Aller au contenu principal

Finances publiques : les dépenses démarrent l’année en fanfare

Après un mois, l’exécution de la loi de finances fait apparaître un déficit budgétaire de 1,9 milliard de DH, contre 674 millions de DH une année auparavant. S’il est hasardeux de tirer des conclusions après seulement un mois, la forte progression des dépenses est marquante. De leur côté les recettes ont marqué une légère hausse de seulement 0,6%. Le gouvernement espère réduire le déficit à 3,5% du PIB cette année sous l’hypothèse d’une croissance de 3,7% puis le ramener à 3% à l’horizon 2022.

Par J.R.Y, Publié le 13/02/2020, mis à jour le 13/02/2020
Teaser Media
Finances

Après un mois en 2020, le déficit budgétaire s’est établi à 1,9 milliard de DH contre 674 millions de DH à la même période l’année dernière. En janvier, les recettes ordinaires ont augmenté de 0,6% alors que les dépenses ont flambé de 28%. Les besoins de financement s’élèvent à 7,8 milliards de DH, en augmentation de 27% mais il serait malvenu de tirer des conclusions après seulement un mois. Pour rappel, le gouvernement espère réduire le déficit à 3,5% du PIB cette année puis le ramener à 3% à l’horizon 2022.

Forte augmentation des dépenses

Toutefois, la forte progression des dépenses ordinaires en janvier est marquante. Les charges de personnel ont grimpé de 40% pour s’établir à 12,6 milliards de DH. Contrairement aux publications précédentes, les dernières concernant cet indicateur incluent les charges sociales qui étaient comptabilisées dans une autre rubrique. Ce changement est lié aux nombreuses remarques de la Cour des comptes. L’ancienne présentation ne permettait pas d’identifier le coût réel du personnel de l’État. Les autres postes au niveau des dépenses affichent aussi des hausses à deux chiffres notamment les charges de compensation.

Stagnation des recettes

Du côté des recettes, pas grand-chose à signaler après seulement 30 jours si ce n’est la hausse de 11% de l’impôt sur les sociétés et l'augmentation de 10% des droits de douane. Plus de 4,6 milliards de DH d’impôts sur le revenu ont été collectés en janvier (+2,2%), soit 10% des prévisions pour l’ensemble de l’année. Les recettes de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) ont augmenté de 4% à 6,5 milliards de DH alors que celles de la TIC ont décroché de 16% à 2,7 milliards de DH.


  • Partagez

Changement dans l’organigramme d’Attijariwafa bank

Le groupe Attijariwafa bank procède à une refonte de son organisation interne. Mohamed El Kettani, ...

Coronavirus : la finance mondiale en panique

Restées relativement insensibles au coronavirus jusqu’ici, les bourses mondiales sont prises de pan...

Amnistie fiscale : la déclaration rectificative désormais opérationnelle

La déclaration rectificative est enfin opérationnelle. Un guide pratique sur l’ensemble des amnisties a été rendu publique ce mardi sur le site de la Direction générale des impôts (DGI). Le dernier dé...

Programme Génération Green : 2 milliards de DH accordés par la Banque mondiale

La Banque mondiale signera un partenariat avec le gouvernement pour le financement et l’assistance ...

Finance participative : plus de demandes de financements que de dépôts

Les banques et fenêtres participatives ont accordé 9,3 milliards de DH de crédits à fin 2019, essen...

SIA de Paris 2020 : le Maroc participe avec 30 coopératives agricoles

Le Salon international de l’agriculture de Paris (SIAP) a ouvert ses portes, samedi 22 février, à Paris Expo Porte de Versailles. Cette 57e édition a été inaugurée par le président français, Emma...