Aller au contenu principal

L'ONCF augmente ses prix

Par Khansaa B., Publié le 07/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Ce lundi 6 mai, les prix des tickets de l'ONCF ont connu une augmentation de 2 à 3 dirhams sur les liaisons Casablanca - Rabat et Rabat - Kénitra.

 

Ainsi, le billet de Rabat - Casablanca coutera 40 dirhams, au lieu 37 dirhams. Le prix d'un ticket des voyages entre Rabat et Kénitra varie entre 18 et 24 dirhams selon les heures de départs, une hausse de 2 dirhams.

 

L'ONCF appelle cette hausse un "alignement de prix", la société a mis au même tarif le prix de la navette et celui du train de grandes lignes (Train Al Atlas). Elle assure aussi "continuer d’œuvrer pour faciliter le quotidien des navetteurs grâce à un temps de parcours nettement raccourci de 55 min seulement entre Casablanca et Rabat, et une meilleure maitrise de la ponctualité atteignant 91%".

Terrorisme : le Maroc a contribué à l’élimination d’Oussama Ben Laden

Ce dimanche 24 janvier, Cherkaoui Habboub, le nouveau directeur du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ), a déclaré que «le Maroc a fourni des renseignements aux États-Unis pendant sa guerr...

Santé : le ras-le-bol des professionnels du secteur

Le silence du gouvernement et du ministère de la Santé face aux revendications des professionnels d...

Vacciner 33 millions de Marocains d'ici fin mai, est-ce possible ?

Alors que la vaccination de masse anti-Covid-19 a déjà commencé dans plusieurs pays, la campagne ma...

Covid-19 : Interpol met en garde contre le risque de vol des vaccins

Interpol vient de lancer une alerte mondiale adressée à ses 194 pays membres, dont le Maroc, afin de les prévenir du risque d’éventuelles attaques de réseaux criminels visant le pillage et le vol de v...

Vaccination contre la Covid-19 : les étapes à suivre

Le Maroc lance cette semaine sa campagne de vaccination. À cet effet, le portail “Liqahcorona.ma” a...

Mariage des mineures : l’accélération de l’amendement de la loi s’impose

Dans son édition de ce lundi 25 janvier, le quotidien arabophone Bayane Al-Youm rapporte que les députés aspirent à amender le Code de la famille, dont certaines dispositions sont jugées discriminatoi...