Aller au contenu principal

Tindouf : Nouvelles Manifestations et sit-in

Par Khansaa B., Publié le 06/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le samedi 4 mai, près de 250 personnes ont manifesté, à Rabouni, contre la décision de limiter l’octroi des autorisations de circulation extra-muros prise par les autorités algériennes.

 

Les manifestants, hommes et femmes de tout âge, ont profité de cette occasion pour demander la libération des 14 militants détenus depuis le 28 avril dernier.

 

Les protestataires ont répété "Pacifique, pacifique, non à la violence et non à Dhaïbia", Dhaïba étant le nom de la prison où les manifestants du 28 avril ont été détenus. Ils insistent sur le caractère pacifique de leur démarche et rejettent la répression.

 

Le sit-in, qui a eu lieu à Rabouni face au siège du Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR), a duré de 10h30 à 13h00. Les manifestants ont organisé ensuite une marche autour de la région de Rabouni.

Terrorisme : le Maroc a contribué à l’élimination d’Oussama Ben Laden

Ce dimanche 24 janvier, Cherkaoui Habboub, le nouveau directeur du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ), a déclaré que «le Maroc a fourni des renseignements aux États-Unis pendant sa guerr...

Santé : le ras-le-bol des professionnels du secteur

Le silence du gouvernement et du ministère de la Santé face aux revendications des professionnels d...

Vacciner 33 millions de Marocains d'ici fin mai, est-ce possible ?

Alors que la vaccination de masse anti-Covid-19 a déjà commencé dans plusieurs pays, la campagne ma...

Covid-19 : Interpol met en garde contre le risque de vol des vaccins

Interpol vient de lancer une alerte mondiale adressée à ses 194 pays membres, dont le Maroc, afin de les prévenir du risque d’éventuelles attaques de réseaux criminels visant le pillage et le vol de v...

Vaccination contre la Covid-19 : les étapes à suivre

Le Maroc lance cette semaine sa campagne de vaccination. À cet effet, le portail “Liqahcorona.ma” a...

Mariage des mineures : l’accélération de l’amendement de la loi s’impose

Dans son édition de ce lundi 25 janvier, le quotidien arabophone Bayane Al-Youm rapporte que les députés aspirent à amender le Code de la famille, dont certaines dispositions sont jugées discriminatoi...