Aller au contenu principal

Réhabilitation du patrimoine architectural : Visite de l’espace historique Borj Hajoui

En marge de la 3e édition du festival de l’architecture, qui s’est tenue du 14 au 18 janvier à la région Tanger-Tétouan-AL Hoceima sous le thème « le patrimoine architectural du Maroc levier du développement territorial », la ministre Nouzha Bouchareb a visité l’espace historique Borj Hajoui en compagnie de Mohammed Mhidia, Wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, et de certains ambassadeurs de pays amis.

Par H.L.B, Publié le 21/01/2020, mis à jour le 21/01/2020
Teaser Media
Visite de l’espace historique Borj Hajoui

Cette place historique a été restaurée par la Fondation Tanger AL Madina et subventionnée par l’Initiative Nationale de développement Humain (INDH). C’est un chantier initié par Sa Majesté Mohammed VI, qui est essentiellement orienté au profit des habitants nécessiteux.

Cet espace a été réaménagé pour en faire un lieu culturel et artistique au service de la population qui veille à le préserver et à le maintenir en bon état. Adil Hafidi Alaoui, président de la Fondation Tanger Al Madina (FTAM), a expliqué à Bouchareb les différentes étapes de la restauration, le rôle fédérateur de la Fondation et la réconciliation de la population avec son cadre bâti.

En 2005, il a été convenu d’inscrire la réhabilitation de cet espace dans un programme de l’INDH, avec un partenariat de toutes les instances (Wilaya, Mairie, Commune et FTAM) dans le cadre de la commission préfectorale qui a donné son accord et a subventionné la réhabilitation d’une partie des lieux, à savoir les locaux non utilisés.

Le réaménagement de la Forteresse a nécessité, un travail minutieux d’ingénierie compte tenu de la haute importance patrimoniale de ce tissu et de son état physique. La Terrasse, véritable espace sociocommunautaire, a fait l’objet d’un budget complémentaire pour le renforcement de la dalle et de son revêtement, et la partie centrale, comprenant l’ancienne « Réserve des armes », a été également réaménagée. Le coût de l’opération était de l’ordre de 2,5 millions de Dirhams.

L’objectif de la FTAM est de diversifier les activités autours des disciplines culturelles et artistiques afin d’assurer la pérennité des activités dans de bonnes conditions de convivialité et de partage. La Fondation utilise une approche participative fondée sur l’établissement d’un dialogue permanent basé sur le respect mutuel et le principe du partenariat, ainsi que sur la reconnaissance du savoir-faire des différentes associations.

Fédérer, valoriser la Médina de Tanger et ses artistes, former les jeunes aux métiers de l’art, sensibiliser les jeunes à l’environnement et au patrimoine de leur ville, réconcilier la population de la médina avec son espace à travers les ateliers artistiques, et doter Borj Hajoui d’un espace polyvalent ouvert à toutes manifestations culturelles et artistiques, tels sont les objectifs de la Fondation Tanger Al Madina.

Depuis la réception des locaux en 2012 et à ce jour, les associations dont la plupart sont issus de la médina, animent les espaces restaurés. Il s’agit des associations « Acrobates de Tanger », « Dar Gnawaa », « Nassaïm Andalousse », « Plume d’Afrique » (APA) et « Momkin ».


  • Partagez

Viol d’une mineure à Marrakech : le ministère de la justice sort de son silence

Après le tollé médiatique qu’a provoqué la fuite d’un jeune Koweitien de 24 ans, accusé de viol sur...

Militantisme : 9e anniversaire du "Mouvement du 20 février"

Ce jeudi marque le 9e anniversaire du "Mouvement du 20 février" au Maroc. Ce mouvement a vu le jour...

Un patient présentant les symptômes du Coronavirus en quarantaine à Kénitra

Ce jeudi 20 février, le quotidien arabophone Al Massae rapporte que depuis mardi, les départements du ministère de la Santé sont en état d’alerte après qu’un citoyen chinois vivant à Kénitra ait été s...

La visite du roi Mohammed VI à Fès

Ce mardi 18 février, Sa Majesté le roi Mohammed VI est arrivé à Fès. Durant ce séjour, le souverain devrait inaugurer plusieurs projets de développement qui s’inscrivent dans le cadre de l’Initia...

Le Maroc rejette catégoriquement les allégations d’Amnesty International

Ce mercredi 19 février, dans une réponse relayée par la MAP, les autorités marocaines ont exprimé leur «rejet catégorique des allégations et des positions adoptées par Amnesty International» dans son ...

Hamza mon bb : sous le coup d’un mandat d’arrêt, Aïcha Ayach arrêtée à Dubaï

Ce mercredi 19 février, le journaliste émirati Saleh Al Jasmi, frère du chanteur Hussain Al Jassmi, a confirmé que les autorités de Dubaï ont arrêté, mardi 18 février, la styliste marocaine Aïcha Ayac...