Aller au contenu principal

Crédit bancaire : La Caisse centrale de garantie renforce son soutien aux entreprises

Dans la relation banque/entreprise, la Caisse Centrale de Garantie (CCG) joue un rôle de plus en plus important. Grâce à ses instruments, elle ouvre l’accès au crédit bancaire à de nombreuses entreprises qui n’auraient pas pu y accéder toutes seules. L’activité de la CCG enregistre une croissance fulgurante, ce qui témoigne de son intérêt dans l’écosystème. Elle a permis à des dizaines de milliers d’entreprises de mobiliser 26,4 milliards de DH de crédits en 2019.

Par J.R.Y, Publié le 16/01/2020 à 12:49, mis à jour le 16/01/2020 à 16:41
Teaser Media

Le procès fait aux banques sur les exigences de garanties n’est pas totalement injustifié. À la base, il y a une méconnaissance de l’activité de certaines TPE et PME de la part des chargés d’affaires. Cela conduit à des demandes systématiques de garanties pour certains dossiers, surtout lorsque le risque n’est pas bien apprécié. À la décharge des banques, beaucoup d’entreprises ne brillent pas par leur transparence d’où la prudence des banquiers qui se matérialisent par les demandes de sûretés. Au fil des années, banquiers et chefs d’entreprises ont appris à mieux se connaître et cela va s’accélérer.

Dans cette relation, la Caisse Centrale de Garantie vient jouer un rôle important en jouant le rôle de tiers de confiance. Grâce à ses instruments, elle ouvre l’accès au crédit bancaire à de nombreuses entreprises qui n’auraient pas pu y accéder toutes seules.

 

Une forte de croissance des dossiers garantis

L’activité de la CCG enregistre une croissance fulgurante, ce qui témoigne de son intérêt dans l’écosystème. L’année dernière, plus de 27 400 crédits (+148%) accordés aux TPME ont bénéficié de la garantie de la CCG. En volume cela représente 26,4 milliards de DH. Les engagements de la Caisse s’élèvent à 14,6 milliards de DH. En somme, 100 DH de garantie de la CCG génèrent 180 DH de crédit. L’effet de levier peut varier en fonction de chaque dossier. Les entreprises des secteurs du commerce-distribution (29%), de l’industrie (24%) et du BTP (22%) ont été les principaux bénéficiaires de la garantie de la CCG en 2019. Par ailleurs, trois banques (Attijariwafa bank, BMCE Bank et Banque Populaire) concentrent 72% de l’activité.

 

Des moyens supplémentaires alloués

La CCG va bénéficier de ressources supplémentaires. Suite au discours royal d’octobre dernier, il sera mis en place un fonds de 6 milliards de DH réparti entre le budget et les banques pour accompagner les TPE, les auto-entrepreneurs, les exportateurs... Ce fonds sera géré par la Caisse Centrale de Garantie. Les modalités de fonctionnement seront déclinées dans les prochaines semaines. En se basant sur les réalisations de la CCG en 2019, l’on peut estimer que les 6 milliards de DH de garanties pourraient permettre la mobilisation d’au moins 11 milliards de DH de crédits.

Kenzi Sidi Maarouf Hotel : réouverture du Rooftop et du SPA

Le Le groupe Kenzi a annoncé via un communiqué la réouverture du Rooftop de son hôtel de Sidi Maarouf. Doté d'une piscine à ciel ouvert surplombant la ville de Casablanca, loin du brouhaha de la m...

Kenzi Hotels : réduction pour les Marocains d'ici et d'ailleurs

Kenzi Hotels à travers l'ensemble de ses établissements au Maroc accueille à bras ouverts les Marocains du monde et les Marocains résidant dans le royaume. Présente dans six villes marocaines (Casabl...

IDE : le Maroc maintient son attractivité

Les flux des Investissements directs étrangers (IDE) vers le Maroc sont restés en 2020 quasiment inchangés à 1,8 milliard de dollars, selon le Rapport 2021 sur l'investissement dans le monde, élaboré ...

Industrie minière : l'ambitieux Plan Maroc Mines

Le Maroc veut révolutionner l'industrie minière avec un nouveau plan d'investissement de 1,7 milliard de dollars d'ici 2030. Le ministère de l'Énergie, des Mines et de l'Environnement ambitionne d'...

Immovert Placement : le Groupe Crédit Agricole du Maroc obtient l’agrément pour son OPCI

Dans un communiqué publié ce lundi 21 juin, le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) a indiqué avoir obtenu l’agrément de l’Autorité marocaine du Marché des Capitaux (AMMC) pour son premier OPCI "Imm...

BAM : taux directeur inchangé à 1,5%

Le Conseil de Bank Al-Maghrib (BAM) a décidé, mardi, de maintenir inchangé le taux directeur à 1,5% à l'issue de sa deuxième réunion trimestrielle de l'année 2021. «Le Conseil a estimé que l'orient...