue d’ensemble masque des situations variées selon le statut du travailleur et le secteur d’activité.

Par J.R.Y, Publié le 26/02/2020 à 16:57, mis à jour le 26/02/2020 à 17:07
Teaser Media
L’emploi, une zone d’insécurité

Avoir un travail ne garantit pas une vie décente. L’éclairage du Haut commissariat au plan (HCP) sur la population active occupée conforte le constat effectué par Bank Al-Maghrib il y a quelques années. Plus de la moitié des salariés (55%) ne disposent d’aucun contrat formalisant leur relation avec l’employeur, relève le HCP. 25% dispose d’un contrat à durée indéterminée, 11% d’un contrat à durée déterminée et 5,8% d’un contrat verbal. Cette situation laisse les travailleurs sans contrat à la merci des employeurs. Dans beaucoup de cas, ils n’ont pas de recours possibles en cas de licenciement abusif. Par ailleurs, une faible proportion d’actifs occupés, seulement 24%, bénéficie d’une couverture médicale liée à l’emploi. Cet avantage varie en fonction de la qualification. Seulement 11% des personnes n’ayant aucun diplôme sont affiliés à un système de couverture médicale contre 72% chez les diplômés. Cette vue d’ensemble masque des disparités selon les secteurs et en fonction du statut. Plus de 4 salariés sur 10 disposent d’une couverture médicale. Les industries sont les plus ouvertes sur ce sujet avec un taux de couverture de 41% et 36% dans le secteur des services. En revanche, le taux de couverture se limite à 13% dans le BTP et 5% dans l’agriculture et la pêche. Par ailleurs, la part des actifs occupés affiliés à un régime de retraite n’atteint pas 25%. C’est une source de risque à ne pas négliger.

En 2019, la population en âge d’activité (15 ans et plus) a atteint 26,3 millions de personnes dont 12 millions sont des actifs (10,9 millions pourvus d’un emploi et 1,1 million en situation de chômage) et 14,3 millions sont en dehors du marché de travail. Le taux d’activité a atteint 45,8% à fin 2019. Il s’établit à 42,3% en milieu urbain et 52,2% en milieu rural.

Futur gouvernement : les attentes des opérateurs économiques

La majorité des composantes du tissu économique marocain se sont réjouis des résultats des élection...

Le soutien public aux associations dépasse 3,6 MMDH en 2018

Le ministère d’État chargé des droits de l’Homme et des relations avec le Parlement vient de publier son rapport annuel sur le partenariat entre l’État et les associations pour l’année 2018. Selon ce ...

Air France-KLM Afrique du Nord-Sahel : un nouveau DG au Maroc

Le 1er septembre, Nicolas Fouquet a été nommé directeur général d’Air France-KLM pour la région Afrique du Nord-Sahel. Cette région, dont le bureau est basé à Casablanca, regroupe sept pays, à savoir ...

Maroc : les chantiers qui attendent le nouveau gouvernement

Après l’euphorie de la victoire, le nouveau gouvernement dirigé par Aziz Akhannouch devra s’atteler...

OMPIC : progression positive des créations d’entreprises

L’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) est un organisme qui met à la disposition des opérateurs économiques et du grand public des bulletins réguliers qui retracent l’ac...

Le Salvador : le bitcoin est désormais une monnaie légale

Étant décentralisées, les cryptomonnaies ne dépendent pas des banques. En raison des fluctuations rapides de leur valeur, elles ont été largement rejetées par l’économie traditionnelle et généralement...