Aller au contenu principal

Commerce : création d’une "zone franche" entre Fnideq et Ceuta

Par Khansaa Bahra, Publié le 26/02/2020 à 15:47, mis à jour le 26/02/2020 à 17:31
Teaser Media
Création d’une zone franche entre Fnideq et Ceuta

Ce mercredi 26 février, Médias24 a confirmé que le Maroc s’apprête à construire une "zone franche" entre Fnideq et l’enclave espagnole de Ceuta. Cette zone commerciale s’étendra sur 23 hectares à Fnideq sur un foncier appartenant à Tanger Med Spécial Agency (TMSA). Selon la même source, l’Agence pour la promotion et le développement du Nord a récemment lancé un appel d’offres pour la réalisation de la première tranche de cette zone, notamment les travaux de terrassement, d’assainissement et de voiries. L’ouverture des plis est prévue le 6 avril. La construction, qui démarrera six mois après l’attribution de ce marché, devrait s’achever d’ici la mi-2021.

Cette zone vise à offrir une alternative légale à la contrebande en provenance de l’enclave espagnole. Elle concernera les commerçants des deux villes, qui mènent depuis des mois des mouvements de contestation suite à la fermeture du poste frontalier Tarajal II. Cette décision intervient après une série de mesures prises par le gouvernement marocain à l’encontre du commerce transfrontalier et de la contrebande que connaît la frontière avec l’enclave espagnole.

Sage présente les résultats de son baromètre TVA

Le leader du marché des solutions de comptabilité, de paie et de gestion commerciale dans le cloud, Sage a organisé une table-ronde sous le thème "Comment la dématérialisation fiscale peut-elle contri...

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...

Finances publiques : un déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 24,6 milliards de DH (MMDH) pour les cinq premiers mois de cette année, contre un déficit de 23,3 MMDH à fin mai 2020. ...

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son ...

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...