Aller au contenu principal

Taghazout Bay : La société d'aménagement garde le silence

Ce mardi, la presse est revenue en masse sur les démolitions qu’ont connues plusieurs constructions de la station balnéaire Taghazout Bay. Le week-end dernier, la Société d’aménagement et de promotion de la station de Taghazout (SAPST) a reçu un ordre du ministère de l’Intérieur de raser 24 villas en raison du dépassement de la superficie autorisée. Elle ne s'est pas exprimée depuis alors qu'une commission d'enquête a été dépêchée sur place pour investiguer sur les irrégularités de ce chantier.

Par Mohamed Laabi, Publié le 18/02/2020 à 15:03, mis à jour le 06/01/2021 à 10:37          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Taghazout Bay

Ce mardi, la presse marocaine s'est beaucoup attardée sur la colère royale qui a ébranlé le chantier touristique de la station balnéaire Taghazout Bay. «Taghazout Bay : Bye Bye l’Anarchie», titre Al Ahdath Al Maghribia dans son article du mardi 18 février 2020. «Le Tsunami Taghazout secoue le ministère de l’Intérieur», titre pour sa part Assabah. Le journal affirme que la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) a ouvert une enquête concernant les autorisations de constructions des villas de la station balnéaire. Selon la même source, 54 villas seraient concernées par cette enquête. Les responsables du projet ont reçu ce week-end l’ordre de démolir des villas dans un délai qui ne dépasse pas les 48 heures, souligne Al Akhbar. Parmi les raisons évoquées, le dépassement de la superficie autorisée. Le ministère estime qu’il y a eu «infraction à la réglementation en matière d’urbanisme». Ces derniers ont dépêché une commission pour mener des investigations sur les autres irrégularités de ce chantier qui se trouve à 18 kilomètres du centre d’Agadir.

La société Sud Partners, du groupe Akwa Group détenu par Aziz Akhannouch, est également sous les feux des projecteurs. Elle a été priée de démolir 24 villas dépassant les superficies autorisées au niveau des sous-sols pour trois raisons : «Non-respect du coefficient d’occupation du sol en augmentant la superficie construite au niveau de trois ailes» ; «changement de l’emplacement des citernes de gaz sans autorisation» ; «modification non autorisée d’une façade», rapporte l'Économiste ce mardi.

Silence Radio 

Prés de 72 heures après les faits, les responsables de la société d’aménagement et de promotion de la station de Taghazout (SAPST), détenue par 4 actionnaires (CDG développement, Sud Partners, Ithmar Al Mawarid et la société marocaine d’ingénierie touristique), refusent de livrer tout commentaire à ce sujet. Seul le président de la Confédération nationale du Tourisme, Fouzi Zemrani, a accordé une interview à Médias24. «Il faut prendre ces suspensions et démolitions comme une bonne nouvelle, car la haute saison pour Taghazout est censée se situer en hiver et pas en été et parce que la seule destination qui peut vraiment la concurrencer est les îles Canaries». Ce dernier estime que l’ouverture finale de l’offre hôtelière prévue l’été prochain laisse de la marge aux propriétaires pour régler tous les dysfonctionnements et les dépassements constatés.

Six universités marocaines parmi les meilleures universités arabes

Ce mardi 27 juillet, le Times Higher Education (THE) a publié son nouveau classement des universités arabes, basé sur des critères liés à la réputation, la coopération et l’impact social. Issue de 14 ...

Covid-19 : une journée record à tous les niveaux

Le mardi 27 juillet 2021 a vu le Royaume battre de nouveaux records dans sa lutte contre la pandémi...

Comment consommer correctement des glucides ?

Dans ce podcast dédié à la musculation, la santé, la nutrition et au développement personnel, le sujet du jour sont les glucides. Dans cet épisode de La pause Fitness, il s’agit de comment consommer l...

Sinopharm : le Maroc reçoit un million de doses

Ce mardi 27 juillet, le Maroc a reçu une nouvelle cargaison de vaccins en provenance de la Chine. Il s’agit d’un million de doses du vaccin chinois Sinopharm. Ainsi, suite à cette livraison, le Maroc ...

Prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 septembre

Ce mardi 27 juillet, le gouvernement a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 septembre 2021 à 18h. Cette décision intervient dans le cadre des efforts de lutte contre la propagati...

Covid-19 : le gouvernement joue la carte de l'omniprésence

Afin d’inciter le maximum de personnes à se faire vacciner contre la Covid-19, le ministère de la S...