Aller au contenu principal

Accident de la route : une perte humaine et économique

Les chiffres portant sur les accidents de la route annoncés la semaine dernière donnent froid dans le dos et sont très loin des objectifs fixés par la stratégie nationale de la sécurité routière (2017-2026). Durant l’année 2019, les accidents de la route ont fait près de 3400 morts et 8400 blessés graves. Le phénomène prend de l’ampleur et entraine des dégâts humains et économiques conséquents.

Par Mohamed Laabi, Publié le 17/02/2020 à 16:59, mis à jour le 19/02/2020 à 22:48
Teaser Media
Accident de la route

Vendredi dernier, le ministère de l’Équipement, du Transport, de la logistique et de l’eau, a souligné le nombre de morts dans les accidents de la route en 2019. Au total, ils sont plus de 3384 personnes à avoir péri sur les routes marocaines en 2019 (baisse de 2,9% par rapport à 2018). 8417 personnes ont été grièvement blessées (baisse de 3,53% par rapport à 2018). Parmi les victimes décédées figurent 869 piétons (25,68% de l’ensemble des morts) et 1 235 usagers des 2 et 3 roues (36,50% du total des morts), rapporte Aujourd’hui le Maroc.

Les chiffres sont très loin des objectifs fixés par la stratégie nationale de la sécurité routière (2017-2026). L’objectif était de réduire le nombre de morts dans les accidents de la route de 25% d’ici 2021 et de 50% d’ici 2026. Cependant, le chef du gouvernement Saad Dine El Otmani ne dramatise pas la situation et estime que cette baisse est porteuse d’ambitions. «Ces améliorations doivent encourager la poursuite de la mobilisation pour réduire les importants dommages des accidents, qui occasionnent également une perte économique et matérielle annuelle de près de 2,5% du PIB», a souligné El Otmani, vendredi dernier à Rabat, lors d’une réunion du comité interministériel chargé de la sécurité routière.

Lors de cette rencontre, le chef du gouvernement a rappelé la nécessité de poursuivre les efforts sur la sensibilisation et la prévention contre ce phénomène. Il a souligné l’importance de l’insertion de l’éducation à la sécurité routière dans le milieu scolaire, tout en envisageant des moyens innovants et en intégrant les moyens technologiques disponibles dans ce domaine. El Otmani a également souligné que le gouvernement inscrit ce chantier parmi ses priorités et que l’objectif final est de réduire de moitié le nombre de décès causés par les accidents de la circulation d’ici à 2026.

Sinopharm : le Maroc reçoit un million de doses

Ce mardi 27 juillet, le Maroc a reçu une nouvelle cargaison de vaccins en provenance de la Chine. Il s’agit d’un million de doses du vaccin chinois Sinopharm. Ainsi, suite à cette livraison, le Maroc ...

Prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 septembre

Ce mardi 27 juillet, le gouvernement a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 septembre 2021 à 18h. Cette décision intervient dans le cadre des efforts de lutte contre la propagati...

Covid-19 : le gouvernement joue la carte de l'omniprésence

Afin d’inciter le maximum de personnes à se faire vacciner contre la Covid-19, le ministère de la S...

Covid-19 : ce qu’il faut savoir sur le variant Delta

Le variant Delta de la Covid-19 est devenu le plus répandu au monde. 60% plus contagieux que la souche britannique Alpha, Delta est aujourd’hui présent dans la majorité des pays et a même forcé plusie...

Covid-19 : le Maroc déterminé à accélérer sa campagne de vaccination

Le ministère de la Santé annonce ce lundi 26 juillet que la vaccination contre la Covid-19 peut désormais se faire dans n’importe quel centre de vaccination au Maroc et sans rendez-vous. Ainsi, toute ...

Le calendrier des vacances scolaires 2021-2022

Les parents peuvent d’ores et déjà consulter les dates des vacances scolaires des élèves de la maternelle au lycée, pour la rentrée 2021-2022. En effet, le ministère de l’Éducation nationale, de la Fo...