Aller au contenu principal

Le roi Mohammed VI inaugure plusieurs projets hydrauliques à Essaouira

Toujours à Essaouira, le roi Mohammed VI a procédé, ce jeudi 16 janvier, à l’inauguration de plusieurs projets hydrauliques, hydro-agricoles et d’eau potable. Ces chantiers, qui s’ajoutent aux autres ceux de réhabilitation et de rénovation de la médina de la ville, s’inscrivent dans le cadre du Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027 et ont nécessité une enveloppe globale de 1,5 milliard de dirhams (MMDH).

Par Nora Jaafar, Publié le 17/01/2020, mis à jour le 06/01/2021          Temps de lecture 3 min.
Teaser Media

Depuis plusieurs jours, la région d’Essaouira accueille le roi Mohammed VI. Ce dernier, qui a fait le mercredi le suivi des projets du programme complémentaire (2019-2023) de réhabilitation et de mise en valeur de l’ancienne médina de la vile, a procédé ce jeudi à l’inauguration de plusieurs chantiers hydrauliques, hydro-agricoles et d’eau potable. Selon Médias24, il s’agit notamment :

- du barrage « Moulay Abderrahmane » réalisé sur l’oued « Ksoub » pour une enveloppe budgétaire globale de 920 millions de dirhams (MDH). Cette importante infrastructure hydraulique a une capacité de stockage de 65 millions m3. C’est un barrage en remblai à masque en béton d’une hauteur de 72 m sur fondation et d’une longueur de 418 m à la crête. Il profitera à une région dont l’économie est principalement basée sur l’agriculture, l’élevage et l’artisanat ;

- du projet d’aménagement hydro-agricole du périmètre « Ksoub » à l’aval du nouveau barrage, mobilisant un investissement de l’ordre de 238 MDH. Il bénéficiera aux 1 207 agriculteurs des communes rurales d’Ida Ougerd, de Sidi El Jazouli et d’Ounagha. S’étendant sur une superficie de 1 300 ha, ce chantier vise également la valorisation des eaux d’irrigation régularisées par le barrage « Moulay Abderrahmane », et l’intensification de la production agricole de près de 125 %, notamment pour les filières des céréales, de l’arboriculture (olivier, grenadier, figuier), du maraîchage et des cultures fourragères. Il contribuera également à l’amélioration de la valeur ajoutée de la production agricole de 4 400 DH/ha/an à 25 000 DH/ha/an ;

- des projets d’eau potable concernant la réalisation d’une station de traitement des eaux du barrage « Moulay Abderrahmane » d’une capacité de 250 l/s et la pose de conduites d’adduction de ses eaux (135 MDH). Ce chantier a permis, jusqu’à présent, l’alimentation de quatre communes rurales avoisinantes au barrage. Et compte une unité de filtration, une borne bloc et une parcelle de terre équipée du système d’irrigation goutte-à-goutte ;

- du projet de renforcement et de sécurisation de l’alimentation en eau potable de la population urbaine et rurale de la province d’Essaouira, pour un montant de 192 MDH. Il devra bénéficier à plus de 258 000 personnes à l’horizon 2030. Ce chantier inclut également l’approvisionnement de douze communes à partir de la nappe de Meskala, alors que d’autres projets d’approvisionnement concernant huit communes sont encore en phase d’étude.

Ainsi, ces projets de grande envergure ont mobilisé une enveloppe globale de près de 1,5 milliard de dirhams (MMDH), et s’inscrivent dans le cadre du Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027. LeSiteInfo explique qu’ils représentent la continuité de la politique des barrages initiée par feu le roi Hassan II, tout en faisant du secteur agricole un catalyseur de croissance économique équilibrée et durable dans l’ensemble des régions du pays. Ces chantiers favoriseront en outre la promotion des zones rurales à travers le développement des systèmes de production agricole et la maîtrise de la gestion des espaces ruraux. Hespress FR indique pour sa part que ces projets contribueront : au renforcement de l’alimentation en eau potable de la ville d’Essaouira et des régions avoisinantes ; à la préservation de la nappe phréatique de la province ; à la protection des zones et infrastructures situées à l’aval du barrage « Moulay Abderrahmane » contre les inondations ; à l’augmentation de la superficie agricole irriguée et de la capacité de production agricole ; au désenclavement des populations locales.

De son côté H24 Info souligne que ces nouveaux chantiers vont probablement optimiser les revenus de milliers d’agriculteurs, améliorer leurs conditions de vie et développer une agriculture performante et solidaire, tout en préservant des ressources hydriques de la région.

Mesures sanitaires : une actualisation chaque 2 semaines

La situation épidémiologique au Maroc est maîtrisée, a affirmé ce jeudi le chef de l'exécutif, Saad Dine El Otmani, lors de l'ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement. El Otm...

Le Maroc réagit à la résolution du Parlement européen

Le Maroc a réagi à la résolution adoptée ce jeudi à Strasbourg. Dans un communiqué, la diplomatie m...

Parlement européen : la résolution contre le Maroc votée

Le Parlement européen a rendu ce jeudi son verdict concernant le projet de résolution contre le Mar...

Le Parlement européen adopte la résolution hostile au Maroc

Le Parlement européen vient d'adopter le projet de résolution RC9-0349/2021 sur la "violation de la convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant et utilisation de mineurs par les autor...

Maroc-Hongrie : signature de 10 accords de coopération

Ce mercredi 9 juin au siège du ministère des Affaires étrangères à Rabat, Péter Szijjártó, le ministre hongrois des Affaires étrangères, a été reçu par son homologue marocain Nasser Bourita. Lors de c...

Nouvelle interview de Abdelmadjid Tebboune et nouvelle attaque contre le Maroc

Dans une interview accordée à Al Jazeera, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a déclaré que son pays n’a aucun problème avec le Maroc, mais «c’est le Maroc qui a un problème avec [nous]». Inter...