Aller au contenu principal

Ramadan : son histoire et ses traditions

L'observation de la lune marque le début du Ramadan, le mois le plus sacré dans la culture islamique.

Par Khansaa Bahra, Publié le 06/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Chaque année, les musulmans du monde entier attendent impatiemment l'apparition de la lune qui marque le premier jour officiel du ramadan, le neuvième mois du calendrier islamique. Le ramadan de cette année devrait commencer ce mardi 7 mai et se terminer le 4 juin avec les célébrations de l'Aïd al-Fitr.

 

L'Origine du ramadan :

Le ramadan, l’un des mois du calendrier islamique, qui fait également partie des calendriers des anciens Arabes. Le nom de Ramadan provient de la racine arabe «ar-ramad», qui signifie chaleur brulante.

 

610 ans après. J.-C., l'ange "Jibril" est apparu au prophète Mohammed et lui a révélé le Coran, le livre sacré de l'islam. Cette révélation, Laylat Al Qadar - ou la "Nuit du pouvoir" - aurait eu lieu pendant le ramadan. Les musulmans jeûnent au cours de ce mois pour commémorer la révélation du Coran, mais aussi pour comprendre la souffrance des gens pauvres qui ont du mal à trouver de la nourriture et à manger à leur faim.

 

Règles et coutumes :

Pendant le ramadan, les musulmans cherchent à s'élever spirituellement et à renforcer leurs relations avec Allah. Ils le font en priant et en récitant le Coran, en rendant leurs actions intentionnelles et désintéressées en s'abstenant de bavarder, de mentir et de se battre.

 

Al-Iftar est une occasion pour les musulmans de se réunir avec d'autres membres de la communauté et de rompre leur jeûne ensemble. Puisque le prophète Mohammed rompait son jeûne avec des dattes et un verre d'eau, les musulmans mangent des dattes à la fois au suhoor et à l'iftar. Un aliment de base du Moyen-Orient, les dattes sont riches en nutriments, faciles à digérer et fournissent au corps du sucre après une longue journée de jeûne.

 

Après le dernier jour du ramadan, les musulmans célèbrent l'Aïd al-Fitr, trois jours de fête au cours desquels ils se rassemblent pour prier, manger, échanger des cadeaux et rendre hommage à leurs proches décédés.

La maternité célibataire au Maroc, entre exclusion et injustice

Pècheresses, hors-la-loi. Ainsi sont qualifiées les femmes qui ont un enfant hors mariage au Maroc....

Réforme du système de santé : le choix judicieux du Royaume

Le roi Mohammed VI a donné la semaine dernière le coup d’envoi d’un grand chantier pour la générali...

600 infractions en matière des prix et de qualité durant châabane

Selon le département des affaires générales et de la gouvernance, relevant du ministère de l’Économie, les contrôles, durant le mois de châabane, des prix et de la qualité des produits alimentaires de...

Vente en ligne de médicaments : une grande menace pour les Marocains

En raison de la pandémie de la Covid-19 et des restrictions mises en place pour l’endiguer, le e-co...

Les origines du féminisme au Maroc

Dans cet épisode de Radio Maarif, la professeur Latifa El Bouhsini explique les origines du féminisme au Maroc. Entre la bataille pour l'enseignement et la lutte pour l'égalité des droits, ces sources...

Les dates du baccalauréat 2020-2021 dévoilées

Ce lundi 19 avril, le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a annoncé que les épreuves de l’examen national ...