Aller au contenu principal

CDG : la transformation structurelle de l’économie au cœur du débat

La Caisse de dépôt et de gestion (CDG) a tenu vendredi une conférence-débat autour de la transformation structurelle de l’économie au Maroc. Cette rencontre organisée sous le thème «transformation structurelle de l’économie marocaine, pour une croissance durable et inclusive» a été l’occasion pour le groupe CDG de partager différentes idées sur la politique industrielle que mène le royaume ainsi que sur son modèle de développement économique.

Par Mohamed Laabi, Publié le 29/01/2020 à 17:17, mis à jour le 30/01/2020 à 06:51
Teaser Media
CDG

La CDG a organisé vendredi dernier une conférence dédiée à la transformation structurelle de l’Économie marocaine. Cette conférence, animée par Abdellatif Zeghnoun, directeur général du groupe CDG, a connu la présence de plusieurs économistes et experts du domaine, dont Elie Cohen, célèbre économiste et directeur au CNRS français, rapporte le journal l’Économiste ce mercredi.

Durant cette conférence, une réflexion a été menée sur la vision de la transformation structurelle de l’économie. Pour le directeur général de la CDG, le Maroc a fait des progrès, mais n’a pas encore vu le bout du tunnel. «Les chantiers de réformes et les stratégies sectorielles initiées ont permis de réaliser de réels progrès économiques et sociaux, mais ils ne lui ont pas encore permis de converger vers les meilleures économies à revenu intermédiaire, en termes de niveaux de vie. Si les transformations structurelles au niveau sectoriel déployées depuis le début de cette décennie sont significatives, elles n’ont pas encore atteint le niveau escompté», estime Zaghnoun.

Le directeur de la CDG a ensuite présenté des statistiques sur la domination du secteur des services sur le Produit intérieur brut (PIB). «La composition du PIB est restée marquée par l’importante domination du secteur des services (57%), suivie du secteur industriel (29%) et enfin du secteur agricole (14%). Le secteur tertiaire a connu une croissance supérieure à celle du secteur industriel. Sa contribution au Produit intérieur brut est en moyenne près de deux fois et demie supérieure à celle du secteur industriel».

«L’enjeu majeur pour un développement durable, c’est la croissance à combler», précise de son côté Youssef Saâdani, directeur des études économiques à la CDG, à nos confrères d’Aujourd’hui le Maroc. Ce dernier souligne que «Si le Maroc continue avec environ 3 % de croissance, les deux tiers des Marocains resteront moins riches que les Espagnols».

L’institut CDG remarque que la transformation structurelle de l’économie marocaine donne l’impression de contourner le secteur secondaire en passant d’une économie "agricole" vers une économie de "services". L’institut en déduit que le grand défi du Maroc est celui d’entamer une grande transformation structurelle de son économie pour pouvoir augmenter son taux de croissance et améliorer la qualité de cette dernière, en termes d’inclusion et de durabilité.

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...

Finances publiques : un déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 24,6 milliards de DH (MMDH) pour les cinq premiers mois de cette année, contre un déficit de 23,3 MMDH à fin mai 2020. ...

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son ...

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...

Innovation et entrepreneuriat : le CAM et l'UM6P partenaires

Le groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) et l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont signé, mercredi, deux conventions de partenariat pour développer l'innovation et l'entrepreneuriat au Maro...