Aller au contenu principal

Fake news : le Maroc a-t-il vraiment acheté des bus d’occasion israéliens ?

Par Khansaa B., Publié le 13/02/2020, mis à jour le 13/02/2020
Teaser Media
bus

Le Maroc aurait reçu une flotte de bus d’occasion provenant d’Israël, rejetée par l’Italie. Dimanche dernier, le média italien Il Masseggero a affirmé que la ville de Rome avait rejeté les 70 bus d’occasion après qu’il «se soit avéré qu'ils étaient vieux de 10 ans» et n’étaient pas respectueux de l’environnement. Selon le quotidien italien, Davide Bordoni, conseiller municipal de la ville de Rome, a déclaré que l’Italie devrait enquêter sur le sort des bus israéliens qui «selon la presse se sont retrouvés au Maroc»

La présidente de l’Établissement de coopération intercommunale (ECI), Imane Sabir, a démenti ces révélations. Le maire de la métropole, Abdelaziz El Omari (PJD), a également démenti l’information publiée par le journal italien. «J’affirme à l’opinion publique qu’aucun bus “israélien” destiné aux transports publics n’a été et ne sera importé, contrairement à ce qui a été publié par certains sites et sur les réseaux sociaux», précise-t-il dans des déclarations rapportées, hier soir, par Alyaoum24.

Notons qu’afin de mettre fin à la large crise de transport dont souffre la ville depuis quelques mois, 300 bus d’occasion devraient être mis en circulation à Casablanca. Une première partie de cette flotte est arrivée au port de la ville le 23 novembre 2019. Il s’agit d’une trentaine de bus importés de différents pays d’Europe, notamment d’Allemagne, d’Italie et d’Espagne. Le reste des bus devrait arriver début 2020. De plus, le délégataire du transport urbain par bus dans le Grand Casablanca, Alsa Al Baida, avait annoncé que le premier lot de bus neuf serait mis en service dans la capitale économique et ses régions à partir de septembre 2020.

Les rumeurs concernant des bus en provenance d’Israël ont fait suite à des rumeurs concernant l’acquisition par Rabat de trois drones de fabrication israélienne. Cette information est une fake news, selon FAR-Maroc, une page Facebook spécialisée dans l’actualité militaire des Forces armées royales (FAR). Dans un communiqué, le site d’information militaire avait démenti ces informations qui «ont coïncidé avec la présentation de la proposition de nouveau plan de paix au Proche-Orient». Le site avait estimé qu’il était question «de manœuvres ayant pour but de ternir l’image du Maroc dans cette phase sensible du problème de Jérusalem-Est, et de dénigrer la lutte permanente du royaume» pour la ville sainte depuis des décennies.


  • Partagez

Casablanca : deux semaines de restrictions supplémentaires

C’est officiel, le gouvernement a annoncé dans un communiqué la prolongation des mesures de restrictions visant Casablanca de deux semaines supplémentaires à compter du lundi 21 septembre. Le nombre d...

Le Maroc passe commande pour les vaccins d'Astrazeneca

Le Maroc fait une nouvelle commande pour les vaccins contre le nouveau coronavirus. Un mémorandum d’entente pour l’acquisition de vaccins anti-Covid 19 produits par la Société "R-Pharm", sous licence ...

Déception et colère sont les mots d’ordre de cette rentrée scolaire

La reprise des cours en présentiel a été reportée dans plusieurs écoles du Royaume en raison de l’e...

Lutte contre le coronavirus : Tanger, le modèle à suivre

La ville du Détroit a connu une large amélioration de sa situation épidémiologique durant ce mois d...

Étude sur l’immunité collective au Maroc : 0,7% de la population a des anticorps

Ce jeudi 17 septembre, le ministère de la Santé a publié les résultats préliminaires d’une étude de séroprévalence recommandée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Selon cette investigation,...

La mort du petit Adnane vue par les hebdos

Le triste destin du petit Adnan Bouchouf, disparu le 7 septembre 2020 et retrouvé violé et enterré ...