Aller au contenu principal

Hajj : les nouveautés de la saison 2020

La Commission royale chargée du pèlerinage s’est réunie ce lundi pour approuver le plan d’organisation du Hajj, au titre de l’année 1441 de l’Hégire. Les nouveautés ont ainsi été dévoilées. Selon le ministre des Affaires islamiques, Ahmed Taoufiq, qui a présidé cette réunion, les frais du pèlerinage ne connaîtront pas d’augmentation. Les pèlerins marocains devront verser ces frais du 2 au 13 mars prochain auprès des bureaux d’Al Barid Bank, à travers toutes les régions du royaume.

Par Khansaa Bahra, Publié le 18/02/2020 à 15:31, mis à jour le 18/02/2020 à 18:32
Teaser Media
pèlerinage

Réunie ce lundi 17 février à Rabat sous la présidence du ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Taoufiq, la Commission royale chargée du pèlerinage a approuvé le plan d’organisation du Hajj au titre de l’année 1441 de l’Hégire. Taoufiq a indiqué que «sur ordre de Sa Majesté le roi Mohammed VI, les frais du pèlerinage ne connaîtront pas d’augmentation» cette année.

Ainsi, le montant total des frais de pèlerinage a été fixé à 50445 dirhams, argent de poche non inclus. Ce montant comprend 538 dirhams de frais supplémentaires ajoutés par les autorités saoudiennes. Les frais couvrent l’hébergement et les repas à la Mecque et à Médine, le transport et les services supplémentaires à Mina et Arafat, le transport des bagages, des bus supplémentaires à l’intérieur des lieux saints, les billets de voyage aller-retour (11 000 dirhams). Les coûts concernent également la redevance d’encadrement et les frais de vaccination contre la méningite et le rhume (419 dirhams) ainsi que ceux des services d’Al Barid Bank. Selon le ministre, ces frais couvrent également le coût d’une taxe d’octroi du visa (300 rials saoudiens hors TVA), d’une taxe pour l’assurance intégrale (100 rials saoudiens hors TVA) ainsi que la TVA en vigueur en Arabie saoudite (5%). En ce qui concerne le montant de l’argent de poche, la dotation spéciale du pèlerinage a été fixée à 1000 DH. Ils peuvent également utiliser une dotation touristique plafonnée à 45000 MAD. La commission a convenu de maintenir le versement des frais auprès des bureaux d’Al Barid Bank. Selon les décisions prises lors de la réunion, le règlement des frais du pèlerinage se fera du 2 au 13 mars prochain en un seul versement, pour le circuit officiel ainsi que pour les agences de voyages.

Par ailleurs, les compagnies aériennes qui transporteront les pèlerins, notamment la RAM et Saudia, devront fixer un délai pour établir le calendrier du circuit officiel et le communiquer au ministère. Le séjour a été fixé à 28 jours minimum et 30 jours maximum. En dehors de cette période, les frais de prise en charge des pèlerins seront imputés aux deux compagnies. Si un pèlerin ne parvient pas à se rendre en Arabie saoudite, la RAM et Saudia s’engagent à rembourser le montant total du billet. De plus, la date du retour ne pourra pas être changée sans l’accord de la délégation marocaine du pèlerinage. En outre, des sièges seront réservés aux encadrants accompagnant les pèlerins (un encadrant pour 50 pèlerins). Pour le transport des bagages des pèlerins marocains, le poids maximum est de 46 kg, soit deux valises de 23 kg chacune. L’excès de bagages sera payé 40 rials saoudiens le kilogramme.

Taoufiq a indiqué que les autorités saoudiennes ont donné une suite favorable à la demande du Maroc d’augmenter le nombre de pèlerins marocains. Ainsi, les lieux saints accueilleront un total de 34 000 Marocains par an, soit une hausse de 2 000 pèlerins. Afin de faciliter leur déplacement, 150 bus ont été ajoutés à la flotte de transport des Marocains. Cette dernière a ainsi atteint un total de 380 bus. La période d’inscription au tirage au sort pour le pèlerinage de la saison 1442 de l’Hégire a été fixée du 13 au 24 avril 2020. Les candidats qui ont déjà accompli le pèlerinage durant les dix dernières années ne seront pas inscrits. Un quota de 15% sera réservé aux personnes âgées qui doivent être accompagnées, selon les conditions en vigueur.

Finalement, la commission a souligné la nécessité du renforcement des examens médicaux pour ceux qui souhaitent voyager. Compte tenu des «problèmes enregistrés à ce sujet durant les saisons précédentes», de nouvelles conditions ont été fixées. Le voyage ne sera autorisé qu’aux personnes aptes physiquement et mentalement, ainsi que celles qui ne souffrent pas de maladies chroniques ou en stade avancé. Les femmes enceintes de 6 mois ou plus durant la période de pèlerinage ne seront pas autorisées à y participer.

Classes sociales : la dangereuse fracture

La haine des riches contre le mépris des pauvres. La société marocaine vit sous l’impulsion de dang...

Royaume-Uni : quelles sont les conditions pour s’y rendre depuis le Maroc ?

Alors que le monde continue de se déconfiner progressivement, de nombreuses personnes en profitent pour partir à l’étranger ou réserver des vacances, notamment au Royaume-Uni. Toutefois, ce pays est d...

Aïd Al-Adha : 5,8 millions de têtes d’ovins et de caprins identifiées

Dans le cadre des préparatifs de Aïd Al-Adha 1442, l’opération d’identification des bêtes se poursuit. En effet, la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR) et l’Association nationa...

Plus de 87% des eaux des plages marocaines conformes

Ce vendredi 18 juin, le département de l’Environnement du ministère de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement a organisé une conférence de presse afin de présenter les résultats du rapport nationa...

Quel avenir pour la Radio au Maroc ? (avec Imad Kotbi)

Du jonglage au DJing en passant par la RNT, Imad nous fera voyager avec lui depuis ses débuts et sa formation, jusqu’à cette époque où la Radio évolue et ses méthodes aussi. Comment a-t-il débuté ? Qu...

Marhaba 2021 : quand le Maroc tend les bras à ses immigrés

Le Conseil de gouvernement a approuvé ce jeudi un projet de décret instituant « une indemnité de tr...